26 août 2015

Départs anticipés

de Christopher Buckley

departs anticipes

Washington. Alors que le papy-boom précipite le système des retraites vers une faillite inéluctable, Cassandra, jeune blogueuse et conseillère en communication, révoltée - pour en avoir fait personnellement les frais - par l'égoïsme des baby-boomers, propose une solution simple: le suicide collectif dès l'âge de 65 ans. 

Elle nomme ce projet "transitionnement volontaire".  Boutade ?  Provocation ? 

Peut-être, mais on est à Washington, et, livrée à l'opportunisme des uns et des autres, l'idée ne va pas en rester là.

Un sénateur aux dents longues, un président obsédé par sa réélection, un évangéliste qui a du mal à résister aux plaisirs de la chair, un magnat des nouvelles technologies assoiffée de pouvoir, divers lobbies et spin doctors, c'est entre leurs mains que se retrouvera ainsi le sort des seniors et, au-delà, du pays tout entier.

Éditions BAKER STREET

~~~

À la manière d'un Swift ou d'un Voltaire moderne, Christopher Buckley égratigne, avec ironie mais indulgence, le Washington qu'il connaît si bien, et qui n'est pas si éloigné, finalement, de Paris.  Derrière sa loufoquerie apparente, cette satire fine et ingénieuse cache une critique au scalpel de notre société.

~~~

Posté par Krri à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2013

Tirez sur l'ambulance!

de Colin Thibert

tirez sur l'ambulance

Peut-on rire de tout ? Si vous hésitez encore sur la réponse à donner à cette question, le livre que vous tenez entre les mains va vous ôter vos derniers doutes.

Les touristes, les vieux, les ados, les acteurs, les chiens, les riches, les pauvres... Dans Tirez sur l'ambulance !, chacun en prend pour son grade. Derrière leur humour noir, les dix nouvelles qui composent ce recueil sont une charge implacable (et désopilante) contre les travers de notre société.

Toujours drôles, souvent cyniques mais sans jamais la moindre trace de mauvais goût, ces nouvelles poursuivent la grande tradition de la littérature de genre qui, mieux que toute autre, est un miroir tendu à la face du monde. Car, derrière l'humour noir, chacune de ces histoires est une charge implacable contre les travers de notre société moderne.

Éditions THIERRY MAGNIER

Posté par elleon à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 mai 2013

Oh, my dear !

de T. J. Middleton

oh my dearAl Greenwood, 50 ans, est taxi dans un paisible petit village côtier d'Angleterre. C'est un homme qui a tout pour être heureux et qui le serait certainement s'il n'était pas marié à l'encombrante Audrey. Aussi décide-t-il un jour tout simplement de s'en débarrasser en commettant le crime parfait.

Le scénario est vite trouvé: profitant d'une des promenades quotidiennes de sa femme, il la précipitera du haut d'une falaise. Aussitôt dit, aussitôt fait, Al s'embusque sur le parcours habituel d'Audrey, surgit à son passage et la précipite dans le vide. Tout se passe comme prévu... sauf qu'en rentrant chez lui il tombe nez à nez avec son épouse qui lui annonce avoir exceptionnellement renoncé à sa petite balade.

S'il n'a pas tué Audrey, qui est donc sa victime ? Et comment va-t-il déjouer la perspicacité des enquêteurs, dans cette petite communauté où tout le monde se connaît ?

Quant à sa femme, qui commence à trouver son comportement étrange, ne faut-il pas qu'il s'en débarrasse très vite, avant qu'elle ne nourrisse trop de soupçons ? Mais cela ne fera-t-il pas de lui un tueur en série ?

Commence alors pour Al un long cauchemar, dont il est encore très loin de soupçonner l'issue.

Éditions LE CHERCHE MIDI


Avec ce premier roman jubilatoire, T. J. Middleton nous propose un condensé d'humour noir très british doublé d'une intrigue palpitante.


Posté par Krri à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2013

8,20 G de cholestérol

de Joseph Bialot

8,20g

Un gangster tente, depuis sa prison, d'échapper au redressement fiscal qui le menace puisqu'il n'a pas déclaré le montant de son dernier hold-up.

Un député en appelle à la tendresse comme seul traitement possible de l'encéphalite spongiforme bovine.

La grève des transports lance un écrivain, son attachée de presse et une bande de terroristes dans une course folle au foie gras.

Deux locataires du bitume parisien résolvent un crime...

Éditions FAYARD

~~~

Fables saupoudrées d'humour et d'absurde, conte de Noël teinté de merveilleux, promenade sur des sentes inconnues de Paris, ville fétiche de Joseph Bialot, ces nouvelles, noires ou roses, sont un remède à la morosité. Celle que répandent les médias sous prétexte de compassion. Celle aussi que, sous couleur de non conformisme, diffusent les nouveaux bien-pensants.  Elles n'ont qu'un but : dessiner un sourire ou provoquer le rire.

~~~

Posté par elleon à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 juillet 2011

J'aurais voulu être un type bien

de Marc Villard

j'aurais voulu « Dur sur l'homme, sobre au sol, royal dans les airs », tel était Robert Jonquet, demi-centre de la grande équipe de Reims.

Telle est aussi l'écriture de Marc Villard, poète, nouvelliste et romancier qui aborde ici un genre rare et périlleux : la nouvelle à caractère autobiographique, à travers une succession de clichés pris sur le vif - le vif du sujet bien entendu. Il en naît un personnage, l'auteur, un peu à la manière dont Woody Allen se met en scène.

Car ces nouvelles sont souvent drôles, voire burlesques - l'homme n'est pas de ceux qui ménagent leur personnage -, parfois discrètement pathétiques.

Éditions GALLIMARD

Édition originale: L'Atalante (1994)

etoile Trophée 813 de la meilleure nouvelle ou recueil (1995)

Posté par elleon à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


31 octobre 2010

Agios meurtriers

de Raphaël Majan

agiosÇa va barder, au siège social du Crédit solidaire et financier.

Car Wallance s’est fait avaler sa carte au distributeur de son agence, naturellement fermée, et comme, malgré les avancées de la technologie, il n’est pas gratifiant d’assassiner ou flanquer en taule une machine, il serait bon que du personnel en chair et en os trinque.

Peut-être que son compte est indûment à découvert mais, quand on est le commissaire Liberty, on n’hésite pas à contracter un crédit à très haut risque sur la vie de ses concitoyens bancaires qui vous emmerdent. Il y en a qui vont se payer un krach bien contondant en pleine poire.

Éditions P.O.L

Posté par elleon à 04:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2010

Noël au commissariat

de Raphaël Majan

noel_au_commissariatWallance estimait avoir trouvé la bonne planque pour son réveillon de Noël en le passant au commissariat, loin de ses proches.

C’est pourtant au fond d’une cellule qu’on finira par installer le buffet concocté par toute la bande. Il s’avérera que le foie gras ne gave pas que les oies (et les canards) et que les chatouilles sont dispensées de principe de précaution.

Ça donnerait à un proxénète et un dealer présumés d’excellentes raisons de se plaindre si ça ne leur en avait ôté la possibilité.

Mais c’est justice aussi qu’en un tel jour soit récompensé un assassin plein de bonne volonté.

Éditions P.O.L

Posté par elleon à 04:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 septembre 2010

Mort en sauce

de Zolma

mort en sauce

René Maggiore est désappointé, les ventes de sa tambouille en boîte sont en chute libre. Entouré d’une cour de cadres désabusés et de petits chefs serviles, ce chef d’entreprise autocrate est trop empêtré dans ses certitudes pour redresser la situation.

L’embauche d’un jeune cadre dynamique va-t-elle sortir la société du marasme et lui rendre son rang de leader de la conserve discount ? Las, le sort s'acharne car le nouvel arrivant va se trouver confronté à des microbes opiniâtres et dangereux. Des microbes déterminés, combatifs, qui philosophent et se divisent pour mieux attaquer.

Absurde ? Détrompez-vous, derrière la fable savoureuse et hilarante se cache en réalité un pamphlet corrosif et jubilatoire

Éditions KRAKOEN

Édition originale sous le titre Merci patron: Éd. Parpaillon (2004)

Posté par elleon à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2010

Les contes de l'Amère Loi

de John Lutz

les_contesJohn Lutz nous présente ici un choix de contes cruels, sournois, un brin sadiques, dont les amoureux de l'humour noir feront leurs délices.

Éditions GALLIMARD

etoileTrophée 813 de l'Association des Amis de la Littérature policière (1989)

Posté par Krri à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 juin 2010

Nous serons les rois de Marseille

de Serge Scotto

nous_serons_les_rois_de_marseille<< Marseille est la seule ville - de France si l'on peut dire, mais du Monde sans aucun doute - où le plus obscur lambda se vantera d'être un voyou, quand on aurait cru devoir le taire... Mais surtout si ce n'est pas vrai, d'ailleurs, y'a que des voyous... ou au moins se targuera-t-on de taper sur le ventre de la moitié du milieu - ce qui mathématiquement devrait nous donner donc le résultat d'un quart de la population marseillaise - et de faire la bise à l'autre moitié comme à autant de vieux potes qui ne connaissent que nous. Ce sont là les lettres de noblesse du Marseillais, comme d'autres s'honoreraient d'avoir fait la révérence à la cour d'Angleterre. Entrez dans le bouge le plus improbable de la capitale phocéenne, buvez un jaune avec l'autochtone et le plus pouilleux soit-il..., si dans la conversation vous venez suggérer que vous ayez besoin de quoi que ce soit, un ordinateur, un scooter, un tapis persan, des cigarettes, un raton laveur empaillé, du saumon pour la Noël ou de la langouste congelée pour le Nouvel An...! Arrêtez-tout! N'achetez rien! Ne cherchez pas plus loin!

C'est ici que ça se passe. Il n'est pas un Marseillais qui ne puisse vous avoir ça dans l'heure et en affaire, par son cousin flic ou son ami voyou, en tombé du camion ou atterri de la planète Mars... mais c'est certain, y'a pas de problèmes! >>

Éditions L'ÉCAILLER DU SUD

Posté par elleon à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]