de Jean-Louis Serrano

Deux hommes, nus, sont enfermés dans une prison de craie blanche, nue elle aussi. Aucun contact avec l'extérieur, pas même avec leurs gardiens invisibles qui se contentent de les nourrir à heures fixes.

Quels crimes ont-ils commis pour justifier un tel traitement ?

Dans ce huis clos infernal, toute communication semble impossible... Joute entre deux êtres pétris d'humanité.

Éditions DE BORÉE

~~~

Prison de craie offre un condensé de la relation humaine dans un roman poignant et décapant qui revisite l'adage de Sartre, « l'enfer c'est les autres ». Dans la prison de craie, il n'y avait qu'un temps : celui de l'observation aiguë de l'autre. On se guette et on a peur de s'abandonner. La peur de communiquer plus étanche qu'un bâillon. Et son coeur que l'on lance, comme le palet de la marelle, qui franchit les limites. On veut rester dans le jeu, rester dans la vie. À la première maladresse, le joueur est exclu, rejeté dans sa solitude.

~~~