de Vic Saint-Val

sans visa

Perché dans son nid d’aigle de San Francisco, entre ses gardes du corps armés jusqu’aux dents, Sam Reagan attendait la mort. Il n’y croyait pas. Il ne voulait pas y croire. Rien, ici, ne pouvait l’atteindre ! Et cependant, sous les yeux de ses hommes, malgré toutes les précautions prises, Sam Reagan mourut, dans un spasme, à l’heure exacte qui lui avait été prédite.

Comme étaient morts avant lui, dans des circonstances analogues, Lucky Marciano, à Trieste, Kadoglu à Stalboul et Stravopoulos, à Athènes…

Qui s’acharnait ainsi à décimer les « caïds » de la pègre internationale ? Comment ? Et surtout pourquoi ? En vue de quels objectifs ?  Les policiers du monde entier avaient-ils raison de se frotter les mains au spectacle de l’hécatombe ? Vic St Val en doutait…

Un doute qui devait le mener très loin, de Lemnos à la mer de Chine en passant par le grand désert d’Arabie, jusqu’aux périls mortels – et combien stupéfiants – de la dernière étape.

Éditions FLEUVE NOIR