de Pavel Astakhov

un maire en sursis

Igor Louchtchenko, maire d'une grande ville qui pourrait bien être Moscou, vit en concubinage avec Aliona Sabourova, la femme la plus riche de Russie. 

Heureux de sa réussite, il l'est jusqu'au jour où, six mois après son élection, il décide de supprimer une grande partie des kiosques commerciaux de la ville pour des raisons sanitaires et esthétiques. La date de fermeture doit coïncider avec l'ouverture d'un hypermarché construit par son épouse.

Tout irait bien si, ayant décidé de construire un hypermarché concurrent, l'entrepreneur Piotr Kozine, propriétaire d'une grande partie de ces kiosques très rentables, ne tentait pas de résister.  Entre les deux s'engage une lutte pour les parts de marché. Sabourova est une adversaire rusée: elle parvient à faire bloquer le chantier pour non-respect de normes sanitaires...

La guerre est immédiatement déclarée. Campagne de calomnies, meurtres et procès, tout est bon pour faire tomber le maire. L'avocat  Artiom Pavlov réussira-t-il à empêcher ce véritable assassinat politique ?  Toute la question est là, et la réponse donnée par l'auteur n'est guère rassurante.

Éditions CALMANN-LÉVY

~~~

Deuxième roman d'Astakhov, Un maire en sursis éclaire de nombreuses affaires qui ont défrayé la chronique moscovite et révèle un monde dont même les spécialistes étrangers de la politique intérieure russe ne soupçonnent pas tous les dessous. 

Le personnage principal du roman, Igor Louchtchenko, est ainsi inspiré de l'ancien maire de Volgograd, Evgueni Ichtchenko, qu'Astakhov a eu l'occasion de défendre avec succès devant la justice. Mais Louchtchenko évoque aussi par beaucoup d'aspects, y compris son nom, le maire de Moscou, Iouri Loujkov, limogé en septembre dernier par un président Medvedev qui disait « n'avoir plus confiance en lui ».

~~~