07 novembre 2008

Nathalie BERNARD

Biographie

Nathalie Bernard est née à Bègles en 1970, la famille s'installe à Bordeaux, où la jeune femme vit toujours, une ville qui sera bientôt source d'inspiration.

Passionnée par toutes formes de création artistique, elle entreprend des études en Histoire de l'Art à l'Université Michel de Montaigne. Lors d'un cours de Littérature, elle découvre Céline et son "Voyage au bout de la nuit", c'est  le déclic pour Nathalie Bernard qui se lance dans l'écriture d'une première nouvelle dont Bordeaux est déjà la toile de fond et, encouragée par son entourage, elle laisse tomber sa thèse pour écrire un roman. "Né d'entre les morts", un conte fantastique sur les vampires est publié chez Denoël en 1998, il faut souligner que la jeune auteure traverse sa "période gothique", ceci explique cela !

L'écriture devient une véritable obsession, elle poursuit avec un roman classé thiller historique (?) dans lequel elle raconte la vie imaginaire de Jérôme Bosch: Le jugement dernier est publié aux Éditions Du Masque en 2001, sous la direction de Serge Brussolo. Avec Le signe de la Nixe en 2003 paru aux Éditions du Bastberg, elle passe au véritable polar, une intrigue qu'elle situe dans notre époque, dans sa ville de Bordeaux et au Cap-Ferret.

Auteure éclectique, Nathalie Bernard s'intéresse à tous les genres, écrit des nouvelles érotiques inspirées d'oeuvres d'art, "Veux-tu de moi ?" est publié en 2004 aux Éditions La Part des Anges, quant à son dernier livre, un roman plus dramatique, "La vie de Gaspard, comme un long métrage" publié en 2006 chez Pleine Page, il marque un tournant dans la vie de la jeune auteure qui se lance dans l'écriture de chansons, les met en musique et... les chante, au sein de son groupe électro-pop, "Poisson Lune" qu'elle crée en 2006 avec le musicien Hervé Bazin, dit "Fugu".

Nathalie Bernard n'en abandonne pas pour autant le roman, elle travaille déjà sur un autre projet, des idées plein la tête, même si son objectif prioritaire reste la chanson, et... la scène.

Mais c'est à la Littérature Jeunesse qu'elle consacre désormais la plus grosse part de son activité, elle est l'auteur d'une série (3 tomes) de romans pour enfants (8/11 ans) se situant au Moyen Age et ayant pour personnage principal "Silence" (le titre de la série) et d'une autre série jeunesse "De poil et de fer".

( Sources: nathalie-bernard. )

Elleon (Mise à jour/ 2016)

~~~

Résumés 

  1. Le jugement dernier (Éd. Du Masque - 2001)
  2. Le signe de la Nixe (Éd. du Bastberg - 2003)

~

Autres titres

  • La vie de Gaspard, comme un long métrage
  • Né d'entre les morts
  • Veux-tu de moi ?

Bonne lecture

Posté par elleon à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 novembre 2008

921 Queen Mary Street

de Robert W. Brisebois

queen_mary1896, Côte-des-Neiges. Devant le Collège Notre-Dame, un lopin de terre à flanc du Mont-Royal est convoité par plusieurs acheteurs potentiels. 

Mais tous ces riches investisseurs ne peuvent rien contre la volonté d'un mystérieux groupe d'acquérir ce terrain, tandis que le portier du Collège, un certain Frère André, y sème à foison les médailles de Saint-Joseph.

Intriguée par des meurtres sordides en rapport avec ce groupe, la police de Montréal entreprend une discrète enquête... 

C'est le début d'une quête fascinante sur une mystérieuse et séculaire organisation aux membres aussi dangereux qu'insaisissables...

     Éditions HURTUBISE

~~~

Un roman historique mettant en scène un des grands mythes de la société québécoise, le frère André, et une galerie de personnages hauts en couleur, campés dans un Montréal nostalgique, pittoresque et attachant... Un polar historique où se mêlent des histoires de meurtres étranges... un cocktail juteux et plein de rebondissements...

~~~

Posté par elleon à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

312, Ontario Est

de Robert W. Brisebois

ontario_estL'histoire se déroule à Montréal, au milieu des années 1940. 

Pierre-Paul (P.P.), un garçon d'une dizaine d'années, développe une amitié, marquée de tendresse et d'innocence pour Dora, une prostituée du Red Light... Une amitié qui se tisse avec la complicité d'une famille, les Landreville, qui accueille Dora comme une amie de P.P., comme un membre occasionnel du milieu familial et P.P. découvre les joies de l'amitié auprès d'Yvon Landreville, un jeune garçon de son âge, et les mystères de l'amour au contact de Gabrielle, la soeur d'Yvon.

Mais Pierre-Paul a aussi une famille. Son père construit des chars d'assaut aux Shops Angus, sa mère lutte contre une tuberculose implacable et son frère Philippe se retrouve à l'épicerie Dolbec, comme commis le jour, puis comme "substitut"  chez sa patronne la nuit, lorsque Monsieur Dolbec s'absente pour affaires.

La vie de P.P. bascule le jour où son frère est accusé du meurtre de son patron, mais les aléas du destin permettent au jeune garçon de poser un regard privilégié sur l'enquête... et un rôle de choix dans le procès qui s'ensuit.

Éditions STANKÉ

Posté par elleon à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Robert W. BRISEBOIS

Biographie

...très succincte... empruntée en grande partie sur le site des Éditions HURTUBISE HMH.

Robert W. Brisebois est né en 1933 (... pour la date de naissance, il se peut qu'il y ait confusion avec un autre Robert Brisebois) au Québec. Il fait sa carrière professionnelle dans le journalisme, puis comme conseiller en Communication chargé de projets en Audiovisuel. Il se fait connaître en tant qu'auteur auprès du grand public  avec le "Petit  Bob" 1et 2, publiés aux Éditions Stanké, ouvrages dans lesquels il collectionne les mots d'esprit savoureux et les réparties assassines glanées au fil de son parcours professionnel dans les médias mais aussi dans l'Histoire, divers milieux, diverses époques, divers pays aussi...(il en a traduit bon nombre de l'anglais, récoltés dans le monde du cinéma.)

Grand passionné de l'histoire de son pays natal, le Québec, il se lance dans l'écriture d'un roman historique tout en le parsemant de quelques pointes de suspense, cela donne 312, Ontario Est, publié en 2005 aux Éditions Stanké, dont l'intrigue se passe au milieu des années 40, à Montréal. (Le héros principal en est un enfant de 10 ans, mais cela demeure toutefois  un roman pour adultes)

En 2008, paraît 921, Queen Mary Road, encore un roman historique avec Montréal en toile de fond, chez Hurtubise HMH, dans la catégorie Littérature policière qui confirme ainsi la place de l'auteur Robert W. Brisebois dans le nouveau  paysage de la Littérature policière québécoise...

Elleon

~~~

Résumés

  1. 312, Ontario Est (Éd. Stanké - 2005)
  2. 921, Queen Mary Road (Éd. Hurtubise - 2008)
  3. Coups de feu au forum (Éd. Hurtubise - 2015)

~

Autre titre

  • Les chemins du Nord

Bonne lecture

Posté par elleon à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mensonges en tout genre

de Lawrence Block

mensonges_en_tout_genreTerrain de mésentente

John Hayden et son acolyte tiennent un coup à toute épreuve: offrir au pigeon une fraction de ce qu'il a payé jadis pour un terrain sans valeur et lui faire croire que ledit terrain fait partie d'un lot bien plus important.

L'idée ?...  Que le pigeon en soit si intrigué qu'il soit prêt à payer une fortune pour détenir tout le lot.

Délicat, mais il faut que ça marche... parce que l'autre gros lot est la belle Evvie, la fille au coeur vert...

~

La valise et la fille

Joe Marlin passe son temps à déménager d'un hôtel à l'autre, sans payer, bien sûr, et à arnaquer son monde.

Un jour, dans une valise qu'il a volée par hasard, il trouve un gros paquet d'héroïne et peu après est abordé par Mona Brassard  une splendide créature qui lui propose de se débarrasser de son mari... comme par hasard le propriétaire de la valise !

Vite amoureux de la dame, Joe se lance dans la plus belle arnaque de sa carrière. Mais le hasard, surtout quand ce n'en est peut-être pas un, ne fait pas toujours bien les choses...

Éditions du SEUIL

Posté par elleon à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 novembre 2008

Une peur noire

de William Irish

une_peur_noire

Pas un bruit ne troublait le silence oppressant. Indubitablement le fumeur voulait passer inaperçu, mais il n'avait pas compté sur sa cigarette. Fasciné, je ne pouvais en détacher les yeux. Je ne bougeais toujours pas tandis que la cigarette continuait à s'éteindre et à se rallumer au gré du souffle.

Tout à coup le point lumineux s'avança vers moi, très lentement, inexorablement. Le point rouge était tout près maintenant, si près que j'en sentais la chaleur sur mon visage. Mes nerfs étaient tendus à se rompre. Je haletais et je rassemblais toutes mes forces, prêt à un combat inégal et monstrueux.

J'avançais déjà les poings lorsque soudain quelque chose de froid et de métallique me toucha le cou, juste à côté de l'oreille, là où les tendons sortaient comme des cordes. C'était aigu comme un ongle ou comme la pointe d'une fourchette et cela piquait ma peau sans pourtant la déchirer.

Éditions POCKET

Édition originale: Presses de la Cité (1956)

Posté par Krri à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une étude en noir

de William Irish

une_etude_en_noir

Une jeune femme, seule, dépressive, range sa chambre et tombe par hasard - mais est-ce réellement un hasard ? - sur le seul objet que lui a légué son défunt père : un revolver.

Elle le manipule, le tourne, le retourne puis, mue par une impulsion subite, le colle contre sa tempe. Et presse la détente. Rien ne se produit. Folle de joie d'avoir survécu, la jeune femme jette l'arme sur une table proche. Rate son but. Le revolver tombe à terre. Et le coup part...

Soudain, par la fenêtre ouverte, un gémissement attire l'attention de la jeune femme : une passante gît à terre sur le trottoir, mortellement blessée. Par elle.

Éditions POCKET

Posté par Krri à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Trop beau pour mourir

de William Irish

trop_beau_pour_mourir

Il était maintenant seul dans la maison avec le cadavre d'une femme assassinée, mais cela ne l'effrayait pas. Ce qui le tourmentait, c'était comment emmener ce cadavre, alors que leur maison était environnée d'autres villas. Pourtant, il lui fallait la sortir de là et, la couper en morceaux pour la fourrer dans une valise était d'autant moins envisageable qu'elle avait un rendez-vous, où il lui fallait arriver intacte pour se faire assassiner.

Bien qu'elle fût déjà on ne peut plus morte, son assassinat ne serait perpétré que dans plusieurs heures et loin du bungalow. Pour les détails, on allait voir. Ce qui importait avant tout, c'était de lui faire quitter cette maison où aucun meurtre n'avait été commis, pour lui faire rejoindre son assassin, lequel ignorait tout du rôle qu'il allait jouer à son insu...

Éditions POCKET

Posté par Krri à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tous les coups sont permis

de William Irish

tous_les_coups_sont_permis

Rien n'attise plus la haine que la réussite d'un rival. On garde une dent contre le dentiste... et l'on s'en sert pour monter un affreux traquenard que l'on espère bien fatal. Ou, tel Nick Demetrios, on paie un homme de main qui se chargera de supprimer le restaurateur concurrent en imaginant une histoire de pneu à plat.

Ou l'on voue au feu celle qui vous a supplantée sur l'écran comme l'héroïne de Bout d'essai... C'est compter sans le grain de sable jeté dans les machinations les mieux montées par cet élément indéfinissable qui s'incarne dans un ami fidèle ou un policier astucieux, manifestation peut-être de l'ironie du sort qui admet parfois que tous les coups sont permis, mais seul le résultat compte pour cette force obscure qui se rit des hommes.

Il y a de l'humour noir dans sa façon de conclure, drôlement fortiches ces Américains, mais plus de gaieté dans la course de la pomme qui finit sous le pas d'un cheval. L'Idole aux fesses d'argile appartient comme La Honte à un autre registre. Par contre, le destin se fait complice de La Lune de Montezuma et régit la vie d'une autre plus encore que l'argent, cause première de l'épouvante qui règne dans Et soudain plus d'Alice.

Onze nouvelles de « détection » plaisantes ou poignantes mais, toujours diverses et divertissantes.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Posté par Krri à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Six nuits de tonnerre

de William Irish

six_nuits_de_tonnerre

Entre le crépuscule et les premières lueurs de l'aube, cinq hommes et une femme vont jouer leurs vies contre la chance qui les trahit, contre le destin qui les accable, contre leurs semblables qui les ont déjà condamnés.

Dans la solitude hostile de la nuit new-yorkaise et dans la banlieue de Chicago, à Hollywood comme à Montréal, à Brooklyn comme à Zacamoras, six pièges identiques se sont refermés sur six victimes innocentes. Six "faux coupables" doivent, avant le lever du jour, retrouver les autres auteurs des crimes dont on les accuse avant qu'il ne soit trop tard.

Une course désespérée contre la mort, un suspense haletant conduit par l'un des maîtres du roman noir américain.

Éditions POCKET

Édition originale: Presses de la Cité (1951)

Posté par Krri à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :