de Nick Carter alias Manning Lee Stokes

les yeux du tigre

Nick fronça les sourcils en contemplant la fille endormie. Perdait-il la main ? 

Bien sûr que non !  Il ne pouvait se le permettre sans le payer de sa vie dans la minute suivante. Il possédait son métier à la perfection et le savait. Il n'y avait dans cette pensée nulle vantardise, nulle fanfaronnade. Une simple et froide analyse de soi. Lorsqu'on avait travaillé pour l'AXE aussi longtemps que l'avait fait Nick Carter et qu'on y avait survécu, c'est qu'on avait atteint la perfection dans la profession.

Nick arpenta la petite chambre modeste. Il portait encore sa tenue de travail, usée et salie. Ainsi accoutré, aucun de ses collègues de l'AXE à Washington, ni même Hawk, ne l'aurait reconnu, mais dix minutes suffiraient pour changer son aspect. 

Il regarda la fille...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ