de Michel Embareck

Dès la sortie de son premier album, Bob Dylan peut compter sur un soutien de poids au sein de sa maison de disques : celui du chanteur Johnny Cash, alors au faîte de sa carrière, qui voit en lui le continuateur d’une folk music en péril.

Devenus amis, les deux hommes entament une correspondance. En marge d’une décennie tragique – celle de la guerre du Vietnam, des assassinats de JFK et Martin Luther King –, ces lettres suivent la vie chaotique de deux monstres sacrés de la culture populaire, reflétant leurs coups de génie… et leurs coups de blues.

De Nashville à Saigon et de Newport à Paris, on suit les compères chez les "moonshiners", ces fabricants d’alcool clandestin. On assiste au mythique concert de Cash à la prison de Folsom, en 1968. Et l’on croise une Marilyn Monroe défoncée à la benzédrine, un Richard Nixon gravement offensé, un Alice Cooper superbe et généreux, un Kris Kristofferson en homme de ménage dans les studios Columbia.

En filigrane, Michel Embareck et son double – le vieil animateur de radio connu sous le nom de « Rôdeur de minuit » – revisitent avec verve l’histoire américaine, de la lutte sanglante pour les droits civiques jusqu’à l’élection d’Obama.

Éditions L'ARCHIPEL