30 septembre 2008

Le poster menteur

de Tucker Coe Quelle idée aussi avait-elle eue, mon ancienne maîtresse, de venir me relancer à mon nouveau boulot, gardien de nuit dans un musée ? La nuit même où on assassinait un parfait inconnu dans le musée en question ! Ce fut le début de la mélasse. Je me mis à esquiver des bocaux de vitriol et des balles de pistolet, un flic abusif me flanqua une raclée impériale, et je compris que pour m'en sortir, il fallait que je débrouille cette histoire de meurtre tout seul. Mais comment faire ? Éditions GALLIMARD - Édition... [Lire la suite]
Posté par Krri à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2008

Chauffé à blanc

de Tucker Coe Si vous êtes flic, un bon conseil : ne couchez pas avec la femme d'un voleur. Ça fait mauvais effet, et vous vous retrouveriez vite sur le sable. Et après ça, les truands se croiraient autorisés à vous faire des propositions malhonnêtes. Mais Mitchell Tobin n'avait pas le choix. Et puis Rembek et ses sbires étaient si bien élevés qu'il oubliait parfois qu'il protégeait maintenant les intérêts de la pègre. Seulement quand il passait devant une glace, il tournait la tête, de peur de se mettre à vomir. Éditions... [Lire la suite]
Posté par Krri à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2008

Dernier tramway pour les Champs-Élysées

de James Lee Burke Par une soirée pluvieuse en cette fin d'été, Dave Robicheaux se sent d'humeur morose...  Même s'il ne boit plus, il cherche à retrouver la chaleur et l'ambiance des bars qui le renvoient à la Louisiane de son enfance. Assis au comptoir chez Goldie Bierbaum, il voit entrer un jeune homme au crâne rasé...  Un petit dealer qui joue aussi dans des pornos, un type pas regardant sur les besognes qu'on le charge d'exécuter... Qui lui a ordonné d'aller tabasser sauvagement le père Jimmie Dolan, prêtre à la... [Lire la suite]
Posté par elleon à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2008

Les rapines du Duc de Guise

de Jean d'Aillon 1585. Trois hommes se disputent le royaume de France...  Le roi Henri III veut conserver son trône, mais n'a pas d'héritier...  Son successeur légitime, Henri de Navarre, veut faire valoir ses droits, tandis qu'Henri de Guise rassemble les catholiques intransigeants afin d'imposer le cardinal de Bourbon, qui ne serait qu'une marionnette entre ses mains... C'est à ce moment de grande misère, tant la guerre civile fait rage, que la bourgeoisie catholique de Paris se rassemble en une sainte union, ligue... [Lire la suite]
Posté par elleon à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2008

361

de Donald Westlake Démobilisé, Ray Kelly revient aux États-Unis. Les joyeuses retrouvailles avec son père, Willard, et son frère, Bill, vont vite tourner au cauchemar.  Willard est assassiné dans sa voiture.  Déterminés à retrouver l'assassin de leur père, Ray et Bill fouillent dans le passé de ce dernier.  Willard n'était pas l'homme qu'ils croyaient. Cet avocat apparemment respectable travaillait pour la mafia.  Lorsque Bill se "suicide", Ray ne peut plus compter que sur lui-même pour venger les siens... ... [Lire la suite]
Posté par Krri à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2008

Pris dans la glu

de Donald Westlake Moi, un pacifiste, un non-violent, j'ai usé de la violence.  Moi, un idéaliste que traquent les sbires et les bourres du FBI, la fatalité a voulu que je me mue en une créature du FBI.  Moi qui méprise, qui abhorre les espions et contre-espions, il a fallu que j'en devienne un. Eh bien, croyez-moi, pour expier cette faute, j'ai du pain sur la planche.  Ils n'ont pas fini de m'arrêter pour manifestation non autorisée, les flics ! Éditions GALLIMARD - Édition originale: Éd. Gallimard (1961)
Posté par Krri à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2008

Pierre qui brûle

de Donald Westlake Un génie, Dortmunder.  Le génie de la "planification".  Il vous "planifie" un braquage à la perfection.  Sauf lorsqu'il a voulu braquer l'Émeraude Magique.  Cinq fois qu'il a dû s'y reprendre, avec ses petits camarades, cinq fois qu'il a dû inventer des astuces délirantes pour pouvoir s'en emparer.  Et chaque fois elle lui échappait.  À vous dégoûter d'être malhonnête... Éditions GALLIMARD - Édition originale: Éd. Gallimard (1971) Prix Mystère de la critique (1972)
Posté par Krri à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2008

Festival de crêpe

de Donald Westlake Au sein d'une troupe de jeunes comédiens rassemblés pour un festival, dans une petite station climatique, les meurtres se succèdent, tous plus terrifiants les uns que les autres. La police locale enquête: le coupable ne peut être qu'un membre de la troupe et un dément. Or, dans ce cercle restreint, tout le monde paraît parfaitement sain d'esprit. Le capitaine Sondgard s'arrache les cheveux; puis, de guerre lasse, se risque à tenter un bluff monumental... Éditions GALLIMARD - Édition originale: Éd. Gallimard... [Lire la suite]
Posté par Krri à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2008

Bon app' !

de Donald Westlake Ce ne sont pas des gangsters. Ce sont des magistrats municipaux. Ils sont florissants et débonnaires. Il y a parmi eux des imbéciles, des potiches d'honneur et de gros malins. Ce sont des crapules, des voleurs et des escrocs. Mais ça se passe légalement et ça ne fait de tort à personne. Ils ne feraient pas de mal à une mouche. Moi, j'enregistre et je me tais. C'est mon métier enquêteur agréé, officiel, à la coule. Jusqu'au jour où je m'aperçois que je sais trop de choses et que ces braves gens m'en veulent. A... [Lire la suite]
Posté par Krri à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2008

Chambres avec vue sur la mort

de Simon Brett Un petit hôtel résidentiel dans une charmante station balnéaire anglaise... Miss Naismith tient à la réputation de son établissement, et ses clients sont soigneusement triés sur le volet. Ladies qui furent richissimes, anciens officiers de l'armée des Indes, même si le temps de leur splendeur est passé, ils ont su sauvegarder les apparences et s'habillent toujours pour dîner. Evidemment, la nouvelle venue, Mrs Pargeter, détone un peu. Elle est riche, sans aucun doute, mais ses manières laissent à... [Lire la suite]
Posté par elleon à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]