de Michel Embareck

rubens

Le roman de formation, l'histoire du gamin qui devient, sinon grand, du moins un homme, est un passage obligé pour nombre d'écrivains. Embareck n'aime pas trop les passages obligés. Et pour cause...

La formation de son héros (c'est-à-dire lui et pas lui) tient plutôt des Thénardiers, de Folcoche, des hauts murs et de Barbe Bleue. L'ennui du village perdu, les beignes plutôt les beignets, la maison de correction après les corrections à la maison, il a tout connu.

De quoi devenir écrivain, jongleur de mots qui comprend tout de travers afin d'emprunter les chemins de traverse.

Embareck le raconte par la voix d'un voyageur pas très catholique, amoureux d'une créature aux forme Rubens. Le tout vu du comptoir et baigné de musique bleue métissée cajun.

À déguster pas vraiment frais, mais bien givré quand même.

Éditions L'ÉCAILLER DU SUD