19 janvier 2019

Cadavre, vautours et poulet au citron

de Guillaume Chérel

Guillaume Chérel - Cadavre, vautours et poulet au citron.Jérôme Beauregard, "détective public" dilettante, passe son temps dans son appartement parisien à rêver de voyages, jusqu'au jour où il reçoit un coup de fil de Pat, un ami parti s'installer en Mongolie pour faire fortune dans les mines d'or.

Englué dans une sordide affaire de gros sous à la suite du meurtre accidentel d'un Chinois, celui-ci lui propose d'enquêter dans la capitale mongole, où plane encore le fantôme de Gengis Kahn.

Jérôme découvre la vie d'expat', au rythme des bringues et des bourre-pif, mais derrière les apparences baignées d'alcool et d'humour potache, il comprend que ce qui se trame autour de son pote est bien plus dangereux qu'il n'y paraît. Le voilà piégé dans une aventure où se côtoient "ninjas", chamans, bikers nazis et une mystérieuse "milliardaire rouge"...

Il lui faudra non seulement éviter les balles de tueurs à ses trousses dans un désert de Gobi resté sauvage, mais aussi résister aux tentations cachées sous les yourtes.

Bref, se méfier des vrais loups d'Oulan-Bator, qui feront tout pour l'empêcher d'accomplir sa mission.

Éditions MICHEL LAFON

Posté par elleon à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Un bon écrivain est un écrivain mort

de Guillaume Chérel

Guillaume Chérel - Un bon écrivain est un écrivain mort.Augustin Traquenard doit animer un débat littéraire dans un ancien monastère des Alpes-Maritimes. Seront présents dix écrivains très médiatiques, les poids lourds de l'édition : Frédéric Belvédère, Michel Ouzbek, Amélie Latombe, Delphine Végane, David Mikonos, Kathy Podcol, Tatiana de Roseray, Christine Légo, Jean de Moisson et Yann Moite.

Chacun a reçu un courrier anonyme le conviant pour le week-end dans l'austère bâtisse reconvertie en résidence d'auteurs.

Tout est fin prêt pour l'événement : l'entrée du train en gare de Saorge, la rencontre devant un public ravi de voir les stars de Saint-Germain-des-Prés, les questions sur le thème "Littérature et modernité", le cocktail dînatoire puis la séance de dédicaces.

Mais rien ne se passe selon le programme. Dès l'arrivée au couvent, l'histoire dérape.

C'est bien connu, un bon écrivain est un écrivain mort.

Éditions MIROBOLE

Posté par elleon à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les Enfants Rouges

de Guillaume Chérel

« ça a débuté ça comme... comme on dit chez moi. Sauf que moi, j'avais toujours trop parlé. Trop. C'est Mouloud qui m'oblige à parler à nouveau. Mouloud, un chômeur professionnel, copain d'enfance. On se rencontre donc porte de Montreuil, à l'heure de déjeuner. Il veut m'écouter. Je commence à parler. "Restons pas dehors ! qu'il me dit. Rentrons ! "

Je rentre avec lui. Voilà. Dehors, le ciel était bas et gris. De ce gris déprimant des vagues qui s'échouent sur les plages du Nord. Gris, le bitume et l'asphalte, les derniers pavés, le métal des voitures, les pylônes électriques, les murs des maisons, les façades des immeubles, et les vitrines des cafés. Même les arbres et le visage des gens croisés dans la rue sont gris.

Pourtant pas la pire du Neuf Trois, Bagnolet est une ville de banlieue où tout est permis, sauf la luminosité et les couleurs. Malgré les fleurs... Un vent glacé soufflait par rafales, décollant les papiers gras des trottoirs, transformés en "crottoirs", nappés de déjections canines et autres crachats visqueux. Cette ville grise est infestée de gremlins aux yeux de cendre. »

Le narrateur, dit "Zarma le zarbi" ou "détective public" revient sur les lieux de son enfance, du coté de la banlieue, rue des Enfants-rouges. Là, il retrouve ses amis, certains vieillis, grossis, installés dans leur vie médiocre. Fils de "cocos", il évoque les bastons épiques, les vieux discours politiques, les feuilletons de la télévision, un monde qui s'apprête à accoucher de la violence et de la haine

Éditions FLAMMARION

Posté par elleon à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Prends ça dans ta gueule !

de Guillaume Chérel

Guillaume Chérel - Prends ça dans ta gueule !." Lâchez ce bouquin tout de suite ! Ce n'est pas un roman de rentrée... Oui, c'est à vous que je parle. Ne croyez pas ce qui est écrit en quatrième de couverture. Foutaises ! Les éditeurs sont des maquereaux, c'est bien connu... "

Ne vous y trompez pas : comme son narrateur, Jérôme Beauregard, l'auteur de ces lignes est un dur au cœur tendre. L'action se passe dans une zone industrielle de la région toulousaine.

Le détective "public" Chérif Zarbi se fait embaucher comme magasinier pour espionner les salariés d'une grande marque de matériel sportif... au logo bleu sur fond blanc. Découvrant les conditions de travail, il décide de kidnapper le patron... et de partir en cavale avec la belle Dalila aux yeux Nutella.

Dix ans après, il raconte à sa fille comment et pourquoi il a tenté de faire "sa" révolution.

Éditions DU ROCHER

~~~

Loin d'être manichéen, ce roman d'amour "engagé", à la fin surprenante, pose la question des excès de l'ultralibéralisme et des méthodes pour le combattre. En racontant sans fard le quotidien du nouveau prolétariat - intérimaire, flexible, précaire -, Guillaume Chérel a surtout voulu renouer avec une certaine Littérature à l'américaine, chère à London, Hemingway, Kerouac, Fante, Bukowski, Crumley...
Rarement l'expression " livre coup de poing " aura été plus appropriée.

~~~

Posté par elleon à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Zarma le Zarbi

de Guillaume Chérel

Guillaume Chérel - .Chérif Zarbi est "détective public". Son boulot : enquêter sur un meurtre... qui n'a pas encore eu lieu, retrouver Ali, jeune boxeur raté et anarco-zapatiste à la dérive. Lequel est lui-même activement coursé par un gang de dealers de l'Essonne, des égorgeurs islamistes et une milice fasciste...

Banlieue grise, humeurs noires, violence rouge sang : Moteur !

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Tropique du Grand Cerf

de Guillaume Chérel

Guillaume Chérel - .Sous les tropiques, les requins de terre sont aussi voraces que les requins de mer... Lesquels boufferaient bien du Poulpe en guise d'apéro.

Que vient faire Gabriel Lecouvreur dans cette galère ?

Comprendre pourquoi Clovis Legonidec, dit "Le Javanais" - un vieil anar libertin, autoproclamé parrain d'adoption du Poulpe - s'est fait descendre comme un chien, au cours d'un "râlé-poussé" qui a mal tourné. Découvrir comment le vieux motard javanais est mort d'un coup de fusil venu de nulle part.

Piger qui avait intérêt à faire disparaître l'empêcheur de zaffairiser en rond.

Éditions BALEINE

Posté par elleon à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Guillaume CHÉREL

Biographie

Guillaume Chérel est né en 1964 à Paris. Il passe son enfance en Seine-Saint-Denis, au sein d'une famille de culture communiste. Après des études de Lettres, rapidement achevées en 1986, il se lance dans la vie active comme journaliste sportif pour "l'Humanité", travaille ensuite pour divers journaux et devient critique littéraire pour "Le Point" et "l'Humanité".

L''écriture lui apparaît alors comme le meilleur moyen de s'offrir une vie libre et aventureuse. Il parcourt  le monde, des Comores en Chine, en passant par le Maghreb et l'Afrique francophone. Sa carrière d’écrivain commence par un livre sur les pas d’Hemingway à Cuba, "Hemingway: l'écrivain et son île" en 1998; suit un livre sur Jack London, "Jack London, le mangeur de vent" (2000), et, en 2008, il part sur les pas de Jack Kerouac, ce qui donne en 2013, "Sur la route again: aux États-Unis avec Kerouac", publié chez Transboréal.

En tant que romancier, il débute avec Tropique du Grand Cerf, pour la série du Poulpe en 1996. En 1998, il crée le personnage de Zarma, le Zarbi; publié aux Éditions Fleuve Noir, Zarma le Zarbi, se situe entre roman noir et polar: une rocambolesque enquête sur un meurtre qui n'a pas encore eu lieu. Zarma revient en 2001 dans Les enfants rouges, paru chez Flammarion (réédité sous le titre "Il était une fois la banlieue rouge", en version numérique.) puis en 2006, avec Prends ça dans la gueule ! aux Éditions du Rocher.

Guillaume Chérel obtient à deux reprises la bourse Stendhal-Cultures France : en 2004 pour "Les Pères de famille ne portent pas de robe", paru chez Julliard et en 2008 pour "Sur la route again". Auteur de polars, d'essais, de livres pour la jeunesse et malgré un certain succès, il doit continuer à assurer l'ordinaire, et poursuit ses piges à droite et à gauche, à "VSD" ainsi que sur le site culturel "La Grande Parade".

Il n'en délaisse pas pour autant l'écriture de romans, sans doute son expérience l'inspire-t-elle dans Un bon écrivain est un écrivain mort, qui paraît aux Éditions Mirobole en 2016. En 2018, ce sont les Éditions Michel Lafon qui l'accueillent pour son polar Cadavre, vautours et poulet au citron.

(Sources: Wikipedia / guillaume-cherel. )

~~~

Résumés

  1. Cadavre, vautours et poulet au citron (Éd. Michel Lafon - 2018)
  2. Tropique du Grand Cerf (Éd. Baleine - 1998)
  3. Un bon écrivain est un écrivain mort (Éd. Mirobole - 2016)

 ~

Série Zarma le Zarbi

  1. Les Enfants Rouges (T-2)(Éd. Flammarion - 2001)ou Il était une fois la banlieue rouge
  2. Prends ça dans ta gueule !(T-3)(Éd. Du Rocher - 2006)
  3. Zarma le Zarbi (T-1)(Éd. Fleuve Noir - 1998)

~

Autres titres

  • Jack London, le mangeur de vent
  • Hemingway: l'écrivain et son île
  • La fille aux cheveux roses (Jeunesse)
  • Les hommes sont des maîtresses comme les autres
  • Les pères de famille en portent pas de robe
  • Sur la route again: aux États-Unis avec Kerouac
  • Sur la piste de Liza (Jeunesse)

Bonne lecture

Posté par elleon à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un genre de mec

de Danièle Ohayon

Danièle Ohayon - Un genre de mec.Née garçon dans un corps de fille, Jennifer a décidé de prendre pour prénom David. Quand ce dernier disparaît après les épreuves du baccalauréat, ses parents s'inquiètent à peine. Ils n'ont jamais accepté d'avoir un enfant transgenre.

Seule Mars Catalano, son médecin, craint que l'adolescent soit en danger. Elle demande alors à ses amis d'enquêter sur cette disparition.

Ensemble, ils sillonnent les routes de la campagne picarde pour retrouver David. Des pistes se dessinent mais s'évanouissent bientôt. Où David a-t-il bien pu passer ?

Éditions RAVET-ANCEAU

Posté par elleon à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les vieilles peaux

de Danièle Ohayon

Danièle Ohayon - La maison des dames Tome 1 : Les vieilles peaux.« Peu prisé des Parisiens qui partent en masse passer leurs week-ends à l'ouest de la capitale, le sud de l'Aisne, à une heure et quart de Paris, dévoile une beauté douce. C'est une modeste provinciale aux atouts discrets et sûrs, quels que soient les caprices du temps. Les chanceux qui l'ont découverte y restent attachés comme Thésée au fil d'Ariane.»

En quelques lignes, Danièle Ohayon campe son univers de fausse douceur, de lumière mouillée et de perversité.

Autour de la "Maison des Dames" et du personnage central, la toubib humaniste Mars Catalano, se déploie une histoire vénéneuse où le théâtre des apparences perd délicieusement le lecteur.

Des terres de l'Aisne à la banlieue parisienne sévit un serial-killer d'un nouveau genre : un tueur de personnes âgées.

Où l'on voit aussi des activistes pro-seniors, les Indignés gris, un journaliste suspect, une fonctionnaire en burn-out, une étrange station de radio et même un médecin tchadien en exil.

Éditions LEMIEUX

~~~

Premier opus d'une série intitulée «La Maison des Dames», ce polar d'idées aborde des sujets de société dérangeants comme le vieillissement et sa place dans la cité.

~~~

Posté par elleon à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Danièle OHAYON

Biographie

Journaliste à France Info pendant 25 ans, Danièle Ohayon habite maintenant un petit village dans l’Aisne; elle a cofondé et présidé la "Maison des journalistes" qui a déjà accueilli 300 professionnels contraints à l’exil. La SCAM (Société civile des auteurs multimedia) lui a remis son "Prix d’honneur" en 2013 pour l’ensemble de son travail et en particulier son engagement en faveur des journalistes victimes de répression dans le monde.

Elle aime les romans policiers, le jazz, les promenades en forêt avec son chien et le tableau de verdure qu’elle voit de sa fenêtre quand elle écrit. Dans son premier polar, Les vieilles peaux publié en 2015 aux Éditions Lemieux (1er opus d'une série auquel l'éditeur et l'auteure avaient prévu une suite mais... encore une petite maison d'éditions qui disparaît !). Danièle Ohayon aborde là un sujet de société : le vieillissement dans la vie sociale et ses dérives possibles; ce roman a été salué par le "Prix Lire en Soissonnais". 

Ce qui devrait donc être le 2nd opus de la série "La Maison des Dames", Un genre de mec, paraît aux Éditions Ravet-Anceau en 2019, on y retrouve le personnage récurrent du Dr Mars Catalano.

(Sources: Éditeurs /adan5962.e-monsite. )

~~~

Résumés

Série "La Maison des Dames"/ Dr Mars Catalano

  1. Les vieilles peaux (T-1)(Éd. Lemieux - 2015)
  2. Un genre de mec (T-2)(Éd. Ravet-Anceau - 2019)

~

Autres titres

  • Le secret du drone mystère
  • Mai 68 de A à Z : 100 mots pour comprendre le bouleversement de la société
Bonne lecture

Posté par elleon à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]