22 mai 2012

La course de Jane

de Liz Brady

la course de janeErnie s'est dirigé vers la porte, puis s'est retourné.  << Je ne suis pas un type instruit, Jane.  Alors, quand des gens disent qu'un bouquin ou une peinture ou un morceau de musique a changé leur vie, je ne sais foutre pas de quoi ils causent.  Mais ce que je sais, c'est que tous ceux qui ont approché ces affaires se sont retrouvés tout déjantés. >>

Depuis six ans, savoir derrière les barreaux William Shortt, l'assassin de son grand amour, a empêché Jane Yeats de sombrer dans la folie. C'est pourquoi elle encaisse très mal le choc quand, à la lumière d'une nouvelle autopsie pratiquée sur une des cinq victimes de Shortt, elle apprend que ce dernier n'était pas celui qui a tué Peter Findley.

De fait, cette conclusion signifie que le véritable assassin de Pete est toujours en liberté, ce qui enrage littéralement Jane. 

C'est donc pour le trouver et lui régler son compte qu'elle décide de revoir depuis le début les enquêtes qui, en raison des faux aveux de Shortt, avaient été classées. Et tant pis si Ernie Sivcosky, son ami de l'escouage des Homicides, croit que personne ne peut sortir indemne de ce genre d'affaires, surtout quand cette personne y est impliquée jusqu'au coeur !

Éditions ALIRE

Posté par Krri à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Mauvaise rencontre

de Liz Brady

mauvaise rencontreJane vient d'emménager dans un modeste cottage de la Petite-Italie - "le rêve du bricoleur au coeur d'une pittoresque ethnicité", selon l'agent immobilière. 

Tu parles !  Jane a englouti en quelques mois toutes ses économies sans parvenir à terminer les rénovations et, pire, elle a mis à rude épreuve ses nerfs en raison du boucan fait par Tina Paglia, une voisine accro au crack qui vit de la prostitution. 

Et voilà que son cadavre a atterri dans le jardin miteux de Jane !

D'abord suspectée par les policiers en raison de ses prises de bec avec Tina, Jane sent monter son indignation quand elle constate le peu d'empressement des enquêteurs devant le meurtre de la prostituée. Pourtant, Tina est loin d'être la première fille de rue à avoir connu une mort violente au cours des derniers mois, et plusieurs autres ont tout simplement disparu sans laisser de traces...

Bourrée de remords de n'avoir pu sauver Tina de sa fin tragique, Jane veut en apprendre plus sur la prostitution qui sévit au coeur même de "Toronto la pure". Ce qu'elle découvre la bouleverse tant que, pour assurer la réussite de son enquête, elle est prête à offrir sa propre peau sur le trottoir... ou à la perdre !

Éditions ALIRE

Posté par Krri à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 mai 2012

Le mari menteur

de Erle Stanley Gardner

le mari menteurÀ 1h. 55, Perry Mason repoussa son travail et s'installa commodément dans son fauteuil tournant. Le téléphone sonna, il annonçait l'arrivée de John Narthrup Kirby, deux minutes en avance et presque six ans en retard. Mais c'était tout de même le bon moment pour traiter ce cas unique.

Mr. Kirby avait à raconter une histoire fort émoustillante pour l'esprit subtil de l'avocat; il s'agissait d'une attrayante jeune femme sur une route solitaire de campagne, avec un réservoir d'essence vide... mais pas de voiture... pas de clés... pas d'argent.

Aucun gentleman digne de ce nom n'aurait pu la laisser en panne.

Mais naturellement l'épouse de Mr. Kirby apprit tout de l'affaire. Della Street définit parfaitement tout cela, quand elle annonça à Perry Mason: "Vous aimez les choses qui sortent de l'ordinaire, patron. Je crois qu'aujourd'hui je tiens l'oiseau rare."

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Édition originale sous le titre Le mari fantôme (1950)

Posté par elleon à 04:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La dactylo dégourdie

de Erle Stanley Gardner

la dactylo degourdieRien n'aurait distingué ce jour-là de tous les autres jours si le bureau de l'avocat Perry Mason, n'avait accueilli une nouvelle dactylo. Celle-ci paraissait nerveuse, voire effrayée.

Lorsqu'elle disparut, elle ne laissa pas d'autres traces que deux diamants fixés sous son bureau par du chewing-gum, et un paquet de lettres d'amour, fort romantiques, dans une corbeille à papier...

Trois jours plus tard, Perry Mason était chargé de défendre un homme accusé de meurtre.

Ainsi commence une affaire absolument unique dans la carrière de l'avocat. Une affaire comme n'en ont encore jamais connue les fidèles amis d'Erle Stanley Gardner.

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 04:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La nudiste navrée

de Erle Stanley Gardner

la nudiste navreeQuand Arlene Duvall téléphona au célèbre avocat Perry Mason qu'elle avait un urgent besoin de ses services, il l'engagea aussitôt à venir à son cabinet.

- Je suis navrée, répondit-elle, mais c'est absolument impossible : je n'ai rien à me mettre. Cette excuse bien féminine ravit Mason.

- Oh! ma secrétaire et moi ne sommes nullement formalistes, lui assura-t-il. Venez comme vous êtes.

- Si vous pouviez me voir, Mr. Mason, vous ne diriez pas ça. Si j'ai un si pressant besoin de votre aide, c'est que je suis complètement nue!

L'avocat dut convenir qu'une cabine téléphonique constituait un précaire abri pour une jeune fille en costume d'Eve. Mais comment Arlene Duvall se trouvait-elle dans une pareille situation ? Ça, c'est tout une histoire à laquelle Perry Mason commença par s'intéresser en souriant... pour finir par y être accusé de meurtre!

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 04:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un chat pour client

de Erle Stanley Gardner

un char pour un clientLorsqu'on découvrit le cadavre du vieux Charles Ashton, on ne releva d'autres traces dans la chambre que celles laissées par Mâchefer, le chat de la victime.

Perry Mason savait très bien qu'un chat ne peut commettre un meurtre, mais il savait autre chose aussi que la police ignorait tout autant que l'assassin. Dans son testament, le défunt millionnaire Peter Laxter avait assuré les vieux jours de Charles Ashton et déshérité sa ravissante petite-fille qui aurait dû recueillir toute sa fortune.

Perry Mason fut le seul à comprendre que ce testament était le mobile du meurtre et Mâchefer, un témoin de première importance. Les chats sont des animaux silencieux, mais le célèbre avocat n'en réussit pas moins à faire " parler " celui qui était son client !

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Édition originale sous le titre Le mystère du chat : Gallimard (1951)

Posté par elleon à 04:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2012

Le repos rêvé

de A.A. Fair

le repos reveBien sûr, ça n'a pas été très malin de la part de Carleton Allen de profiter de l'absence de sa femme pour inviter à dîner l'adorable hôtesse de ce bar si élégant, puis de céder à son impulsion et de prendre la direction de ce motel de luxe , le "Repos rêvé", qu'elle avait mentionné un peu plus tôt dans la conversation.

Ça a été encore moins malin d'aller un peu trop vite, de se faire gifler et de se retrouver tout seul avec sa bouteille de whisky dans son bungalow de luxe. Mais franchement, pouvait-il deviner qu'on allait, au matin, trouver un cadavre dans la piscine ?

Quand il se présente à leur agence, Bertha Cool se laisse tenter par la somme proposée par Allen. Mais Donald Lam est beaucoup plus méfiant. Et il y a de quoi!

C'est lui après tout, qu'on veut impliquer dans l'affaire !

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Réédition: Librairie des Champs-Élysées (1995)

Posté par elleon à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2012

Volte-face

de Michael Connelly

volte faceGrand avocat de la défense, Mickey Haller est bien surpris lorsque le procureur du comté de Los Angeles le prie un jour de plaider pour l’accusation. Et l’affaire n’est pas des moindres.

Incarcéré depuis vingt-quatre ans pour le meurtre d’une fillette, Jason Jessup vient d’être libéré sous caution, le tribunal ayant conclu à la nécessité d’une révision de son procès suite à un test ADN qui semble l’innocenter.

Haller est sûr que Jessup est coupable et prend Harry Bosch comme enquêteur et son ex-épouse, Maggie McPherson, comme assistante. En face de lui, l’avocat Clive Royce, dit « l’astucieux », et des médias tout excités par ce procès : quoi de plus sensationnel qu’un tueur innocenté par son ADN ? 

À ceci près que Jason Jessup, qui parade devant les médias le jour, se livre à d’étranges activités la nuit...

Éditions CALMANN-LÉVY

Posté par elleon à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mai 2012

L'heure des gentlemen

de Don Winslow

l'heure des gentlemenRelax, ultra-cool, niveau de stress minimum : Boone Daniels, ex-flic reconverti en détective privé, commence chaque journée par une sortie avec la Patrouille de l’aube, groupe de meilleurs copains unis par la passion du surf, et qui, sur la terre ferme, veillent les uns sur les autres. 

Quand l’icône de la communauté surf locale est tuée lors d’une bagarre à la sortie d’un bar par un jeune punk de la Rockpile Crew, le petit monde de Pacific Beach est secoué.

Boone ne peut plus ignorer que la violence a infiltré la communauté du surf. Petra Halle, l’avocate so british qui met Boone dans tous ses états, lui demande de l’aider à défendre le jeune tueur. À mesure que son enquête progresse, Boone se met à dos ses amis de la Patrouille de l’aube, et nage dans des eaux de plus en plus troubles et dangereuses…

Éditions DU MASQUE

Posté par elleon à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Noyade en eau douce

de Ross MacDonald

noyade en eau douceDans le quartier huppé de Nopal Valley, en Californie, Lew Archer est engagé pour enquêter sur une lettre anonyme accusant sa cliente, Maude Slocum, d’adultère. À aucun prix, ces allégations ne doivent parvenir jusqu'à son mari.

Profitant d'une fête organisée chez les Slocum, le détective se mêle aux invités. La soirée est interrompue par une macabre découverte : celle du corps de la belle-mère de Maude, flottant dans la piscine.

Les soupçons se portent immédiatement sur son fainéant de fils et sa trop séduisante petite-fille, premiers héritiers de la fortune colossale de la vieille dame.

C’est désormais une double enquête qu’Archer doit mener, sur les traces d'un corbeau et d'un meurtrier.

Éditions GALLMEISTER

Édition originale sous le titre Cadavre en eau douce: Presses de la Cité (1954)


Cette nouvelle enquête de Lew Archer nous entraîne dans un univers trouble de faux-semblants où les victimes semblent avoir autant à cacher que leurs assassins.


Posté par elleon à 04:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,