de Hervé Mestron

"Quand on fait un bizness, quel qu'il soit, on doit respecter le client, parce que, de mon point de vue, c'est une façon de se respecter soi-même. Certains pensent qu'ils vont s'improviser dealer, comme ça, avec un peu d'argent d'avance, comme d'autres ouvrent un Kébab ou un Taxi Phone. D'abord, faut être coopté, avec de sérieuses références dans le trou de balle. Faut avoir eu un membre de sa famille en zonzon. C'est le minimum. Pour les diplômes, là, on n'est pas trop regardant, parce qu'on sait bien qu'aujourd'hui, un papelard ça ne veut plus rien dire. C'est l'engagement qui compte, la droiture, l'honnêteté, et la fraternité. (...) Moi, tout ce que je veux, c'est franchir les échelons pour un jour pouvoir investir dans la légalité. Je ne demande pas la mer à boire."

Éditions ANTIDATA