de Dominique de Cérignac

on tue chez moliereÊtre à la fois capitaine de l'équipe de polo dans laquelle joue le ministre de l'Intérieur et ami d'enfance de l'administrateur général de la Comédie Française peut se révéler inconfortable:  Perrin Junot va l'apprendre à ses dépens quand le premier souhaitera confier à un homme dont il est sûr, les enquêtes trop « délicates » pour être menées par les services de police et la gendarmerie, et que le second se fera assassiner dans son bureau du Théâtre Français.

Le meurtre du haut fonctionnaire n'est-il pas lié au temps de l'adolescence, quand un petit groupe d'admirateurs éperdus attendait, dans les années 60, chaque jeudi, chaque dimanche, la sortie des comédiens après le spectacle ? 

Et avec les souvenirs passent les grandes ombres, Cyrano, Ahtalie, La Folle de Chaillot...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

-

etoile Prix du Roman policier du Festival de Cognac (1995)