de Roger Coupannec

papillons de mortUn tueur en série peut-il servir une cause légitime ? 

Une invasion de papillons déferle sur la presqu'île guérandaise. Une espèce très particulière, sorte de sphinx aux ailes roses mais à la tête de mort. On s'interroge sur l'auteur de ces tags que l'on retrouve sur les murs de Saint-Nazaire à Piriac en passant pas La Baule et le Pouliguen. 

L'affaire prend un tour sinistre quand la gendarmerie et le journaliste Jo Morel établissent une corrélation entre une série de morts aussi subites que violentes de notables de la région, juge, architecte, restaurateur.

Chaque crime est signé d'un message faisant allusions à ces sinistres papillons qui continuent d'apparaître un peu partout. Les victimes sont des hommes aisés, connus et influents à la respectabilité de façade mais dont la vie privée comporte d'énormes zones d'ombre. 

La préfecture s'affole, la gendarmerie est démise au profit de la DGSE qui s'enlise lamentablement. S'agit-il d'une vengeance, de femmes jalouses mais toutes ont de solides alibis ou pire, d'attentats terroristes destinés à déstabiliser une région ?

Les meurtres continuent, jusqu'à Nantes; le préfet est démis; l'Élysée exige des résultats. La vérité sera-t-elle bonne à dire ou la fin sera-t-elle totalement immorale, la raison d'État et l'ordre social devant l'emporter sur la recherche de la vérité ?

Éditions D'ORBESTIER