de Paul Edwards

les pavots de la mort

(Éd. Presses de la Cité - 1977)

Pour la première fois de sa carrière aventureuse et truffée de périls mortels John Eagle - le Mercenaire - se sentait mal à l'aise et nerveux avant d'entreprendre une mission. Rien dans son éducation d'Apache ne l'avait préparé à ce qu'il allait entreprendre: une expédition d'espionnage derrière le Rideau de Fer.

Et d'abord, l'objectif que lui avait assigné le mystérieux M. Merlin était-il réalisable ? 

Les renseignements dont il disposait étaient maigres: il savait qu'il arriverait à Moscou en passager clandestin dans une caisse capitonnée ressemblant fort à un cercueil - et qu'il devrait s'emparer d'un quadriréacteur de ligne russe. 

Cinq jours plus tard, sans armes et seul en compagnie d'un redoutable trafiquant d'héroïne le Mercenaire devait enfin prendre connaissance de l'aspect le plus important - et le plus concret - de sa mision: il n'avait aucun espoir de s'en sortir vivant !