26 septembre 2012

Minuit, impasse du Cadran

de Claude Izner

minuit

Octobre 1899. Pour de savants astronomes, aucun doute possible: la fin du monde est une affaire de jours.

Alors que ce présage assombrit les rues de Montmartre, un cadavre entouré d'objets étranges est découvert impasse du Cadran. Le premier crime d'une longue série, qui engage Victor Legris et Joseph Pignot dans une course contre la montre...

Au coeur d'un Paris authentique et bouillonant, nos célèbres limiers devront déjouer les mystères à rebours du temps !

Éditions 10/18

Posté par elleon à 03:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 septembre 2012

Coup de sang

de Declan Hughes

coup de sangLorsque Ed Loy revient à Dublin pour les obsèques de sa mère, après vingt ans d'absence, c'est une ville en proie aux promoteurs immobiliers et en pleine métamorphose qu'il découvre. 

Certaines choses pourtant ne changent pas: les frères Halligan, les caïds de sa jeunesse, donnent dans le crime organisé, les secrets de famille et les rivalités perdurent. La pauvreté se cache désormais derrière une apparente richesse. 

Devenu détective privé à Los Angeles, Loy accepte de retrouver le mari de son amie d'enfance, Linda Dawson. Ses recherches l'entraînent dans les méandres de la corruption politique et du trafic de drogues. 

Mais plus Ed s'approche de la vérité, plus il comprend que son histoire est étroitement liée à celles des Dawson et des Halligan. Les langues se délient dans la souffrance et les fantômes du passé ressurgissent...

Éditions GALLIMARD

Posté par Krri à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 septembre 2012

Le Pendu de Mont-Rolland

de Monique Beaulne

le pendu

Un homme s'est pendu à Mont-Rolland. Ce fait divers n'a retenu l'attention de personne. 

À la grande satisfaction de la famille, la police a d'ailleurs vite classé l'affaire.

Pourtant, Rita Lenoir ne croit pas au suicide de son frère et demande à deux privés d'enquêter.

Éditions PLEINE LUNE

~~~

Monique Beaulne fait preuve d'une grande habileté.  Elle cultive les contrastes, faisant alterner les moments de morbidité avec d'autres décrivant les charmes du printemps hâtif.  Elle sème quelques fausses pistes [...]  Sans en abuser, elle se permet des digressions, qui ajoutent même à l'intérêt du roman.   Jean Royer "Le Devoir"

~~~

Posté par Krri à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2012

Les mystères du West End

de Margery Allingham

les mysteres du west end

Aux antipodes d'Hercule Poirot et de ses "petites cellules grises", voici Albert Campion.  Grand, mince, le cheveu blong filasse, l'oeil bleu en permanence égaré derrière des lunettes d'écaille, il a l'air bien inoffensif. Qu'on ne s'y fie pas: cette apparente insignifiance dissimule une intelligence et une perspicacité que Scotland Yard reconnaît à sa juste valeur en l'impliquant dans ses enquêtes.

Ainsi promène-t-il sa silhouette dégingandée dans les milieux artistiques ou dans les coulisses de la haute couture, dans les bas-fonds les plus sordides de la capitale comme dans les salons huppés des aristocrates. 

Regroupe:

  • Mort d'un fantôme
  • La mode est au linceul 
  • Les deniers du traître
  • La nuit du tigre
  • Il n'est pire sourd...

Éditions OMNIBUS

Posté par Krri à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 septembre 2012

Comme dans un miroir

de Gunnar Staalesen

comme dans un miroir

Où était Varg Veum en 1957 ? Le privé norvégien s'interroge.

Lycéen, il arpentait déjà les rues de Bergen comme aujourd'hui. Il aurait pu croiser les protagonistes de cette histoire surgie du passé.

Une femme sublime qui meurt en voiture avec son amant saxophoniste, comme un pacte macabre, un suicide à deux. Les deux fillettes qu'elle laisse orphelines n'auront jamais d'enfant : par crainte de voir l'histoire se répéter ?

Lorsque Bodil disparaît avec son mari sans laisser d'explication, sa soeur Berit imagine le pire. Mais pour ne pas ternir sa réputation d'avocate, elle préfère les investigations privées à celles de la police. Varg croise les indices entre le mythe des amants suicidés en 1957 et le présent : trop de recoupements, trop de ressemblances, comme dans un miroir.

Les chalets de montagne sur les hauteurs de Bergen se renvoient les échos du passé par-delà les fjords. Même le neveu de l'amant défunt est saxophoniste lui aussi, et entre les deux soeurs son coeur balance.

Éditions GAÏA

~~~

Sur fond de trafic en tous genres - déchets toxiques vers l'Afrique à l'aller, migrants clandestins au retour -, la Norvège des années 90 a bien les deux pieds dans son époque. Varg Veum aussi : il vient d'acheter un téléphone portable ! Un épisode jazzy pour ce dixième polar (publié chez Gaïa) consacré à Varg Veum et à Bergen.

~~~


Posté par elleon à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 septembre 2012

Une mer sans soleil

de Anne Perry

une mer sans soleil

Sur la jetée de Limehouse, la brume dérobe au jour de terribles secrets... Peu après le suicide d'un honorable docteur, c'est le corps d'une femme que l'on retrouve mutilé.

Trop averti pour croire aux coïncidences, Monk ne tarde pas à pénétrer l'envers trouble du commerce pharmaceutique. Une affaire qui menace de compromettre les plus hautes sphères de la société...

Éditions 10/18

~~~

Pour sa dix-huitième enquête, le célèbre Monk saura-t-il déjouer la conspiration d'État dissimulée sous de langoureux parfums d'opium ?

~~~


Posté par elleon à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2012

Les papillons n'ont pas de mémoire

de Hubert Prolongeau

les papillons n'ont pas de memoire

1996. Paul Freda, un humanitaire sans illusions sur le monde, est envoyé en Colombie par l'ONG Médecins Pour Tous.

L'organisation est en deuil. L'un de ses médecins vient d'être assassiné en pleine rue à Bogotá.

Pour Freda, il s'agit de remonter la piste des assassins et de comprendre cette violence urbaine ordinaire. Très vite, le voilà confronté à la guérilla, la corruption et le crime organisé. Au contact des jeunes révolutionnaires qui l'ont pris en otage, il découvre comment la misère fabrique de véritables petits soldats dans le nord de l'Amérique latine.

D'exécutions sommaires en manipulations des autorités colombiennes, Freda se laisse finalement entraîner, en compagnie de Rosaria, une jeune femme liée à la guérilla, dans une périlleuse quête de la vérité qui les mènera jusqu'au Guatemala...

Éditions BELFOND


Une première aventure de Paul Freda étroitement liée à l'actualité (2007), qui ne manque ni d'émotions ni de rebondissements, un personnage attachant et plein d'humour, mais aussi une région du monde complexe et passionnante que l'auteur, grand reporter, a longtemps parcourue.


Posté par elleon à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juillet 2012

Frère Boileau sur les roses

de Jacques Ouvard

frere boileau sur les roses

- L'amphore...

- Quoi, l'amphore ?

- L'amphore de Babette. Elle ne l'a pas retrouvée. Dès le début des Choéphores, les ballerines entrent en une théorie aux pas hiératiques. Vêtues de courtes tuniques grecques, elles portent sur l'épaule : hydries, coupes de céramique et amphores. Il y avait six amphores. L'une a disparu mystérieusement. On s'en est aperçu presque au moment de l'entrée en scène.

- Elles étaient dans la tour et sous clef.

- Sous clef ? Vous êtes généreux. Le vantail n'a jamais fermé, que je sache. Il y faudrait un cadenas.

- Bah ! Le public... Il n'y verra que du feu. Cinq amphores n'est-ce pas suffisant ? Pour ce qu'elles en font de leurs amphores ! Elles l'ont sur l'épaule en arrivant. Et crac ! elles la posent à terre !

- Bien sûr ! comment danseraient-elles autrement ?

L'homme, un ingénieur du son, les écoute, songeur. Une amphore ! Personne ne s'est aperçu de rien dans le public. Quelle idée de s'emparer de cet accessoire de plâtre qui n'a aucune valeur ! Un larcin de gosse ou d'innocent...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pas de gaffe, Frère Boileau

de Jacques Ouvard

pas de gaffe frere boileau

Une noce ! Qui ne l'imagine joyeuse et tournoyante avec sa table, ses fleurs, ses chants, ses discours, ses danses ? Mais deux... mais quatre noces!

Pourtant c'est bien quatre noces qui, cette nuit-là, dans les salles de ce restaurant et ce parc plein d'ombres et de reflets, festoient au bord du fleuve.

Et Boileau, le brave frère Boileau, en est. Pas de celle de ces hippies mal fagotés dont on entend le rythme des banjos et des guitares. Pas de celle de la salle d'en haut où la fille en blanc ressemble à une enfant de Marie. Mais à la table des de la Cluse où son ami Barbot marie sa nièce.

Et soudain le cri épouvantable

— On a tué la mariée!

Dans la venelle, entre les buis, ce paquet blanc par terre! Très vite pourtant Boileau renâcle à s'engager. Il y a... Non, il n'aime pas ça du tout! Pourtant il lui faudra bien, presque malgré lui qu'il aille jusqu'au bout de ce misérable drame.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La pie grièche

de Jacques Ouvard

la pie grieche

Lorsque j'arrivai à l'imprimerie, une jeune femme en jupe stricte m'attendait.

- Êtes-vous monsieur Massonet ?

C'était, je le sus bien vite, Jacqueline Cavier, jeune commissaire de Police. Elle me conduisit à l'inspecteur Duray.

- Venez avec moi ! ordonna celui-ci en se levant.

Nous descendîmes au sous-sol. Tout au fond alignés sur un rang contre le mur, les premiers rotativistes arrivés au travail. On eût dit qu'on tournait un film muet. Le cadavre était là, pris dans les rouages de la machine. Ce sang, ce visage déchiqueté, ce bras aplati comme sous un rouleau compresseur, cette main si blanche trempant dans le rouge de l'encrier... J'en eus un haut-le-coeur.

- Vous connaissez ?

- Bien sûr ? C'est Pauvret réussis-je à répondre.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]