13 novembre 2020

Une enquête du vénérable Juge Ti - attribuée à l'inspecteur Chen

de Xiaolong Qiu

https://products-images.di-static.com/image/xiaolong-qiu-une-enquete-du-venerable-juge-ti/9791034903344-475x500-1.jpgEn un temps d’âpres luttes pour le pouvoir, dans la Chine du IXe un messager impérial vient demander au célèbre juge Ti d’enquêter sur un meurtre dont est soupçonnée la poétesse- courtisane Xuanji.

Alors que la belle et talentueuse jeune femme croupit dans une geôle en attente de la sentence, l’enquête du juge le mènera à des secrets qu’il est préférable d’ignorer.

Éditions LIANA LEVI

~~~

« Ce roman est inspiré d’un fait réel survenu sous la dynastie Tang, la poétesse Yu Xuanji (844-871) étant au centre de cet épisode. Nul ne sait aujourd’hui si la jeune femme était réellement coupable du crime dont elle fut accusée, mais l’histoire a déjà donné lieu à des romans, films et séries. Le récit proposé ici n’est qu’une interprétation personnelle de l’inspecteur Chen écrite à la lumière d’une enquête menée dans la Chine d’aujourd’hui.» Qiu Xiaolong

~~~

Posté par elleon à 04:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 octobre 2020

La nuit de Saint-Mandé

de Éric Le Nabour

https://products-images.di-static.com/image/eric-le-nabour-la-nuit-de-saint-mande/9791021004740-475x500-1.jpg1682. À Paris, non loin du Louvre, l'hôtel de Guiffray abrite un bordel élégant tenu par la mystérieuse Marie Lesage, marquée à la hanche de la fleur de lys des criminelles.

Vingt ans auparavant, elle a adopté Judith, trouvée bébé sur les marches d'une église. Mais le commerce du crime est devenu général dans la capitale et Marie est empoisonnée. Agonisante, elle demande à sa fille adoptive de mettre à l'abri un coffret.

Il contiendrait des secrets d'Etat sur l'ex-surintendant Fouquet et des lettres compromettantes d'Anne d'Autriche, la défunte mère du roi, au cardinal Mazarin. Qui a peur de ces documents ?

Louis XIV en personne ? Colbert, l'ennemi mortel de Fouquet, étrangement abouché avec Aetius de Vigan, chef de l'Ordre du Temple de la Nouvelle Jérusalem, qui veut détruire la monarchie ?

Cernée par le danger, la jeune Judith est prête à tout affronter pour accomplir sa quête de vengeance et de vérité...

Éditions TALLANDIER

Posté par elleon à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2020

La veuve rouge

de Éric Le Nabour

https://www.bibliopoche.com/thumb/La_veuve_rouge_de_Eric_Le_Nabour/200/0062372.jpgQui a tué en 1908, impasse Ronsin à Paris, le mari et la mère de Madame Steinheil dont on dit qu’elle a été l’égérie du président de la République, Félix Faure ?

Et si le coupable était, précisément, Madame Steinheil elle-même ?

Ce qui est sûr, c’est qu’elle a un comportement très étrange et que ses propos, eux, sont pleins de contradictions. Et il n’en faut pas davantage pour qu’elle soit incarcérée.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2020

Sanglantes épices

de Nicole Gonthier

Nicole Gonthier - Sanglantes épices.Septembre 1472 – au bourg Saint-Vincent de Lyon.

La guerre vient d'être officiellement déclarée entre France et Bourgogne. Les Savoyards, alliés des Bourguignons, cantonnent leurs troupes près de Cuire. L'heure est à la défense, à la méfiance vis-à-vis des étrangers.

Pis encore ! Il faut se soumettre aux mesures tyranniques de commissaires royaux indifférents aux intérêts lyonnais.

Alors, qui est donc cet homme qui git, poignardé, devant la porte du bourg ? Est-il la première victime de la guerre et des tensions qu'elle engendre ? Était-il chargé d'une mission secrète par le puissant gouverneur du Lyonnais ? Quel rôle a-t-il tenu dans la contrebande des épices que l'enquête met au jour ?

Les investigations du prévôt Arthaud de Varey révèleront la collusion entre crime et politique, entre fraude et notabilité, et son énergie contribuera à sauver la ville d'un grave péril.

Éditions LES PASSIONNÉS DE BOUQUINS

Posté par elleon à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Un crime tissé de soie

de Nicole Gonthier

Nicole Gonthier - Un crime tissé de soie.La mort et la soie vont-elles de pair à Lyon, en ce mois de janvier 1470 ?

C'est ce que laisse supposer l'enquête atypique qu'entame le prévôt de l'archevêque, Arthaud de Varey, lorsque le Rhône rejette le cadavre d'un inconnu dans les limites de la seigneurie de l'abbaye d'Ainay. Le meurtre est-il lié aux âpres rivalités entre courtiers ou est-il la preuve d'une conspiration ourdie par les Genevois contre les foires de Lyon ?

Et s'il accusait le lieutenant du bailli et les consuls pour leur douteuse gestion de la fabrique des soies imposée par Louis XI ?

Querelles de juridiction, témoignages erronés ou mensongers, rumeurs contradictoires, identification aléatoire de la victime, tout semble se conjuguer pour empêcher le prévôt de mener à bien ses investigations.

Ce n'est qu'après avoir éprouvé les intrigues et les compromissions diverses des hommes de pouvoir, suivi moult fausses pistes et risqué la mort, que le prévôt parviendra à la solution de l'énigme. Cependant, plus précieuse encore que cette ultime satisfaction sera la vérité intime et bouleversante dont il aura finalement la révélation.

Éditions LES PASSIONNÉS DE BOUQUINS

Posté par elleon à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 décembre 2019

24

de Jean-Michel Lecocq

Jean-Michel Lecocq - 24.Été 1572. Depuis bientôt un an, le 21 de chaque mois, le cadavre d'un homme est retrouvé dans une église de Paris.

Onze sont déjà tombés sous les coups d'un mystérieux tueur en série. Tous sont musiciens et appartiennent à l'Académie de Musique et de Danse créée par le roi. À l'exception d'une seule, les victimes portent toutes, gravé au creux de la main droite, un étrange symbole. La rivalité qui oppose la police de la prévôté à celle du diocèse porte préjudice à une enquête qui piétine.

Les affrontements religieux font peser sur le royaume une menace de guerre civile. Ces meurtres exacerbent les tensions. Les rumeurs vont bon train. Quand certains accusent la Cour des miracles, d'autres mettent en cause les Réformés, d'autres encore les Catholiques ultras. L'impatience du pouvoir royal est à son comble.

Catherine de Médicis, qui ne croit en aucune de ces rumeurs et qui pense que la solution est à trouver dans le milieu de la musique, fait venir de Florence son filleul Vincenzo, un jeune musicien talentueux, pour qu'il mène une enquête discrète.

Le Florentin parviendra-t-il à surmonter tous les obstacles placés devant lui et à démasquer celui que, désormais, tout Paris surnomme le Scarificateur ?

Éditions L'HARMATTAN

Posté par elleon à 03:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2019

Petits crimes en soutane

de Jean-Louis Vissière

Jean-Louis Vissière - Petits crimes en soutane."Vous n'avez pas le droit de me rejeter ! C'est Dieu qui m'envoie..."

Dans son cabinet, Mme de Merbouton, l'abbesse des Clairets, pousse un soupir de soulagement. Cette vagabonde a tant fait de tapage la veille au soir qu'il a paru charitable de l'héberger pour la nuit. Est-elle vraiment religieuse ? C'est douteux : on n'a jamais vu une nonne, même animée de zèle mystique, traverser la France pour venir frapper à la porte de l'abbaye sous prétexte que la lecture des vies d'ermites lui a donné le goût d'une règle stricte...

Tirées des "Causes célèbres", publiées aux XVIIIe et XIXe siècles à partir des minutes des procès, les affaires criminelles présentées ici, romancées mais authentiques, mettent en cause des hommes et des femmes d'église, êtres a priori exempts des passions qui mènent au crime, et pourtant...

Éditions DU MASQUE

Posté par elleon à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petits crimes en Carmagnole

de Jean-Louis Vissière

Jean-Louis Vissière - Petits crimes en Carmagnole."Quand les révolutionnaires ont prétendu imposer la Constitution civile du Clergé, toute la Sorbonne a signé une protestation solennelle qui a entraîné la fermeture de la faculté de Théologie. C'était en 1792. Je me suis retrouvé sur le pavé parisien. En tant que noble et ecclésiastique, j'étais obligé de raser les murs. Heureusement, la Providence m'a fait trouver à la porte des Messageries un portefeuille qui contenait un superbe passeport tout neuf au nom d'un certain Didier, libraire à Rouen, dont le signalement correspondait à peu près au mien. J'ai aussitôt adopté cette nouvelle identité qui me tombait du ciel et je suis allé m'établir discrètement dans l'île Saint-Louis. Là, un voisin sans-culotte qui partageait mon goût pour les échecs m'a pris en amitié et m'a adressé au Comité de Sûreté générale qui siégeait depuis octobre 1792 à l'hôtel de Brionne. "

Éditions DU MASQUE

~~~

Après le succès des Petits crimes en soutane, Jean-Louis Vissière nous offre un recueil d'affaires incroyables se déroulant sous la Terreur inspirées de faits réels tirés des archives de l'époque.
Suivons ce fils de noble promis à l'Eglise et devenu par la force des choses l'agent Didier dans cette période plus que trouble de notre histoire...

~~~

Posté par elleon à 03:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petits crimes sous le Second Empire

de Jean-Louis Vissière

Jean-Louis Vissière - Petits crimes sous le Second Empire.Le Second Empire offre une riche collection de faits divers : du meurtre de l'archevêque de Paris à l'élimination du journaliste Victor Noir par un parent de l'empereur, ce régime rime bien souvent avec crime.

Le souverain lui-même n'est pas à l'abri : il y eut diverses tentatives d'assassinat par les républicains français qui voyaient en Napoléon III un despote à abattre. De leur côté, les patriotes italiens exilés en Angleterre étaient convaincus que sa politique à l'égard du pape et de l'empereur d'Autriche faisait obstacle à l'unité italienne.

Eux aussi l'avaient condamné à mort et c'est par miracle qu'il échappa au spectaculaire attentat d'Orsini. Devant toutes ces menaces, le régime se durcit : toute parole jugée immorale et donc subversive est immédiatement censurée.

C'est ainsi qu'on assiste à la persécution des auteurs devenus depuis les maîtres incontestés de notre littérature : Hugo, Flaubert et, bien sûr, Baudelaire, dont les décadentes Fleurs du mal firent frémir le pouvoir au même titre que les bombes artisanales.

Éditions DU MASQUE

Posté par elleon à 03:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petits crimes sous Louis-Philippe

de Jean-Louis Vissière

Jean-Louis Vissière - Petits crimes sous Louis-Philippe.L'époque de Louis-Philippe. souvent appelée le règne du " juste milieu ", passe à tort pour une période paisible et fut jugée fade par la jeunesse romantique avide d'exaltation.

Elle vit pourtant l'éclosion d'oeuvres d'auteurs considérés aujourd'hui comme classiques - Balzac, Dumas, Hugo, Stendhal ou encore George Sand - et fut plus mouvementée qu'on ne le croit.

Le roi, dont la légende raconte qu'il se promenait à pied dans les rues de Paris, fut la cible de nombreux attentats dont le plus célèbre reste celui de Fieschi. On assiste aussi à la naissance d'un genre promis à un riche avenir : le roman policier, avec la création par Edgar Allan Poe du personnage de Dupin, détective privé, prototype de Sherlock Holmes.

Jean-Louis Vissière raconte ici les attentats contre le roi, les aventures de Dupin - à sa manière -, et ajoute quelques épisodes aux Mémoires de Canler, le chef de la Sûreté. Le versant obscur d'un règne " tranquille "...

Éditions DU MASQUE

Posté par elleon à 03:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :