de André Duquesne

dis moi tue

Julien Lormel était comptable. Et il le serait resté s'il n'y avait pas eu ce coup de téléphone d'un frère qu'il n'avait pas vu depuis 35 ans. Un frère jumeau qui réapparaît subitement pour lui demander un petit service. Un tout petit service que Lormel estime devoir rendre à ce frère ennuyé.

Et qui déclenche à l'ombre d'un racket bien monté, un tel carnaval de macchabées que Lormel en perd totalement sa mentalité de paisible comptable.

Éditions GALLIMARD

-

Réédition sous le titre "Carnaval pour un racket" sous le pseudonyme de Herbert Ghilen: Éd. Transworld Publications (1971)