31 août 2012

Mélogamme

de André Lay Des bonnes intentions. On n'en trouve pas beaucoup dans le monde du show-business. Pourtant ce sont elles qui m'ont fait descendre toute la gamme des tourments jusqu'aux portes de l'enfer. Mais ne dit-on pas qu'il en est pavé? Éditions FLEUVE NOIR
Posté par elleon à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2012

Marthe ou crève

de André Lay Simon referma le roman policier qu'il venait de lire d'une traite, resta pensif. En 220 pages, l'auteur venait de lui apprendre comment réussir un crime parfait... D'abord, en montant une machination implacable, puis en la démontant patiemment par l'intermédiaire d'un inspecteur d'assurances. De sorte qu'en se référant aux actes du héros, puis de l'enquêteur, n'importe qui savait ce qu'il fallait faire pour tuer sans risque, et surtout ce qu'il ne fallait pas faire pour échapper à la police. C'était vraiment une... [Lire la suite]
Posté par elleon à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Les prédateurs

de André Lay Fraser, dressé devant Milland entravé, déclara froidement : - Voilà où nous en sommes. Depuis la disparition de Violaine Olsson, les policiers recherchent trois hommes. Comme tu as pu le constater, deux sont déjà morts, ainsi que la fille. Étant donné que personne ne soupçonne ta présence dans le désert, si l'on retrouve quatre cadavres dans cet enfer, et une partie de la rançon, l'affaire sera classée. Classée à condition que l'on prenne ta dépouille pour la mienne. C'est pourquoi tu vas mourir de soif et pourrir au... [Lire la suite]
Posté par elleon à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Les portes de l'oubli

de André Lay Pacena fixa le commissaire Casoni, qui pour réaliser ses rêves de puissance, de richesse, l'avait entraîné avec le journaliste Hurton au coeur de ce désert infernal. Une sorte de sourire fit craquer l'emplâtre de sable recouvrant son visage défait. Son bras se tendit vers la ligne sombre d'une chaîne de collines lointaines. - À présent, vous avez le choix. Ou marcher vers ces monts avec une petite chance de trouver de l'eau, ou aller vers mon Ami, terré de l'autre côté du désert. Casoni contempla ses hommes fatigués,... [Lire la suite]
Posté par elleon à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Les mantes religieuses

de André Lay Lorsqu'une jeune et jolie femme vous offre mille dollars par semaine pour exercer vos talents d'imitateur, quelques heures par jour, "VOUS SAUTEZ SUR L'OCCASION". Si, par la suite, elle laisse la porte de sa chambre ouverte, "VOUS SAUTEZ SUR L'OCCASION" Si, en vous réveillant, vous découvrez que pour échapper à une diabolique machination il n'y a d'autre moyen que de filer par la fenêtre, "VOUS SAUTEZ SUR L'OCCASION" Mais... sauter du cinquante-huitième étage, est-ce vraiment une occasion? Éditions FLEUVE NOIR
Posté par elleon à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Les mammouths

de André Lay MAMMOUTH: Éléphant fossile qui vécut en Europe et en Asie à l'époque quaternaire. Les mammouths étaient caractérisés par leur taille, leurs défenses extraordinaires et leur épiderme à toute épreuve. II en reste quelques-uns. Ils ont toujours de la défense, les dents longues et la peau dure. Aussi les systèmes d'alarme électroniques, sismographiques ou à infrarouge ne les inquiètent pas plus que les pièges des chasseurs préhistoriques ne troublaient leurs ancêtres. Et comme l'homme n'a plus traqué le mammouth depuis... [Lire la suite]
Posté par elleon à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2012

Le froid de la mort

de André Lay Un râle jaillit de la gorge de Palma. Elle s'arrache de mes bras, resserre les pans de son déshabillé autour d'elle. Notre attitude, la tenue de Palma, rendent toute explication inutile. À moins d'être idiot, Pierre... — Salauds ! L'injure a jailli de sa bouche crispée, comme pour répondre à ma supposition. Éditions FLEUVE NOIR
Posté par elleon à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Les fauves meurent seuls

de André Lay Dans l'immense salon parsemé de poufs, de canapés, de divans, éclairé seulement par un feu de bois mourant dans une grande cheminée, les couples se distinguaient à peine. Une odeur indéfinissable où se mêlaient les parfums, la fumée des cigarettes de marijuana et, en filigrane, un vague remugle de produits pharmaceutiques, de sueur, prenait à la gorge. Une fille à demi nue se leva soudain, balaya d'un revers de main ses longs cheveux blonds dissimulant une partie de son visage et, poitrine dressée, yeux fixes, se mit... [Lire la suite]
Posté par elleon à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Les enlisés

de André Lay Je suis en train de me dévêtir en me demandant si mon poison va bientôt faire effet, lorsque le silence régnant soudain dans la salle de bains me fige. Je perçois une sorte de raclement et brusquement Maud, courbée en deux, apparaît sur le seuil. C'est inimaginable, son visage est d'une pâleur de cire, ses yeux exorbités. Elle cherche désespérément de l'air en ouvrant démesurément la bouche. Alors, je sens la peur étendre des tentacules dans tout mon être, en me rendant compte que ne l'ai jamais aimé autant que ce... [Lire la suite]
Posté par elleon à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2012

Le sommier

de André Lay Descendre un cadavre du sixième étage au milieu d'une belle matinée d'été est un véritable tour de force. Le charger dans une voiture en stationnement au bord du trottoir d'une rue animée, afin d'aller l'enterrer à l'autre bout de la France, relève de l'exploit... Pourtant, Simon réussira l'un et l'autre sans ennuis. Les ennuis ne viendront qu'après, lorsque la jolie Sylvie lui révélera pourquoi elle lui a demandé d'accomplir ces prouesses. Éditions FLEUVE NOIR
Posté par elleon à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]