de Patrick Quentin

un meurtre a l'universiteC'est un accident. Baumann nettoyait son revolver lorsque le coup est parti. Inutile de monter l'affaire en épingle.

D'ailleurs, à Cambridge, on ne s'étend pas sur ce genre d'événement. Réputation oblige.

Pourtant, cette mort pourrait bien être suspecte. D'abord parce que Baumann faisait l'unanimité contre lui parmi les étudiants. Trop brillant pour être apprécié. Et puis parce qu'après tout, on ne savait rien de lui. Il se complaisait dans une solitude pleine de dédain. Sans doute avait-il quelque chose à cacher...

Alors, ce sera un accident. Un accident stupide, mais que personne ne regrettera. Pourquoi chercher à démasquer le sympathique meurtrier d'une exécrable victime ?

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

-

Édition originale sous le titre de "Un meurtre à l'université" sous le pseudonyme de Q. Patrick : Éd.Librairie des Champs-Élysées (1934)