03 août 2012

Opération Brouillard

de Jules Hardouin, alias de André Duquesne

operation brouillard

Parce que les spécialistes se font descendre les uns après les autres, le colonel expédie un baroudeur sans lui donner d'explications. Objectif : mettre la pagaille !

Tout de suite c'est le grand jeu. D'abord on tire sur le professeur Dowsky... c'est le signal. Le soir même on se fusille sur la route de Genève après une échauffourée à Neuchâtel. Plus le temps de s'y reconnaître... le professeur préparait la guerre bactériologique... et on lui a cambriolé ses réserves (le choléra...)

Tous les services secrets sont sur les dents, mais pour une fois ce n'est pas un duel dans l'ombre... Tout se passe au grand jour... avec occupation d'ambassade en grand tralala... la police locale est un peu dépassée par les événements, mais on ne lui demande plus son avis.

Le M.V.D. est là... le F.B.I. aussi... et Maubert qui se jette dans la bagarre à la manière d'un chien dans un jeu de quille.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La comtesse rouge

de Jules Hardouin, alias de André Duquesne

la comtesse rouge

L'Inspecteur sursaute et demande :

- Vous êtes bien Lucien Giraud, de "l'Éclaireur Montois" ?

Larsen fait une grimace

- Je n'irai pas jusqu'à l'affirmer sur l'honneur.

La colère empourpre le visage policier.

- Que signifie cette comédie ?

- Si je m'étais présenté sous mon nom véritable, vous ne m'auriez pas reçu ou vous m'auriez fait attendre. J'étais pressé et je crois que les renseignements que je vous ai apportés ont une certaine valeur.

- Qui êtes-vous ?

- Robert Larsen... Mon nom ne vous dit rien sans doute, mais je peux me recommander d'un, de vos collègues français, le commissaire Alvérel, de la P.J., il sera enchanté de vous mettre en garde contre moi. À ses yeux, je passe pour me mêler de tout ce qui ne me regarde pas... mais il sera bien obligé de convenir que j'ai une certaine expérience... des affaires d 'espionnage !

C'est en effet ce que Jules Hardouin va, une fois de plus, démontrer dans "La comtesse rouge".

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Carnaval pour un racket

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

carnaval pour un racket

Julien Lormel était comptable. Et il le serait resté s'il n'y avait pas eu ce coup de téléphone d'un frère qu'il n'avait pas vu depuis 35 ans. Un frère jumeau qui réapparaît subitement pour lui demander un petit service. Un tout petit service que Lormel estime devoir rendre à ce frère ennuyé.

Et qui déclenche à l'ombre d'un racket bien monté, un tel carnaval de macchabées que Lormel en perd totalement sa mentalité de paisible comptable.

Éditions TRANSWORLD PUBLICATIONS

-

Édition originale sous le titre "Dis-moi tue" sous le nom de André Duquesne: Éd. Gallimard (1956)

Posté par elleon à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La rouquine flamboyante

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

la rouquine

Savoir qu'elle était garce cela suffisait bien mais en plus savoir qu'elle était complètement locdue et prête à vous faire percer la paillasse, il fallait bien se rendre à l'évidence...

Éditions FRANCE SUD PUBLICATIONS

Posté par elleon à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pièges en rouge

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

pieges en rouge

Elle se penche sur Grete, soulève sa tête afin de faire passer la ceinture sous sa nuque. À cette seconde précise, deux mains nerveuses l'attrapent à la gorge et se mettent à serrer avec une étrange violence.

Caterina étouffe déjà à demi sous l'étau des doigts qui s'incrustent dans sa chair. Elle ne cherche pas à comprendre, lâche la ceinture, tente de se dégager. Son buste a un recul brutal, rapide...

Éditions FRANCE SUD PUBLICATIONS

Posté par elleon à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Secret de famille

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

secret de famille

Victor-le-bien-sapé arrive de Toulouse où il s'est fait déjà une bonne petite réputation.

II estime qu'à Pigalle il fera son chemin d'autant plus qu'il va toucher un joli petit paquet en arrivant à Paris. C'est du cousu main pour lui.

Seulement il y a Germaine. Et Germaine, il l'a dans la peau et il ne veut pas qu'on y touche. II y a le paternel aussi, riche et respecté. Mais il y aussi un mystère dans la famille.

Et à ça, Victor n'avait pas pensé...

Éditions TRANSWORLD PUBLICATIONS

-

 Éditions originale signée André Duquesne sous le titre "Une paire d'ailes au vestiaire": Éd. Gallimard (1955)

Posté par elleon à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fric à l'hallali

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

fric

Beaucoup de fric perdu ...beaucoup de macchabées, tel pourrait être encore le titre de ce roman.

Le faux jeton qui veut repasser ses copains, ça n'a jamais plu à personne, encore moins à Ricioni, bien décidé à récupérer la valise avec les vingt-six briques, car enfin 26 millions, pour anciens qu'ils soient, ça permet quand même de voir venir ...non ?

Ah, s'il n'y avait pas eu ce Quedchi qui, mine de rien, s'empare à son tour du magot, Ricioni aurait pu palper son grisbi. Seulement, voilà, rien ne tourne rond dans ce cirque et les vingt-six briques, en fumée, ça ne fait pas grand-chose... mais ça fait pas mal de cadavres...

Éditions TRANSWORLD PUBLICATIONS

-

Édition originale sous le titre "Jusqu'au dernier" sous le nom de André Duquesne: Éd. Gallimard (1956)

 

Posté par elleon à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rencart avec personne

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

rencart avec personne

S'il n'y avait pas eu cette lourde hérédité qui pesait sur lui, sans doute Philippe eût-il été amené à vivre une vie turbulente mais diablement agréable vu les millions du paternel.

Ça aide, les millions ! Ajoutez-y Henriette qu'il avait dans la peau et Marie-Madeleine, experte celle-ci pour les menues réjouissances en tête-à-tête.

Seulement, voilà : Arsène est déquillé et, qu'il l'ait cherché ou pas, Philippe pourra toujours siffler pour les circonstances atténuantes. Il le sait, alors...

Éditions TRANSWORLD PUBLICATIONS

-

Édition originale sous le titre "Freudaines" sous le nom de André Duquesne: Éd. Gallimard (1955)

(?)Réédition sous le titre Une bastos dans le cigare: Éd. Bastille (date inconnue)

Posté par elleon à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

De la fraîche et joyeuse

de Herbert Ghilen alias de André Duquesne

fraiche et joyeuse

II a disparu... Je l'ai cherché partout et finalement je suis venue ici, car il lui arrive de passer un jour ou deux à la campagne... Jamais sans prévenir... C'est vous que j'ai trouvé...

D'abord, j'ai cru que vous étiez mort... Puis, je vous ai vu respirer et j'ai essayé de vous ranimer.

Éditions FRANCE SUD PUBLICATIONS

Posté par elleon à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Zéro pour la question

de André Duquesne

0 pour la question

Une voiture !... Bon sang !... Sidéré, j'essuie mon front ruisselant car la pluie me prend en plein fouet... Une voiture !... J'avance dans sa direction, de ma démarche hésitante car je glisse terriblement sur la terre mouillée du chemin.
Pas n'importe quelle voiture... Une Cadillac !... Pardon... Je touche son capot encore chaud et je me rends compte que le moteur tourne toujours.

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 05:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]