de Paul Edwards alias Manning Lee Stokes

le desert des barbares

Toute cette histoire n'était qu'un invraisemblable micmac.

Les généraux dissidents de Washington - les imbéciles ! - croyaient tenir le marché du siècle.

Les oppositionnels soviétiques - les fous ! - qui traitaient en secret avec eux semblaient avoir la même opinion.

Ce qui voulait dire qu'un des deux camps était sur le point de se faire avoir en beauté. Mais comment savoir lequel, avec un marché pareil ? Les Américains n'y gagnaient qu'un secret qui n'en serait bientôt plus un. Quant aux Russes, leur seule exigence était d'obtenir les mains libres dans un pays où ils faisaient déjà la loi. Et le comble de cette farce, c'est que tout le monde paraissait enchanté.

Sauf M. Merlin. II reposa le rapport et décrocha son téléphone.

- Mettez John Eagle en Alerte Rouge. Direction l'Afghanistan. Mais qu'il prenne le temps de se préparer. (Il hésita un instant. À quoi bon rêver ? La Déesse Verte devait être morte depuis des années, maintenant). Le désert est un endroit qui réserve souvent bien des surprises...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ