11 juillet 2017

Le souffle du Diable

de Inger Wolf

Inger Wolf - Le souffle du diable.Une jeune femme, Maja Nielsen, est retrouvée morte dans un parc d’Århus au petit matin par son propre cousin, qui est policier. Elle semble avoir succombé à une chute vertigineuse.

L’examen du corps porte à croire qu’elle se serait suicidée, d’autant que, d’après son petit ami, elle était dépressive et sujette aux cauchemars.

Peu après, une voiture renverse une autre jeune femme, Anja, qui semble avoir un lien avec Maja, à travers un club hippique où une fillette de onze ans a disparu quelques années plus tôt.

L’affaire revient au commissaire d’origine croate Daniel Trokic et son équipe. Trokic qui cherche aussi à retrouver la trace de sa cousine Sinka, disparue quelques années plus tôt en pleine guerre de Yougoslavie…

Éditions MIROBOLE

Posté par elleon à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


De l'eau dans l'gaz

de Sylvie Rouch

Sylvie Rouch - De l'eau dans l'gaz.Léo Tanguy est invité à un mariage chez des potes, dans les Cévennes.

Le mas est la propriété de Paolo, un Italien en exil depuis les années de plomb. La fête s'avère torride, mais coup de froid au petit matin : les flics embarquent Paolo, accusé d'avoir tabassé à mort un magnat local… La victime ne manquait pas d'ennemis.

Alors, entre les bavardages d'une patronne de bistrot, les revendications des militants anti-gaz de schiste et les non-dits de vieux Cévenols à la rancœur tenace, notre cyber-enquêteur va devoir suer sang et eau avant de découvrir le vrai coupable...

Éditions LA GIDOUILLE

Posté par elleon à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Austerlitz 10.5

de François-Xavier Dillard & Anne-Laure Béatrix

Anne-Laure Béatrix et François-Xavier Dillard - Austerlitz 10.5.En 1810 la Seine avait atteint lors de la grande crue de Paris son niveau maximal : 8.62 mètres sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz.

Aujourd'hui, la pluie tombe depuis trois jours dans la capitale. Les trois premiers jours les habitants de la grande ville ont râlé. Et puis, le soir du quatrième jour, l'alimentation électrique a été coupée. La plupart des arrondissements ont alors connu un black-out total faisant souffler un vent de panique sans précédent dans la population.

Le métro a été fermé. L'ensemble du vaste réseau sous-terrain des transports publics s'étant retrouvé noyé par des hectolitres d'eau sombre et glacée. Lorsque les premiers immeubles se sont effondrés et que la grande vague de boue a déferlé sur la ville, une véritable hystérie collective s'est emparée des parisiens et les pires exactions ont été commises.

Au nom de la survie… La peur, puis la violence ont déferlé sur la ville.

Paris est dévastée et la plupart des habitants, du moins ceux qui ont la chance d'avoir encore un toit, se terrent chez eux en attendant que cette pluie démentielle cesse enfin… Sous le pont d'Austerlitz l'eau a atteint son record : 10.50.

Un an plus tard, on sait que Paris ne sera plus jamais la même. Pour François Mallarmé qui a tout perdu dans cette catastrophe, sa femme et son enfant, la vie n'est qu'un long cauchemar. Il continue tant bien que mal à faire son boulot de flic dans une ville où plus rien n'a de sens.

Jusqu'au jour où une affaire de meurtres sordides le ramène à son cauchemar, au cœur même du Louvre,  dans ce musée qui pour le monde entier était le symbole de ce qui fut la plus belle ville du monde, et où même la Joconde a disparu….

Éditions BELFOND

Posté par elleon à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ne dis rien à papa

de François-Xavier Dillard

Couverture du livre Ne dis rien à papaQuatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée. Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante.

Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno. Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l'un, une propension à la mélancolie et, chez l'autre un véritable penchant pour le mal.

Chaque jour elle se dit qu'elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au coeur d'images qu'elle voudrait tant oublier... À n'importe quel prix...

Et lorsqu'un nouveau voisin s'installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d'une famille parfaite. Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister.

Éditions BELFOND

Posté par elleon à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :