15 mars 2019

Sans bavures

de William P. McGivern

Les lecteurs des romans policiers de William P. McGivern ont depuis longtemps reconnu en lui le plus brillant des jeunes auteurs américains de ce genre d'ouvrages.

Voici le dernier-né. Il nous dépeint, dans sa terrifiante simplicité, le plus horrible, le plus impardonnable des forfaits. Chirurgien impitoyable, McGivern dissèque ses personnages, et son scalpel met au jour le mal secret qui les ronge, la vraie nature du génie malfaisant qui les habite.

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1956)

Posté par elleon à 05:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Quand les poulets ont des dents

de William P. McGivern

«– Ton frangin n'est qu'un petit flic, Mike. Toi, t'es sergent... Alors tu vas lui dire d'être raisonnable. À l 'instruction, il a prétendu avoir aperçu un certain Delaney près du cadavre. Au procès, faut pas qu'il reconnaisse Delaney.

– Si mon frère se dédit, ça aura l'air vachement louche. Il se fera révoquer.

– Et après ? Commence par lui offrir dix mille dollars.»

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1955)

Posté par elleon à 05:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vol en vol

de William P. McGivern

Pour Mike, un ancien pilote de guerre qui vivait à la dérive dans un petit patelin espagnol, l'offre d'une situation mirifique en Afrique du Nord méritait considération.

Surtout qu'une belle fille faisait de son mieux pour le convaincre d'accepter.

Mike ne savait pas ce qui l'attendait : piraterie, brigandage et le reste. Il prouva bien malgré lui que les héros ne sont pas toujours fatigués.

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1962)

Posté par elleon à 05:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Je vous fais mal, Docteur ?

de William P. McGivern

Si Papa Freud avait vu ça ! Un psychanalyste qui apprend à voler à des voleurs, à mentir à des menteurs, à escroquer à des escrocs !

Et tout ça, en plus, au nom de la morale et de la civilité puérile et honnête !

Mais attention au retour de manivelle !

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 05:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soyez donc honnête !

de William P. McGivern

La Colombe Noire, vous connaissez ? Braquages en tous genres, le cauchemar de l'Interpol et avec ça le plus désintéressé des truands. Mais oui, ça arrive quand on a la grâce.

Alors qu'il songe à la retraite, on l'embarque de force sur un coup fumant qui sent le soufre et l'encens.

La grosse tête, il l'aura, mais sans pour autant perdre les pédales. Une vraie corrida !

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 05:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un choix d'assassins

de William P. McGivern

«– Si je me tire une balle dans la tête, tu me payes d'abord un cognac?

Étrange marché, en vérité, mais le moment était venu pour Malcolm de payer sa dette. Il ferma les yeux et pressa la détente. Le fracas de la détonation se répercuta dans la salle. Il tomba à genoux et sa tête s'affaissa sur son épaule...»

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 05:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La colère noire

de William P. McGivern

Retnick avait médité sa vengeance longuement, amoureusement - cinq ans de détention, ça vous permet de fignoler la technique.

Mais il avait oublié un précepte essentiel : «La vengeance est un plat qui ne mange froid».

C'est donc avec une ardeur rageuse, un appétit glouton qu'il s'attaqua à ce festin empoisonné.
- J'en viendrai à bout ! disait-il.

Hé ! oui, mais il se suffit pas de satisfaire sa fringale, il faut encore, une fois la vengeance consommée, payer l'addition - l'addition qu'en langage populaire on appelle «la douloureuse».

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Coup de torchon

de William P. McGivern

Un policier peut mourir de sa belle mort ou encore se faire descendre en service commandé.

Mais qu'un flic se suicide, c'est une autre histoire, qui risque de compromettre toute la corporation et peut mener très loin.

Le suicide de Tom Deery, en particulier, mènera l'inspecteur Bennion aux limites de la haine et du désespoir. Oeil pour oeil, dent pour dent, la loi des truands deviendra celle de Dave Bannion.

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1953)

Posté par elleon à 04:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

William P. McGIVERN

1918 - 1982

Biographie

William P. McGivern est né en 1918 (ou 1922, selon certaines sources) à Chicago, il grandit à Mobile en Alabama puis fait ses études à Birmingham.

Dès 17 ans, il commence à écrire des nouvelles, signées de son nom ou de divers pseudonymes, de Science-Fiction,  de suspense publiées dans les "pulps" comme "Amazing stories" et dans les magazines comme "The Saturday Evening Post", "Collier's Weekly" ou "Cosmopolitan".

Il participe à la Seconde Guerre mondiale à partir de 1943, quitte l'Infanterie en 1946 avec le grade de sergent-chef. Après la guerre, il devient critique littéraire et reporter sur les affaires criminelles pour le "Philadelphia Evening Bulletin" jusqu’en 1951.

Son premier roman "But death runs faster"(Mais la mort va plus vite !) publié en 1948 reçoit le "Prix Red Badge Prize". Dans plusieurs de ses romans,"A shield for murder" (La planque), "The Big Heat" (Coup de torchon), "Rogue Cop" (Quand les poulets auront des dents ), William P. McGivern aborde le thème de la corruption et aussi fréquemment celui de la vengeance, notamment dans "Reprisal" ("Sang pour sang"), "The darkness hour" (La colère noire). En 1985, il est lauréat du "Prix Mystère de la critique" en France pour La nuit de l'égorgeur ("Night of the juggler") publié aux Presses de la Cité en 1984. 

Avec son épouse, journaliste dans la Mode et la Publicité, il écrivent "Mention my Name in Monbasa: The Unscheduled of an American Family Abroad", publié en 1958.

Dans les années 1960, il déménage à Los Angeles et écrit des scénarios pour la Télévision et le Cinéma, adaptations de ses romans, de romans d’autres auteurs comme Donald Hamilton ou encore des oeuvres originales.

En 1972, il publie son seul roman d'espionnage "Caprifoil" et en 1979, "Soldiers of 44", livre retraçant la Bataille des Ardennes en 1944 en 1944 inspiré de ses souvenirs de guerre.

Il est membre du Parti Démocrate et antiraciste: un des épisodes de la série "Insight" a été sélectionné par la Marine américaine dans un programme d’aide à la compréhension et la coopération entre différents groupes raciaux. Il a reçu le "Prix du meilleur scénario" pour "Did he who made the lamb make thee ?" de la série "Slattery's People" consacré aux enfants martyrs aux États-Unis.

William P. McGivern a écrit 27 romans dont une vingtaine traduits en français, pour la plupart aux Éditions Gallimard, plus de 300 nouvelles et une centaine de scénarios.

Il décède en 1982 à Palm Desert en Californie.

(Sources: Wikipedia /goodreads.com )

~~~

Résumés

  1. Coup de torchon (Éd. Gallimard - 1974)
  2. Crochet au book (Éd. Gallimard - 1968)ou Par ici la sortie
  3. Je vous fais mal, docteur ? (Éd. Gallimard - 1968)
  4. La colère noire (Éd. Gallimard - 1956)
  5. La nuit de l'égorgeur (Éd. J'Ai Lu - 1987)etoile
  6. La planque (Éd. Gallimard - 1984)
  7. Le coup de l'escalier (Éd. Gallimard - 1958)
  8. Quand les poulets ont des dents (Éd. Gallimard - 1983)
  9. Sans bavures (Éd. Gallimard - 1982)
  10. Soyez donc honnête ! (Éd. Gallimard - 1967)
  11. Un choix d'assassins (Éd. Gallimard - 1965)
  12. Une nuit pas comme les autres (Éd. Presses de la Cité - 1957)
  13. Une question d'honneur (Éd. Le Livre de Poche - 1987)
  14. Vol en vol (Éd. Gallimard - 1972)

~

Autres titres

  • Mais la mort va plus vite
  • Sang pour sang
  • Soldats de 44

Bonne lecture

Posté par elleon à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2019

Le colis

de Sebastian Fitzek

Sebastian Fitzek - Le colis.Vous n'auriez jamais dû accepter ce colis !

Depuis qu'Emma Stein a été violée dans une chambre d'hôtel, la jeune psychiatre est incapable de sortir de chez elle. Elle a échappé à un psychopathe que la presse surnomme "le coiffeur" pour son obsession maniaque à scalper les jeunes femmes qu'il tyrannise, avant de les assassiner sauvagement.

Désormais, elle vit dans l'angoisse de croiser sa route à nouveau et croit le reconnaître en chaque homme qu'elle rencontre... bien qu'elle n'ait jamais pu voir son visage. Il n'y a qu'un seul endroit où elle se sente en sécurité : sa maison en bord de lac, dans la banlieue de Berlin.

Jusqu'au jour où le facteur lui demande d'accepter un colis pour son voisin. Un homme dont elle n'avait jamais entendu parler, bien qu'elle vive dans sa rue depuis des années...

Éditions L'ARCHIPEL

Posté par elleon à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :