de Michel Embareck

sur la ligne blanche

Et si on rouvrait la boîte aux musiques de l'adolescence, la grande révolution du rock, la rage du punk, et tous ces titres qu'on connaît par coeur, et les photos et magazines qui les accompagnent ?

Et si on repartait, dans une Cadillac millésimée comme on en voit dans les rêves et les films, sur les routes des premières initiations, des premiers apprentissages, et qu'on puisse se retrouver tout aussi bien au bout de la Bretagne que dans les vieilles rues étroites de Marseille, ou la sono poussée à fond du Palace ?

C'est ce qu'entreprend Michel Embareck, avec cette distance joyeuse et cette accroche dans le concret, le poisseux des ambiances, qui ont fait sa marque dans ses livres. Les arcanes souterraines du show-biz, la cocaïne, trafic et mode d'emploi, des vrais truands, des aéroports et encore et toujours le son, la vitesse et le son...

Comment dire autrement que dans ce road-movie avec rock'n roll, on est dans le pur présent, là où la vie cogne ?
BS & FB

Éditions AUTREMENT

~~~

"Star des médias, Langlet fait et défait les réputations dans le  micro-maquereauscosme du showbiz.

 

Trente ans, fast-donjuan, buveur, shooté, ubiquiste, ce Wonder Boy tout-puissant n'a pas réussi de la sorte sans faire de nombreux ennemis, aussi sa disparition soudaine fait-elle sensation. Journaliste, sur la touche, le narrateur se lance sur les traces du disparu, dont il va reconstituer le fulgurant et dangereux parcours en une série de flashes-back stroboscopiques... Originale reconstitution du milieu de l'édition musicale - au temps de sa splendeur - , ce roman éblouissant comme un flippeur, est ponctué de titres de morceaux et de noms de groupes et interprètes qui le balisent.   Extrait de la notice de "l'Année du polar" dirigé par Michel Lebrun

~~~