de Claude Iconomou

« Il aperçut une forme noire dans l’herbe. Doucement, il s’approcha. Le chat l’observait. Il s’immobilisa. Il revit Max. Les premiers jours de sa présence avec eux. Il ne put s’empêcher de sourire. Il plia les genoux. Le chat ne bougeait pas. Il observait l’homme comme pour le jauger, déterminer s’il constituait ou non une menace. Et lui, cela faisait combien de temps déjà qu’il n’avait pas prononcé deux phrases à la suite ? Alors, il se mit à parler au chat et le chat, rassuré semble-t-il, l’écouta.»

«À ce moment-là, d’un coup, le policier sortit un magnum python de sa gaine de cuir et le vida en visant les deux hommes à la tête. Les détonations retentirent lourdement sur l’avenue déserte mis à part un camion de livraison stationné tout au bout de la ligne droite et assez loin. »

À Toulon, disparition d’une jeune femme. Son corps est retrouvé dans le coffre de sa voiture. Le mari est soupçonné. L’amant de sa femme l’accable.

Quel lien le Commandant Léonetti peut-il établir entre ce meurtre, la mise en examen de son ancien divisionnaire à Paris et la disparition d’un inconnu étrange qui parle aux chats ?

Éditions TERRES GASTES