de Daniel Tharaud

« Ce qui me déroute le plus est cette histoire de lettres anonymes. À moins que Carole n'ait décidé d'éliminer sa rivale. Nous savons malheureusement que de gentilles petites filles peuvent avoir recours au poison pour se venger. Dans les réactions de tous ces gens, je n'arrive pas à discerner ce qui est sincère de ce qui est feint. Je tombe en plein drame et je n'ai rien qui me permette de m'assurer d'une vérité. La seule qui m'ait parlé d'autre chose que de musique ou de banalité est Carole ; et depuis hier, j'ai l'impression qu'elle m'évite. »

Dans l'ambiance feutrée et guindée des notables de province, Stéphanie enquête en catimini...

Est-ce la jalousie qui est à l'origine de la mort suspecte de Véronique ? Pourquoi aussi s'en prendre à Sophie Verdier, qui promouvait le quintette intégré par Stéphanie ? Et comment décrypter le comportement de Lucien Verdier, leader de cette formation, face aux deux drames qui le frappent ? Enfin, que tait le clan Verdier ?

Ainsi présenté, l'écheveau paraît indémêlable... et Stéphanie aura certainement fort à faire pour cerner les personnalités ambiguës de ceux qui l'entourent, au fil de ce récit policier sur fond de musique de chambre, de non-dits et de secrets, orchestré de main de maître par D. Tharaud.

Éditions SOCIÉTÉ DES ÉCRIVAINS