Biographie

Carlos Alberto Libânio Christo plus connu sous le nom de Frei Betto est né en 1944 à Belo Horizonte au Brésil. Il est le fils du journaliste Antônio Charles Vieira Christo et de la femme de Lettres, auteur de livres de cuisine régionale, Stella Libânio. Début des années 60, il étudie le journalisme, devient membre de la "Jeunesse Étudiante Catholique" (JEC) et décide d’entrer dans l'ordre des Dominicains en 1964.

En 1969, il est arrêté et emprisonné pendant quatre ans en raison de son opposition à la dictature militaire et pour avoir fait sortir illégalement des personnes du Brésil. Son incarcération fait alors partie d'une série d'attaques régulièrement menées par le gouvernement à l’encontre de membres de l’Église catholique romaine. Il raconte son expérience de la prison dans le livre "Batismo de Sangre" ("Baptême de sang") dans lequel ildécrit les arcanes du régime militaire, la participation des moines dominicains à la résistance à la dictature, la mort du guérillero Carlos Marighella et les tortures subies par le dominicain Frei Tiro. Le livre est adapté au cinéma, sorti au Brésil en 2006.

En 1973, libéré, il s'installe dans une favela de la ville de Vitoria. Il collabore avec les guérilleros de l’ALN ("Action de Libération Nationale"), et, avec d'autres moines dominicains, crée un groupe de soutien aux hommes politiques poursuivis. Durant  toutes ces années, il étudie la Théologie, la Philosophie et l’Anthropologie.

En 1979, installé dans une favela de São Paulo, il fait la connaissance du dirigeant ouvrier Lula, le président brésilien actuel; il en devint l’ami ainsi que celui de Léonardo Boff. Il est également parrain de la fille du compositeur et homme politique Chico Buarque et du fils du député Vicentinho, l'ex-président de la CUT. Dans les années 1980, il entreprend de conseiller certains pays socialistes (Cuba, Tchécoslovaquie, Chine, Union soviétique, Nicaragua et Pologne ) sur les relations Église-État. Il demeure lié au couvent dominicain de São Paulo, qui conserve sa cellule, et participe à la promotion et la réflexion que mène l'ordre auprès des communautés ecclésiales de base (CEB) dans les districts industriels de San Pablo.

À deux reprises, en 1982 et 2005, Frei Betto reçoit le "Prix Jabuti", la plus importante distinction littéraire au Brésil. En 1986, il est élu "Intellectuel de l'année" par l'Union des écrivains brésiliens.

En plus de son action visant à éliminer la faim au Brésil, il est engagé dans de nombreux aspects de la politique brésilienne. Il travaille pour le gouvernement de  Luiz Inacio Lula da Silva, dont il est considéré comme un conseiller spirituel et un mentor. Conseiller de mouvements sociaux tels que les CEB et le "Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre", il est entre 2003 et 2004, conseiller spécial du Président Lula et coordinateur de la mobilisation sociale du "Programme Faim Zéro". Frei Betto est souvent considéré comme un partisan de Fidel Castro et il visite souvent La Havane dans le but d’améliorer les relations entre les deux nations. Les deux hommes ont collaboré à un livre détaillant l’opinion de Castro sur le Christianisme, un sujet surprenant si l’on considère le traitement de la religion par le régime communiste.

(Source: Wikipedia)

~~~

Résumé

  1. Hotel Brasil (Éd. de L'Aube - 2004)

~

Autre titre

  • Baptême de sang

Bonne lecture