de François Weerts

le chagrin des cordes

L'usine Forgibel, dans la banlieue de Bruxelles, est moribonde. Ses ouvriers sont en grève, et l'un des leurs vient de connaître une mort violente sur une machine.

L'affaire est classée comme un cambriolage ayant mal tourné, mais Antoine Daillez, journaliste, n'est pas convaincu. Le défunt était son ami Gilles, «Gil» le rockeur, qui avait abandonné la musique et se consacrait corps et âme à l'usine Forgibel, expiant un passé que lui seul connaissait.

Dans une lettre envoyée à Antoine peu avant sa mort, avec un vinyl de "Sticky Fingers" des Rolling Stones, Gilles exposait ses soupçons de malversations au sein de l'usine. Les morts s'accumulent autour de Forgibel, les ouvriers crient vengeance pour leurs emplois menacés, et une jeune femme orpheline a soif de sang.

La clé de l'affaire se cache-t-elle dans le passé trouble de Gilles, le musicien déchu ?

Éditions DELPIERRE