de Robert Azaïs

An de grâce 1096. Lors d'un entraînement au combat, Aymeric tue involontairement son ami Raymond en le poussant depuis le haut de la roche du Rocota où est bâtie la maison forte de Caderonne, le castrum parental.

Sous la pression de la famille endeuillée, Ermengarde, la vicomtesse de Carcassonne, impose à Aymeric, en expiation de sa faute, de partir en pèlerinage à Jérusalem. C'est Amat, son frère moine, membre de la communauté monacale de Lagrasse, qui est désigné pour l'accompagner.

Débute alors un périlleux voyage qui les mènera aux portes de l'Orient, aux portes de l'Enfer...

Les Croisés de l'Apocalypse raconte la chute inexorable d'un homme de Dieu.

Éditions TDO