de Michel Hébert

qui a tue le douanier

En pleine nuit, le téléphone carillonna chez Giffard, le directeur de la Division nationale des enquêtes douanières (D.N.E.D). En grognant, il s'empara du combiné. Un correspondant lui annonçait que son meilleur agent, Auzoux, venait d'être trouvé noyé aux environs du Mont-Saint-Michel.

Quelques heures plus tard, Vébert, l'as des as de la D.N.E.D., filait vers Avranches.

Et c'était le début d'une fantastique aventure qui devait aboutit à l'arrestation de l'assassin et à la découverte du plus important trafic d'armes de l'après-guerre.

Éditions CORLET

-

Édition originale: OCEP (1974)

etoilePrix Vidocq (2002)