1904 - 1986 

Biographie

De son nom de jeune fille, Muriel Vere Mant, elle naît en 1904 à Winchelsea dans une famille aisée et épouse Charles Schuldham Barling, héritier d’une riche famille d’épiciers et de drapiers de la petite ville balnéaire de Winchelsea.

Elle adopte un premier pseudonyme, Pamela Barrington pour publier en 1932 un premier roman, "White Pierrot", qui n’obtient aucun succès. Elle cesse alors d’écrire pendant quinze ans, puis reprend la plume pour se lancer dans le roman policier mâtiné de romance; elle enchaîne dès lors les titres à un rythme soutenu. Entre 1963 et 1968, elle publie des romans policiers moins sentimentaux, ce qui la pousse à emprunter le nom de son mari pour signer 8 romans sous le pseudonyme de Charles Barling.

Dans ses romans policiers, signés de ses divers pseudonymes, elle crée trois enquêteurs récurrents : l’inspecteur George Marshall, l’inspecteur George Travers et l’inspecteur Henderson. Ainsi, l’inspecteur Marshall mène l’enquête dans "The Rest is Silence" en 1951, de Pamela Barrington, dans "A marked man" - 1968 (Pas assez malin, Mr Boon) de Charles Barling et dans "Night of violence" - 1959)(La Nuit des coups) de P.V. Barrington, le seul roman signé de ce pseudonyme. De Charles Barling, seuls 3 de ses romans sont traduits en France, aux Éditions Librairie des Champs-Élysées dans la collection du Masque, mais Le tiroir secret ("Accessory to murder"), publié en Angleterre sous le nom de Pamela Barrington, est signé Charles Barling chez le même éditeur français.

Muriel Vere Barling décède dans sa demeure de Hastings Road à Winchelsea, en 1986, n’ayant survécu que quelques mois à la disparition de son mari.

(Sources: Wikipedia /gadetection.pbworks. /)

Elleon

~~~

Résumés

  1. Deux petites femmes charmantes (Éd. Le Masque - 1967)
  2. Le tiroir secret (Éd. Le Masque - 1969)
  3. Pas assez malin, Mr Boon (Éd. Le Masque - 1970)
  4. Remettre en main propre (Éd. Le Masque - 1968)

~

Sous le nom de Pamela Barrington

  1. Une femme très douce (Éd. Le Masque - 1969)

~

Sous le nom de P.V. Barrington

  1. La nuit des coups (Éd. Presses Internationales - 1961)

 Bonne lecture