de Jean-Marie Stoerkel

Qui était Jean-Louis Klée, agent du Deuxième Bureau français affecté à la surveillance de l’appareil militaire nazi à la veille de la Seconde Guerre mondiale ?

Un super espion méconnu qui a réussi à se procurer les plans secrets du nouvel obus allemand ? Ou bien un agent double, voire un traître à sa patrie? Trois quarts de siècle après, le destin rocambolesque de cet Alsacien originaire de Katzenthal près de Colmar reste une énigme.

On sait que Klée a disparu de la circulation en octobre 1938. Comme dans un palpitant roman d’espionnage, après son arrestation en Pologne, il a échappé aux enquêteurs en… plongeant dans les eaux de la Tamise à Londres. Puis, endossant la soutane d’un prêtre, il est passé clandestinement en Suisse, avant de gagner l’Argentine. Son épouse allemande l’a rejoint en Amérique du Sud où il a refait sa vie, réussissant dans les affaires et mourant en 1989 dans la plus grande discrétion. Il n’était jamais revenu en France où une rumeur persistante l’a affublé des pires méfaits.

Éditions NUÉE BLEUE

~~~

Pour recomposer le destin hors norme de « l’espion alsacien », Jean-Marie Stoerkel a longuement enquêté dans les archives des services secrets français, belges, allemands et suisses, auprès de la famille et des proches, de l’Alsace à l’Amérique du Sud. Il en résulte le roman bien réel d’une vie mystérieuse aux allures de polar.  Suspense garanti !

~~~