27 septembre 2014

Aurora, Minnesota

de William Kent Krueger

aurora minesotaCorcoran « Cork » O'Connor est irlandais par son père et indien anishinaabe par sa mère. Après une carrière dans la police de Chicago, il est revenu vivre dans sa ville natale d'Aurora, Minnesota, pour occuper le poste de shérif. 

Mais un conflit à l'issue dramatique  l'a contraint à démissionner et il vit désormais seul, séparé de sa femme, Nancy Joe, avocate en charge des intérêts indiens.

Le jour où le juge d'Aurora est retrouvé mort dans d'étranges circonstances et qu'un garçon d'origine indienne est suspecté de l'avoir tué, les tensions s'exacerbent entre les communautés. 

Alors qu'un blizzard s'abat sur la ville qui disparaît peu à peu sous la neige, Cork va devoir affronter les fantômes du passé pour faire surgir une vérité bien plus inattentue encore que tout ce qu'il avait imaginé.

Éditions LE CHERCHE MIDI


Avec une écriture d'un réalisme presque documentaire, William Kent Krueger nous fait voyager dans les paysages glaciaux et menaçants qui ont servi de décor naturel à "Fargo" ou à "Un plan simple" pour une enquête passionnante et pleine de rebondissements.  L'attention qu'il porte à la nature du Minnesota se double d'un portrait passionnant du peuple indien, de sa culture, de ses croyances et de son intégration dans le monde moderne.

Aurora, Minnesota a reçu les deux plus prestigieux prix américains de littérature policière, "l'Anthony Award" et le "Barry Award".


Posté par Krri à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


221b Baker Street

de Graham Moore

221b baker streetOctobre 1900, Londres. Après avoir reçu un étrange courrier, Conan Doyle se retrouve mêlé à la disparition de plusieurs jeunes filles dans les bas-fonds de la ville. 

Sur les traces d'un tueur en série, il demande l'assistance dun de ses amis, l'écrivain Bram Stoker, auteur de "Dracula".

Janvier 2009, New York.  C'est un grand jour pour Harold White: son article mettant en parallèle les exploits de Sherlock Holmes et la naissance de la médecine légale lui vaut d'être intronisé dans la prestigieuse association des « Baker Street Irregulars «. 

C'est aussi un grand jour pour ladite association: Alex Cale, l'un de ses membres les plus renommés, vient de retrouver le « Saint-Graal » des fanatiques de Conan Doyle, le fameux tome perdu du journal intime de l'écrivain, couvrant les mois d'octobre à décembre 1900. C'est en effet à cette époque que Conan Doyle, après avoir fait mourir Sherlock Holmes sept ans plus tôt au grand dam de ses admirateurs, a décidé, pour une raison demeurée inconnue, de faire revivre le célèbre détective. 

Mais Alex Cale est assassiné avant d'avoir pu dévoiler le contenu du fameux journal et Harold, inspiré par l'art de la déduction de son illustre modèle, se lance sur la piste du meurtrier.

Éditions LE CHERCHE MIDI

~~~

Deux enquêtes à plus d'un siècle de distance, de mystérieuses correspondances, un formidable coup de théâtre.  Avec ce premier roman passionnant, Graham Moore, s'inspirant de faits réels, nous offre un voyage fascinant dans le monde des collectionneurs et des obsessionnels de Sherlock Holmes, et met le lecteur à l'épreuve: saut-t-il résoudre l'énigme avant le héros ?

~~~

Posté par Krri à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2014

La croix de Baya

de Jean-Marie Stoerkel

la croix de bayaQui a enlevé Aïcha, une enfant de onze ans, peu après sa sortie de son de son collège près de Mulhouse ? Est-ce elle que l'on a aperçue avec des Tsiganes qui avaient débarqué en masse dans la ville, mettant dans l'embarras les autorités ?

L'élu local le plus en vue, à qui la justice cherche des poux dans la tête, crée un comité de recherches pour appuyer l'enquête des gendarmes. Dans un immense mouvement de solidarité, des milliers de personnes participent dans toute la région à la grande battue pour Aïcha.

Pourquoi Elroy Himes, artiste peintre américain installé entre Ingersheim et Katzenthal, camarade d'Andy Warhol, a-t-il besoin de Baya, la mère de la fillette disparue, une magnifique prostituée beurette au passé douloureux, pour recouvrer son génie perdu ?

Quel chef-d'oeuvre lui ont inspiré le retable d'Issenheim et Dali ?  Le piège se referme dans un club privé libertin, presque à l'ombre de la collégiale de Colmar.

Éditions DU BASTBERG


 Mêlant le suspense, l'ésotérisme, la politique, l'art, l'érotisme et le journalisme, ce thriller aborde les thèmes de l'immigration, de la peur de l'étranger et de la solidarité.


Posté par Krri à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2014

Mon frère en Alabama

de Mike Stewart

mon frere en alabamaÀ peine a-t-il monté son cabinet à Mobile que l'avocat Tom McInnes est rappelé à Coopers Bend, petite ville de l'Alabama, où son jeune frère, Hall, vient de se noyer dans des circonstances troublantes. 

De fait, il l'apprend vite, il y a bien eu meurtre, mais incompétence, crainte ou désir de ne pas faire de vagues, le shérif local ne semble guère pressé de découvrir l'assassin. Aussi bien Hall était-il un vaurien qui pariait de grosses sommes auprès de bookmakers liés aux milieux louches de La Nouvelle-Orléans.  

Seul un certain Gerrard, "l'homme le plus dangereux" de la région, a l'air de savoir ce qui s'est vraiment passé. Mais donnant donnant: Tom ne pourra connaître la vérité que s'il accepte des conditions qui n'ont rien de très honnête. 

Pris au piège, Tom se lance dans une enquête dont il sortira plus que meurtri.

Éditions du SEUIL

Posté par Krri à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2014

La mécanique des geishas

de Fabrice Vanneste

la mecanique des geishasIngrédients: Un détective d'environ 60 à 70 kg. Une victime. Une enquête officielle. Un bouquet garni d'Haïkus. Un soupçon de fausses pistes. Une cuillère de Wasabi.

Recette: Plongez l'intrigue dans un théâtre de briques rouges. Roulez le détective dans la farine puis dans un tatami de riz gluant. Prenez la victime que vous aurez au préalable évidée pour qu'elle soit plus présentable. Rajoutez l'enquête officielle... Laissez macérer.

Plongez le bouquet d'haïkus, saupoudrez de fausses pistes savamment dosées et la cuillère de Wasabi pour pimenter le tout... Agrémentez le tout d'une pincée de mauvaise conscience, d'un soupçon d'horreur et d'une volée de vengeance. 

Il est grand temps de sabrer l'événement. N'oubliez pas les baguettes, il ne reste plus qu'à vous mettre à table !

Éditions STRAPONTINS

Posté par Krri à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


30 juillet 2014

Le supplice de Cancale

de Nicole Vigouroux-Frey

le supplice de cancaleDélicieusement étiré sur un banc de coquillages, aux avant-postes du littoral breton, le port de la Houle s'apprête à renouer avec une activité ostréicole de toujours que le retour des mois en « r » annonce riche de promesses. 

Une mystérieuse créature vient y finir ses jours, menaçant du même coup la pureté des « étalages ».

Bérengère de la Varde, correspondante d'Interpol au Clos-Poulet tout proche, découvre son cadavre et se trouve aussitôt chargée de l'enquête. 

Elle ira de surprise en surprise, fouillant son propre passé en même temps que celui de la victime, remuant une vase où l'être et le paraître ne vivent pas nécessairement en parfaite harmonie.

Éditions du 28 AOÛT/GISSEROT

Posté par Krri à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Miséricorde à Saint-Malo

de Nicole Vigouroux-Frey

misericordeSaint-Malo accueille ses touristes à l'occasion du week-end prolongé du 1er mai. 

Rougis par un soleil tout  neuf, ils grouillent intra-muros où se joue dans la cathédrale un drame peu banal. Dimitar Zdravkov y rend l'âme, sauvagement assassiné à l'arme blanche, juste avant l'office vespéral.

Une tragédie d'autant plus  insolite que la victime, connue et estimée de tous, en est le sacristain depuis une vingtaine d'années.

Dimitar Zdravkov mène à saint-Malo une existence d'ascète. Alors pourquoi un tel acharnement sur sa chair ? 

Bérengère de la Varde, correspondante d'Interpol à Saint-Malo, se trouve donc en charge d'une enquête qui s'annonce difficile, d'autant que le passé de la victime reste mal défini.

Éditions du 28 AOÛT/GISSEROT

Posté par Krri à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2014

Épidermes

de Diane Vincent

epidermesIl est flic et passionné par son travail, elle est masseuse et fascinée par la peau. 

Un dégoûtant bout de chair humaine trouvé dans une poche de manteau les porte à conjuguer leur expertise. Du membre au cadavre et du cadavre au meurtrier, Vincent et Josette se perdent, cherchent et se retrouvent entre des marchands d'art, des promoteurs de belle chair bien huilée, des pourvoyeurs de stéroïdes et des dealers de cocaïne, sans oublier la célèbre photographe nippo-américaine, star inconsciente de cette mystérieuse constellation.

Le problème, c'est que les suspects se multiplient. Car il est de ces individus qui, se croyant invincibles, par narcissisme ou par manque d'intelligence, défient les lois de la haute truanderie locale et internationale, et trahissent comme ils dépensent, sans compter.

Impossible de penser à autre chose qu'à la scène finale de L'empire des sens de Nagisa Oshima: on vient d'amener à l'urgence une femme - asiatique de surcroît - qui se baladait avec un pénis humain dans la poche de son ciré. 

Mais ici, ce n'est pas un film, FIN n'apparaîtra pas sur l'écran.  Tout commence.

Éditions TRIPTYQUE

Posté par Krri à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Peaux de chagrins

de Diane Vincent

peaux de chagrinsJosette Marchand, masseuse éclectique, et Vincent Bastianello, inspecteur à la Police de Montréal, ont d'étranges amis. 

Que cache le quotidien bucolique de l'éleveur de chèvres bio et de son conjoint tatoueur un peu zen ? 

Une oeuvre d'art vivante saccagée, un atelier vandalisé des ados disparus et des lambeaux de peux trouvées ici et là lanceront Marchand et Bastianello sur les traces de coupables insaisissables et cruels.

Éditions TRIPTYQUE

Posté par Krri à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pwazon

de Diane Vincent

pwazonPourquoi faut-il toujours que Josette Marchand, la massothérapeute, s'immmisce dans les enquêtes de l'inspecteur Vincent Bastianello ? 

Parce que même si on lui dit qu'il s'agit d'un petit meurtre sans éclaboussures, sans griffures, sans torture, son coeur de fouineuse est toujours prêt à s'enflammer. 

Et si en plus elle apprend que la victime avait dans sa poche un drôle de grigri, là, elle devient résolument déraisonnable.

Éditions TRIPTYQUE

Posté par Krri à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :