de Marie Vaillant

vague blanche

Fanch Le Berre fit la connaissance du gros Antoine Guillou au lendemain de son arrivée au village de vacances du Pouldu.

Ce fut Paotr, épagneul breton de son état, qui se chargea des présentations. Celui-ci courtisait la jeune chienne de l'estivant, une élégante Anglaise de race Pointer.

Ce fut encore Fanch qui alerta le lieutenant Aubain du crime particulièrement odieux qui vint à se produire à la station balnéaire. Un tout jeune enfant en était l'innocente victime, et personne ne pouvait y rester insensible.

Éditions ALAIN BARGAIN