27 octobre 2008

L'homme qui racontait des histoires

de Patricia Highsmith

l_homme_qui_racontait_des_histoiresUn petit cottage dans la campagne anglaise. C'est là que vivent Sydney et Alicia Bartleby, mariés depuis quelques années et qui ne s'entendent guère. Sydney essaie vainement d'écrire le feuilleton télévisé qui lui apporterait la gloire et la fortune.

Alicia, de temps en temps, va faire un bref séjour chez ses parents ou à la mer.  Et c'est là que tout va commencer: Sydney, dont l'imagination travaille sans relâche, imagine ce qui se passerait si, au lieu qu'Alicia soit simplement partie se reposer, il l'avait tuée. 

C'est aussitôt un mécanisme impitoyable qui se déclenche et qui va broyer quelques existences...

Éditions CALMANN-LÉVY 

Édition originale: Robert Laffont (1966)


Un roman qui tient jusqu'au bout le lecteur en haleine !


Posté par elleon à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'inconnu du Nord-Express

de Patricia Highsmith

l_inconnu_du_nord_expressDans le Nord-Express qui roule vers Palm Beach, un jeune architecte, Guy-Daniel Haines fait connaissance d'un étrange voyageur. Insidieux, curieux, familier jusqu'à l'indiscrétion, celui-ci lui avoue avec cynisme qu'il est hanté par le désir d'assassiner son père, un riche industriel de Long Island, véritable tyran domestique dont il voudrait débarrasser sa mère qu'il adore.

Pour l'heure, il se rend santa Fe... L'alcool aidant, de confidence en confidence, Guy révèle à l'inconnu qu'il va s'arrêter à Metcalf, son pays natal, où il doit rencontrer sa femme, Miriam, dont il vit séparé depuis qu'elle l'a trompé. Elle attend maintenant un enfant d'un autre. Guy souhaite divorcer le plus vite possible pour pouvoir épouser Anne, son nouvel amour.

Mais peut-être devra-t-il ronger son frein, car Miriam n'est pas pressée de rompre définitivement: son amant est marié, il faudra qu'il divorce, lui aussi, avant de reconnaître la paternité de leur enfant.

Qu'à cela ne tienne! Les méditations parricides de Bruno, l'inconnu, l'ont conduit à concevoir mille façons d'exécuter un crime parfait... pourquoi pas deux ?  Et le drame se déroule de la façon la plus inattendue...

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale(1951)


Dans ce récit plein d'une atmosphère étrange, l'auteure a su rendre avec force et talent, l'emprise envoûtante du crime.


Posté par elleon à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'empreinte du faux

de Patricia Highsmith

l_empreinte_du_fauxUn jeune romancier américain, sûr de lui-même, de sa carrière et de la femme qu'il a l'intention d'épouser, débarque en Tunisie pour y tourner un film en collaboration avec un ami. 

Mais peu à peu, son univers tranquille s'érode insidieusement: son ami n'arrive pas, sa fiancée le laisse sans nouvelles, ses principes s'effritent, sa conscience devient muette...

Au terme de cette expérience inquiétante, il a changé au point qu'il peut se demander sans angoisse s'il n'est pas devenu un assassin... La morale ne tient-elle donc qu'à cela et suffit-il d'être coupé de ses amis, de son milieu pour oublier ce que l'on est ? 

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale (1969)


Un roman qui montre bien les qualités habituelles de l'auteure, sa subtilité, l'ambiguïté de son talent.  Ici, le suspense est exclusivement psychologique : ce n'est pas à la justice, dans son sens le plus strict, que le héros s'efforce d'échapper, mais aux valeurs humaines qui sont le fondement de sa conscience et de la nôtre.


Posté par elleon à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jeu pour les vivants

de Patricia Highsmith

jeu_pour_les_vivantsLélia, une jeune et charmante artiste-peintre, est assassinée à Mexico. Elle avait deux amants, Théodore et Ramon, qui, non seulement ne s'ignoraient pas mais étaient liés d'amitié.

Ramon, croyant fervent qui rêvait de l'épouser, voit dans ce drame un appel à la rédemption personnelle.

Théodore, plus pragmatique, contribuera grandement à l'éclaircissement du mystère.

Éditions CALMANN-LÉVY 

Édition originale (1963)


Situation ambiguë, approfondissement psychologique et humain : à l'intérêt d'une enquête passionnante, l'auteure mêle ici, comme elle seule sait le faire, l'analyse fouillée et envoûtante des caractères et des passions.


Posté par elleon à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ceux qui prennent le large

de Patricia Highsmith

ceux_qui_prennent_le_largeDu chagrin, du regret de n'avoir pas deviné son intention et su empêcher sa jeune femme de se suicider, voilà en gros ce que ressent Ray Garrett...mais pas de remords comme le sous-entend son beau-père, le peintre Edouard Coleman.

Tout se passe comme si Coleman le jugeait responsable du suicide de Peggy et avait décidé de venger sa fille. Sinon comment expliquer qu'il tire sur Ray dans une rue sombre de Rome et, croyant l'avoir tué, part sans se retourner?

Blessé très légèrement, Ray est plus surpris que furieux. L'attitude de Coleman se fonde sur un malentendu que Ray veut essayer de dissiper et il le rejoint à Venise. Loin de se démonter en le voyant, Coleman saute sur la première occasion pour renouveler sa tentative de meurtre.

Sauvé de justesse de la noyade par un gondolier, Ray comprend qu'il s'est jeté dans la gueule du loup et sa première réaction est de se terrer à Venise, sous un faux nom. Par peur et lassitude, ou par machiavélisme instinctif et désir de laisser inculper de meurtre son beau-père quand la police s'inquiétera de sa disparition ? .

Mais c'est plus compliqué que cela... et une étrange partie de cache-cache s'engage...

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale (1968)

Posté par elleon à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Eaux profondes

de Patricia Highsmith

eaux_profondesVic Van Allen tolère les multiples flirts de sa femme Melinda avec une patience qui stupéfie tout le monde. Jusqu'au jour où, l'un des anciens amants de celle-ci ayant été tué, il se vante d'être l'assassin.

Toutefois, le meurtrier est arrêté. Melinda, rassurée, commence une nouvelle liaison. Et cette fois-ci, Victor assassine l'amant.

Melinda qui a compris la vérité, choisit alors la voie la plus redoutable: le défi. C'est trop tenter le diable. Tous, et Vic également, l'apprendront à leurs dépens...

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale (1958)


Un suspense psychologique envoûtant , comme seule sait les créer Patricia Highsmith .


Posté par elleon à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2008

Carol

de Patricia Highsmith

carol

Thérèse, vendeuse dans un grand magasin, rencontre Carol qui est belle, fascinante, fortunée. Elle va découvrir, auprès d'elle ce qu'aucun homme ne lui a jamais inspiré : l'amour.

Une passion naît, contrariée par le mari de Carol, lequel n'hésite pas à utiliser leur petite fille comme un moyen de chantage .

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale (1985)

Réédition (2013)


Second roman de Patricia Highsmith, Carol fut refusé, en 1951, par son éditeur américain en raison de la hardiesse du sujet. Il parut sous un pseudonyme, Claire Morgan.

 

Nous pouvons aujourd'hui lire ce roman pour ce qu'il est:- la preuve que Patricia Highsmith n'est pas seulement un maître du genre policier, mais avant tout une romancière de premier ordre, qui, avec pudeur et sensibilité, nous parle ici d'un amour revendiquant sa liberté.


Posté par Krri à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le talentueux Mr Ripley

de Patricia Highsmith

le_talentueux_mr_ripleys

Ripley voulait tout, l'argent, le succès, la belle vie. Il était prêt à tuer pour obtenir tout ça.

Second roman de Patricia Highsmith, Monsieur Ripley est l'acte de naissance d'un des plus extraordinaires personnages de roman policier de tous les temps: Tom Ripley, immoraliste aussi séduisant que dangereux, cynique et d'une intelligence hors du commun. Chargé par un richissime Américain de lui ramener son fils parti en Italie, il va bientôt concevoir un projet diabolique: se substituer au fils prodigue, et vivre à sa place une vie dorée.

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale sous le titre "Mr. Ripley" (1957)

etoile

Grand Prix de Littérature policière (1957)

Posté par Krri à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le meurtrier

de Patricia Highsmith

le_meurtrier

Seul Walter Stackhouse, un jeune avocat amateur de faits divers, soupçonne que le meurtrier d'Helen Kimmel, assassinée une nuit à un arrêt de car, pourrait être son mari, Melchior.

Walter, en butte au chantage affectif de Clara, sa femme, qu'il n'aime plus, songe même que la méthode du meurtrier n'est pas mauvaise, et il lui rend visite dans sa librairie de banlieue.

Si bien que, lorsque Clara est également assassinée, Walter se retrouve pris en tenaille entre la police, qui le soupçonne de ne pas s'être intéressé par hasard au premier meurtre, et le libraire, d'autant plus dangereux qu'il se sait désormais menacé.

Pourtant, ce n'est pas Walter qui a tué Clara. Mais qui le croira encore ?

Éditions CALMANN-LÉVY

Édition originale (1960)

Posté par Krri à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Small G, une idylle d'été

de Patricia Highsmith

small_g

Peter, vingt ans, est assassiné par des toxicomanes en manque.

Dans le milieu homosexuel zurichois, qui gravite d'ordinaire assez paisiblement autour d'un bar, le "Small G", ce drame révèle les haines, attise les angoisses, dévoile les blessures secrètes des êtres.

Rickie, l'ami de Peter, hanté par la peur du vieillissement et du sida, Luisa, la jeune couturière candide, sous la coupe d'une patronne haineuse, bien d'autres encore. 

Éditions CALMANN-LÉVY


Dans cette dernière œuvre, la romancière de Monsieur Ripley et du Journal d'Edith révèle avec plus d'évidence que jamais ce qui fait le prix de son regard et de son écriture : lucidité, compassion, subtile cruauté, authentique vérité humaine.


Posté par Krri à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]