02 avril 2014

Marée d'équinoxe

de Cilla & Rolf Börjlind

maree d'equinoxeOlivia Rönning, élève à l'école de police de Stockholm, a choisi, pour son mémoire de fin d'études, de plancher sur un cold case vieux de plus de vingt ans: le meurtre atroce d'une inconnue enterrée vive sur une plage de l'île de Nordkoster un soir de marée d'équinoxe. Seule la tête dépassait...

Première difficulté: le policer qui enquêtait alors a pris sa retraite, puis il a disparu. Et ceux qui sont encore en activité semblent peu disposés à aider la jeune fille. D'autres obstacles surgissent, mais Olivia est opiniâtre et courageuse - trop, sa curiosité dérange et lui vaut d'être agressée.  

Ses recherches la mènent du milieu des sans-abri de la capitale, objet d'attaques sauvages de la part de jeunes néo-nazis, à un réseau de prostitution de luxe, mais aussi aux portes de l'empire minier d'un industriel tout-puissant récemment décoré par le roi.

Éditions du SEUIL

~~~

Premier volet d'une série best-seller en Suède et en Allemagne et traduite dans plus de vingt pays, Marée d'Équinoxe a été comparé à "Millénium", tant pour le caractère bien trempé de ses personnages que pour la modernité brûlante de son intrigue

~~~

Posté par Krri à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Pain, éducation, liberté

de Pétros Márkaris

pain, education, liberte2014. À Athènes, la survie quotidienne est de plus en plus difficile pour les citoyens appauvris et pour les immigrés harcelés. C'est alors qu'un tueur en série jette son dévolu sur des personnalités d'envergure issues de la génération de Polytechnique qui, après s'être rebellées contre la junte militaire, ont eu une carrière fulgurante.  

Le criminel reprend le célèbre slogan des insurgés de l'époque pour formuler sa revendication: « Pain, éducation, liberté ».

Qui se cache derrière ces meurtres ? Un membre de l'Extrême Droite ou un ancien gauchiste mû par le désir de vengeance ?  

Le commissaire Charitos, privé de son salaire depuis trois mois, tente avec sa ténacité habituelle de comprendre les mobiles du coupable.

Éditions du SEUIL

~~~

"Pain, éducation, liberté" est le troisième volet de la trilogie de la crise grecque, après "Liquidation à la grecque" (prix "Le Point du Polar européen 2013) et "Le Justicier d'Athènes"

~~~

Posté par Krri à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Une disparition inquiétante

de Dror Mishani

une disparition inquietanteOfer Sharabi n'est pas rentré de l'école.

Le commandant Avraham Avraham, alerté par la mère d'Ofer, n'est pas plus inquiet que ça: les adolescents fuguent volontiers.

Quelques jours plus tard, après l'enquête de routine et une battue infructueuse dans le quartier de Holon où vit la famille Sharabi, il faut se rendre à l'évidence: il s'agit bien d'une « disparition inquiétante ».  

Le policier, rongé par ses problèmes existentiels, est loin d'aborder l'affaire avec sérénité et lucidité. Il n'a même pas repéré le comportement étrange de Zeev, le voisin prof d'anglais qui donnait des cours particuliers à Ofer.

Dans cette banlieue modeste de Tel-Aviv, chacun a quelque chose à cacher. Et Avraham Avraham se révèle être un enquêteur des plus atypiques. Il faut dire qu'en Israël, selon lui, les tueurs en série, les enlèvements sordides ou autres crimes spectaculaires, ça n'existe pas.

Éditions du SEUIL

Posté par Krri à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 mars 2014

Engrenages

de René Cyr

engrenages

À l'occasion de la découverte du corps défiguré d'une jeune femme, le commissaire Roman va se retrouver confronté à un membre de la mafia lilloise, patron de bar, tandis qu'un dangereux psychopathe, nouvellement libéré pour bonne conduite rêve de vengeance à son encontre.

Il s'en faudra de peu que son funeste projet se réalise. 

Éditions EX AEQUO

~~~

Engrenages est le second épisode des enquêtes du commissaire Roman.  Il a été classé troisième au concours du "Quai des Orfèvres" en 2010 sous le titre "L'ombre du passé".

~~~

Posté par Krri à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2014

Dernier tour de manège pour un tueur

de Christelle Charloux

dernier_tour_de_manege

Un agent immobilier parisien est retrouvé mort assassiné dans un manège d'un parc d'attractions, aux abords de la capitale, un carreau d'arbalète planté dans le cœur.

Le Capitaine Jacques Crocetti, fraîchement muté de Nice à la brigade criminelle de Paris mène l'enquête. Il fait la connaissance du Docteur Juliette Morin, médecin légiste, belle et jeune femme dont le charme ne rendra pas insensible le policier. Celle-ci ayant déjà collaboré avec le FBI lors de son stage à l’Université de Richmond, n'entend pas se contenter de l’expertise médicale.

Impliqué dans un accident de la circulation, le tueur est arrêté. Mais qui a commandité le meurtre de cet honnête citoyen ? Est-ce son épouse infidèle, qui ne lui a jamais pardonné le départ de leur fille unique ? Ou son associé, amant de sa femme, aux méthodes peu scrupuleuses ?…

Et pourquoi le capitaine s'intéresse-t-il autant au tueur, quelle est cette vieille affaire qui impliquerait selon lui ce même assassin ?

Éditions VELOURS

Posté par elleon à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 mars 2014

Cavale

de Frédéric Coudron

cavaleKO debout, le Basque pris l'arme par réflexe. La porte du bureau s'ouvrit soudainement. Deux flics entrèrent, armés, prêts à faire feu. Bixente n'avait plus le choix. Il sauta. Le choc fut brutal, même amorti par les matelas entreposés dans la camionnette.

Un peu sonné, Berouet parvînt à s'extraire de la benne et tomba lourdement sur la chaussée. Comme convenu, le motard était là. Il lui intima l'ordre de monter à l'arrière.

Retrouvant un peu ses esprits, le fugitif se hissa sur l'engin qui démarra en trombe, pris en chasse immédiatement par les motos de la police qui avaient participé à son escorte. Une course-poursuite s'engagea. 

Éditions EX AEQUO

Posté par Krri à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le masque de Janus

de Frédéric Coudron

le masque de janusJe repense à Lucie et Christophe.  Pourquoi eux ?  Parce qu'ils sont mon meilleur souvenir. 

Elle, vêtue de sa petite robe blanche, riant, insouciante, dans ce parc aux mille couleurs.  Je revois sa chevelure blonde, ses yeux bleus pétillants, sa peau bronzée et son minois d'adolescente. Lui, solide et protecteur, les cheveux bruns, très courts, le visage carré d'un "Government Issue". Il aurait pu paraître invulnérable si son regard illuminé d'amour pour elle ne l'avait pas trahi. Et la nostalgie m'envahit en repensant à leurs étreintes enflammées, sur ce banc public, dos au lac. Je les vois s'embrasser fougueusement, puis tendrement, comme si cet instant devait les figer dans l'éternité, comme si demain ne viendrait jamais.  

Mark Hollis m'enchante les tympans. "Such a shame". "Such a shame". Quel dommage.  Quel dommage que Jean-Christophe ait ouvert la porte, ce soir-là, ce 28 juillet 1988.  Quel bonheur pour moi...  Je revois la petite robe blanche déchirée, grande ouverte sur le corps juvénile de Lucie.  Je me délecte de la vue de ses petits seins en forme de poire, de son sexe recouvert d'une subtile toison dorée. Son teint de pêche est désormais livide et elle n'a jamais été aussi belle. La tache qui souille ses draps blancs dessine un halo vermillon autour de son visage angélique. Lui, pieds et poings liés, à son chevet, se débat avec la force du désespoir. Je veux le soulager. J'appuie le canon sur sa tempe et je tire...

Éditions EX AEQUO

Posté par Krri à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

616

de Frédéric Coudron

616« Mes succès dans le cadre de plusieurs enquêtes complexes dans l'agglomération lilloise m'avaient valu d'être nommé commissaire dans la plus célèbre des brigades connues sous l'apocope Crim', celle rattachée à la DRPJ de Paris et trouvant adresse au 36 Quai des Orfèvres. Moi, le petit fils d'immigré sicilien, j'allais avoir l'honneur, à 36 ans, hasard facétieux, de coordonner les enquêtes des « groupes de droit commun » pour tout homicide, enlèvement ou incendie meurtrier.

La sensation était à la fois grisante et effrayante. J'étais fier de moi, comme un artiste provincial des années 20 qui aurait eu la chance de « monter » à la capitale. J'avais peur également, peur de ne pas être à la hauteur de ce que mes supérieurs attendaient, peur de ne pas m'épanouir dans une mégapole étrangère et terrifiante ».

Éditions EX AEQUO

Posté par Krri à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'affaire Ducroisé-Laroche

de Frédéric Coudron

l'affaire ducroise larocheL'inspecteur Calderon est un flic complexe, anti-héros et serviteur dévoué de l'idée qu'il se fait de la justice, lucide et paumé, drogué, alcoolique et pourtant accrocheur...  

« En fumant une Marlboro, j'essayais de réfléchir. Ce n'était pas chose évidente. Les capacités de mon cerveau étaient lourdement affectées par les substances chimiques auxquelles je l'exposais. J'hésitai à sortir la bouteille de whisky que je cachais dans l'un de mes tiroirs. La tentation était grande de s'abandonner à quelques rasades apaisantes, mais j'eus le courage de résister. Je pris alors mon petit carnet à spirales pour en noircir les pages d'idées qui me passaient par la tête.

Et si les trois jeunes filles et Salomone avaient fréquenté le Club Abxarus ?  Ils auraient pu y faire une mauvaise rencontre. Un pervers aurait pu les convaincre de le suivre à Lille.  Et là, les balancer dans la Deûle. Je décidai d'exposer cette théorie à mon père. Il ne se montra pas très réceptif à mon discours. Le temps et l'absence de preuves l'avaient, semblait-il, convaincu que les noyades étaient accidentelles.

Je me surpris à faire la morale au commissaire comme il l'avait fait avec moi, quelques mois auparavant.

- Tu sembles oublier la phrase que tu m'as dite il y a quelques temps, papa: peu importe que la raison de la mort paraisse évidente, ce qui interpelle, ce sont les circonstances qui ont conduit au décès. S'il subsiste la moindre interrogation, l'enquêteur doit faire son métier: enquêter. »

Éditions EX AEQUO

Posté par Krri à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

R.I.P.

de Frédéric Coudron

RIPR.P.I. "Rescquiescat In Pace", trois initiales terrifiantes à l'ordinaire, qui revêtent un caractère inacceptable lorsqu'elles noircissent une couronne mortuaire, posée sur les tombes de nouveau-nés assassinés. 

Dans cet opus, Alessandro Calderon, lieutenant de police à la Brigade Criminelle de Lille, est confronté au plus cruel des actes de barbarie, le meurtre d'enfants innocents. 

Flirtant avec les limites de la loi, luttant contre l'influence des puissants, le plus célèbre des flics siciliens fera tout, pour que justice soit faite. 

Éditions EX AEQUO

~~~

« L'idée est de créer un univers » celui de cet inspecteur à la brigade criminelle de la PJ de Lille. Un inspecteur (Calderon), qui mène son introspection.  « Et contrairement à ce qu'on a l'habitude de lire ou de voir, il suit le chemin inverse d'un flic classique: il est dépressif et alcoolique, et après, ça s'arrange. »    A.-S.P.  "La Voix du Nord"

~~~

Posté par Krri à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,