20 février 2012

Mauvais sorts dans le Trégor

de Bernard Enjolras

mauvais sort

En l'an de grâce 1352, le chevalier Gicquel du Chastel, Vicomte de Kérianégan, lançait une terrible malédiction à l'encontre de son épouse Adelice. Le lendemain, cette dernière était retrouvée sur son lit, sans vie, dans sa chambre fermée de l'intérieur.

Plusieurs siècles plus tard, cette malédiction serait-elle encore un danger pour les habitants du manoir ancestral ? En effet, au cours d'une belle nuit de printemps, la mort vient à nouveau y frapper.

Sans l'avoir désiré, Bernie Andrew, auteur de romans policiers à succès et détective amateur à ses heures, est mêlé à ces tragiques événements. Son mode de raisonnement cartésien saurait-il se satisfaire des explications irrationnelles que d'aucuns avancent ? Chacun sait qu'il peut se révéler un excellent limier.

Alors, si fantômes il y a, ils n'ont qu'à bien se tenir.

Éditions ALAIN BARGAIN

Posté par elleon à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 février 2012

Au clair de la mort

de Nicola Upson

au clair de la mortEn novembre 1935, Joséphine Tey descend incognito à Cavendish Square , où elle a ses entrées en sa qualité d’ancienne infirmière.
 
Elle y retrouve Célia Bannerman, une ancienne collègue, devenue la nouvelle directrice du Cowdray Club. Avec son aide, Joséphine mène des recherches sur l’affaire « baby-farming » qui a vu l’exécution en 1903 de deux sages femmes qui tuaient les nouveaux-nés de femmes désireuses de dissimuler leur grossesse.
 
Joséphine se sent particulièrement concernée par cette affaire. En effet, elle a côtoyé par le passé Lizzie Sach, la fille de l’une des deux criminelles dont le destin tragique l’avait menée au suicide. Alors que son travail avance, à Cavendish Square, des vols sont commis, et bientôt, les cadavres d’une femme membre du Club et de son père Joe Baker, sont retrouvés.
 
Fallowfield et Archie, deux inspecteurs du Yard s’emparent de l’enquête. Quand ils découvrent que Joe Baker n’était autre que le père de Lizzie Sach, passé et présent se mélangent. Une torsion du temps annonciatrice d’une enquête plus qu’épineuse.
 
Éditions 10/18

Posté par elleon à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le serpent de feu

de Fabrice Bourland

le serpent de feuTandis que les rues de Londres déploient tous leurs atours pour le couronnement prochain de George VI, Singleton et Trelawney se retrouvent lancés sur les traces d'une momie mystérieusement disparue.

Une affaire d'autant plus insolite qu'elle semble liée au meurtre d'un politicien qui met tout Scotland Yard en alerte...

En ces jours où la ville entière est à la fête, les morts s'aviseraient-ils de se relever de leur sépulcre pour se mêler des affaires des vivants ?

Éditions 10/18

Posté par elleon à 04:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2012

Rampart Street

de David Fulmer

rampart streetL'armateur John Benedict est retrouvé assassiné dans Rampart Street, l'une des rues les plus malfamées de Storyville, le célèbre quartier chaud de La Nouvelle-Orléans.

La police conclut hâtivement que le notable a été victime d'un maraudeur, mais la famille ne se satisfait pas de cette explication.

L'affaire est donc confiée à Valentin Saint-Cyr, de retour après plus d'un an d'absence. Cependant le détective a le sentiment qu'on l'a recruté pour enterrer cette histoire au plus vite.

À n'en pas douter, derrière la mort de John Benedict se cache une sombre vérité.

Éditions RIVAGES

~~~~

Avec ce troisième volet des aventures de son enquêteur créole, David Fulmer poursuit sa peinture de La Nouvelle-Orléans à l'époque de la naissance du jazz. Débordante d'énergie, mais aussi rongée par les inégalités sociales, la haine raciale, la corruption et les luttes de pouvoir, la ville de 1910 est aussi fascinante que celle de David Robicheaux.

~~~

"Si vous voulez vous plonger dans un bon roman policier, ne cherchez pas plus loin."  Nick Tosches

~~~~


Posté par elleon à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Mort postiche

de Mehmet Murat Somer

mort postiche

Abla, notre inénarrable propriétaire de night club travesti la nuit et hacker le jour, se retrouve de nouveau sur la piste d’un serial killer.

Le cadavre d’un pharmacien sans histoires – Oncle Muhittin – est retrouvé par Gonul, la grande amie d’Abla, à son domicile : nu, frappé à mort, le visage tuméfié, affublé d’une grotesque perruque noire et les lèvres outrageusement badigeonnées de rouge à lèvres coquelicot.

Elle lui demande son aide pour retrouver le meurtrier. Mais notre queen détective a d’autres chats à fouetter… jusqu’à ce que Gonul elle-même soit suspectée. Rapidement, d’autres cadavres sont retrouvés selon la même mise en scène soignée – façon relooking extrême : tête explosée, mise en plis et maquillage post-mortem.

À mesure que l’enquête progresse émergent des questions de sexualité réprimée et d’identité sexuelle. 

Éditions DU MASQUE

Posté par elleon à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Nuoc mâm Baby

de Jan Thirion

nuoc mam baby“Vous êtes un aventurier et vous avez l’habitude de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas. Vous aimez vous fourrer dans les guêpiers.

— On exagère, vous savez.

— On vous surnomme le calmar.

En vérité, Calmar, avec C majuscule, c’est la raison sociale de sa petite entreprise. Le côté tentaculaire colle bien à ce genre de métier. Pieuvre fait trop gros et trop négatif. Poulpe ne fait pas sérieux à cause de la célèbre série de polars. Dans Calmar, il y a calme et la promesse qu’on va y arriver. Évidemment, par ricochet, on le nomme aussi calmar, mais sans majuscule, il préfère.”

Des jeunes filles asiatiques, violées dans le but de les mettre enceintes, sont envoyées en France. Un chanteur à succès d’origine vietnamienne et son ami le Calmar mènent une terrifiante enquête...

Éditions KRAKOEN

Posté par elleon à 05:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2012

Bison ravi et le Scorpion rouge

de François Darnaudet

bison raviLe bouquiniste Julien Gras doit se procurer deux livres introuvables de Boris Vian et de Jean Forton.

Raretés littéraires ou projets morts-nés des éditions du Scorpion ?

Julien Gras mène une double enquête littéraire dans le triangle Bordeaux-Paris-Eus.

Éditions MARE NOSTRUM

Posté par elleon à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2012

Southland

de Nina Revoyr

Lorsque l’américano-japonaise Jackie Ishida, étudiante en Droit à Los Angeles, tente d’exécuter les dernières volontés testamentaires de son grand-père, elle apprend que quatre adolescents noirs ont été tués dans l’épicerie que tenait celui-ci dans le quartier de Crenshaw pendant les émeutes de Watts, en 1965.

Or ces meurtres n’ont jamais été dénoncés, et encore moins élucidés.

Aidée du cousin de l’une des victimes, Jackie se lance dans une enquête qui va rapidement se transformer en quête identitaire…

Découvrant pas à pas un grand-père mal connu et le quartier populaire dont sa famille est issue, l’héroïne dévoile les dessous de la petite et de la grande histoire d’une ville aux mille visages.

Cheminant vers la résolution d’un mystère, elle fait résonner les voix d’une population immigrée confrontée, de la Deuxième Guerre mondiale à nos jours, au racisme ordinaire.

Éditions PHÉBUS

~~~~

À partir d’un sujet riche et peu exploré, Nina Revoyr bâtit un roman d’une extraordinaire puissance narrative, porté par une écriture sensible.

~~~

«L’intrigue de Southland est de la trempe d’un James Ellroy ou d’un Walter Mosley.»  "Los Angeles Times"

~~~

«Fascinant et bouleversant (…) Une page essentielle de l’histoire de L.A.»  "L.A Weekly"

~~~~


Posté par elleon à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2012

Innocence perdue

de Donald Westlake

innocence perdueMitch Tobin a été révoqué de la police pour avoir laissé tuer son équipier. Au lieu d'être à ses côtés pour l'épauler, il était avec la femme d'un truand emprisonné. Depuis, Tobin traîne son spleen et sa culpabilité, occupant son temps à construire un interminable mur dans son jardin (quand il n'est pas occupé à agrandir sa cave).

Il accepte à contrecoeur de prêter main-forte à sa cousine qui a ouvert une cafétéria dans Greenwich Village avec des amis et se retrouve victime d'un chantage de la part de flics pourris. En ce dimanche à la chaleur étouffante, à peine Mitch Tobin a-t-il franchi la porte de la cafétéria qu'il tombe sur des cadavres.

Le voilà embarqué dans une affaire de double meurtre dont sa cousine Robin Kennely est la principale suspecte et lui le témoin numéro un. Sur l'insistance de sa femme Kate, l'ex-policier se lance dans une chasse à l'homme qui le conduira aux quatre coins de Manhattan, l'amènera à côtoyer un moine aveugle, à fréquenter un bar sordide et même à dormir en cellule. Mis en garde par la police, menacé par le tueur, Tobin mènera sa quête avec obstination jusqu'à sa sombre et étonnante conclusion.

Éditions RIVAGES

-

Édition originale sous le titre Le sang des innocents sous le pseudonyme de Tucker Coe: Éd. Gallimard (1968)

~~~~

Dans une veine plus désenchantée, le créateur de Dortmunder démontre toujours la même maîtrise époustouflante du récit romanesque.

~~~

"Psychologique, triste et beau, comme un bulldozer: j'aime."  (Jean-Patrick Manchette)

~~~~


Posté par elleon à 04:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 janvier 2012

Frontière blanche

de Matti Rönkä

frontiere blancheAncien agent du KGB, Viktor Kärppä a quitté sa Russie natale pour la Finlande afin de fuir son passé. À Helsinki, ou il a ouvert une agence de détective privé, il rend divers services à des trafiquants locaux, traversant souvent la frontière pour passer en douce des documents ou prendre livraison d'alcool ou de cigarettes. 

Lorsque Aarne Larsson, marchand de livres anciens et nostalgique du nazisme, lui demande de retrouver sa femme Sirje, qui a mystérieusement disparu, Viktor pense qu'il s'agit là d'une simple affaire de routine...

Or, bien vite, il découvre que Sirje est la soeur d'un baron de la drogue, l'Estonien Jaak Lillepuu.  Et l'enquête de Viktor semble soudain intéresser beaucoup de monde, trop à son goût: un inspecteur de la police d'Helsinki, à qui il donne parfois des tuyaux, ses anciens << camarades >> du KGB et Jaak Lillepuu en personne. 

Un jour, ce dernier disparaît à son tour...

Éditions L'ARCHIPEL

~~~

Matti Rönkä n'explique rien, il raconte.  Avec son style sec et nerveux, Matti Rönkä donne une nouvelle couleur, une nouvelle dimension au polar nordique.    "Frankfurter Rundschau "

~~~


Posté par Krri à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :