14 novembre 2013

La robe d'écailles roses

de Maurice Leblanc

la robe d'ecailles roses

L'occasion nous est enfin donnée de redécouvrir dix nouvelles du père d'Arsène Lupin et un récit dans la plus pure tradition du roman populaire : s'y mêlent humour, mondanités, traquenards, gentlemen, grands sentiments et jeunes filles pures.

À travers l'entrelac des intrigues, Maurice Leblanc sait évoquer la psychologie des personnages dont le code moral possède un charme désuet et envoûtant ; malgré les rythmes et la variété des récits, l'art du conteur confère à l'ensemble de l'ouvrage une atmosphère que les vrais amateurs d'histoires « pour le plaisir » ne peuvent ignorer.
 
°La robe d'écailles roses /°Les épingles d'or /°La belle dame de Gimeuse/°L'enveloppe aux cachets rouges/°Ma femme et son mari/°Un amour/ °Noël tragique/°L'école du mensonge/°Le bon rire/°La lettre anonyme/°Le roman d'une jeune fille

Éditions GLÉNAT

Édition originale: Éd.Pierre Lafitte (1935)

Posté par elleon à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Le cabochon d'émeraude suivi de L'homme à la peau de bique

de Maurice Leblanc

le cabochon d'emeraude

Dans ces deux brefs récits, parus en 1927 (L'homme à la peau de bique: Éd. Baudinière) et 1930 (Le cabochon d'émeraude: Éd.Les Annales Politiques et Littéraires), le créateur d'Arsène Lupin donne toute la mesure de son inépuisable inventivité et de son exceptionnel talent de conteur.

L'Homme à la peau de bique est un hommage à Edgar Poe. Reprenant le thème d'une des plus célèbres nouvelles de l'écrivain américain, "Double assassinat dans la rue Morgue", il parvient à le renouveler de façon imprévue, non sans conjuguer à chaque ligne l'horreur et l'humour.

Dans Le Cabochon d'émeraude, les ressorts de l'intrigue sont uniquement psychologiques. Et c'est un véritable lapsus freudien que met en scène le romancier, avec une finesse de touche et une ironie discrète qui évoquent certaines des plus belles pages de Mérimée.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Posté par elleon à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

De minuit à sept heures

de Maurice Leblanc

de minuit a 7h

L'ombre d'Arsène Lupin plane sur l'action — mystificatrice et trépidante — de ce très curieux roman de suspense, fort injustement resté dans l'ombre.

De minuit à sept heures, du cœur de la nuit farouche au petit matin blême, un être traqué par le destin fuit à travers Paris, dans une atmosphère inquiétante : son itinéraire est aussi celui d'une fascinante intrigue amoureuse, à la fois pure et foncièrement perverse, puisque dans le sillage de cet aigrefin de haut vol, une jeune fille de l'aristocratie perd peu à peu honneur et respectabilité !

Éditions GLÉNAT

Édition originale: Pierre Lafitte (1931)


 Maurice Leblanc s'avère ici reporter infatigable et minutieux du monde des ténèbres. Avec pas mal d'années d'avance, il nous offre — à sa manière — une sorte de Série Noire au rythme syncopé, dans la grande tradition du genre... A lire au cœur de la nuit !


Posté par elleon à 05:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Arsène Lupin et le sept de coeur

de Maurice Leblanc

Arsene-lupin-et-le-sept-de-coeur

Superbe et génial, Arsène Lupin rend hommage à la légende du Chevalier Dupin (L'Homme à la peau de bique - 1927), bafoue celle du roi des détectives (Herlock Sholmès arrive trop tard, La Lampe juive), sauve l'honneur de la princesse Olga (Le Cabochon d'émeraude), retrouve le trésor d'un guillotiné sous la Terreur (Le Signe de l'ombre), met à son service la police française (L'Écharpe de soie rouge), se met au service d'une mère (L'Anneau nuptial).

Huit aventures choisies et présentées par Francis Lacassin.

Éditions 10/18

Posté par elleon à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2013

Le forçat des Boutières

de Georges d'Aurac

le forcat des boutieres

 Mô, il faut que demain j'aille à la foire d'Yssingeaux, pour acheter des choux...  Si je laisse passer le bon moment, ce sera trop tard après.

- Eh bien ! tu iras à Yssingeaux, avait répondu la vieille paysanne, sans voir plus loin que les choux.

Après l'achat des choux Yssingelais, le Régis avait passé le reste de son temps à épier le départ de la Julie. Il avait décidé qu'il lui parlerait, ce jour-là, sur le chemin du retour. Quand il vit démarrer le char à banc de la jeune fille...

Pourquoi la Julie du Grand-Feleltin a-t-elle refusé la demande en mariage de Régis Sagnole, cultivateur à Saint-Julien-Molhesabate ? Pourquoi Julie va-t-elle tous les jeudis à Saint-Étienne ?  Et qui est ce jeune homme qu'elle y rencontre ?

Éditions JEANNE D'ARC

Posté par Krri à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le choix d'Annette

de Georges d'Aurac

le choix d'anette

Annette Chantoise a 18 ans. Une auréole de cheveux bruns marque avec netteté les contours délicats de son visage ovale: des prunelles de couleur marron rient dans ses yeux, comme des pierres rondes dans l'eau transparente d'un ruisseau. 

Quel Bonheur de vivre en famille au hameau de La Brequeuille, sur le plateau du Chaliergue !

Annette est amoureuse de ses deux amis d'enfance. Paul ou Etienne, elle ne sait lequel choisir.  Les événements vont se précipiter et le drame se nouer: l'orage, l'amnésie, la disparition, la recherche...

Et il faudra toute l'énergie d'Annette pour que le village retrouve cette sérénité qui n'aurait jamais dû le quitter.

Éditions JEANNE D'ARC

Posté par Krri à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tout à toi, mon Shérif

de André Lay

tout a toi mon sherif

Il faut beaucoup moins que la spectaculaire évasion de quatre dangereux repris de justice pour exciter les gars de Mohave City.

Mais s'ils apprennent en plus qu'une jolie fille se terre avec eux dans le désert et qu'une prime importante sera offerte à qui la retrouvera, ils sont tous prêts à venir en aide au shérif Garret (qu'il le veuille ou non).

Parce que dans un cas comme celui-là, ils n'ont qu'une devise: " Tout à toi, mon shérif".

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sang sur la neige

de Hilda Lawrence

sang sur la neige

Crestwood, un petit village paisible de la Nouvelle-Angleterre. Un petit village comme il en existe des milliers, peuplé de figures typiques et aimables, bref un village où il ne se passe jamais rien. Voire...

À peine le détective Mark East y arrive-t-il que l'on découvre un cadavre dans la neige. Puis un autre...

Et l'aide de deux charmantes vieilles dames ne sera pas de trop pour découvrir le coupable de ces assassinats mystérieux...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Édition originale: Optic (1946)

Posté par elleon à 05:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2013

La scène des souvenirs

de Kate Morton

la scene des souvenirs

La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère mourante.

En feuilletant un album de famille, la comédienne découvre une photographie qu'elle n'avait encore jamais vue. Datée de 1941, celle-ci montre sa mère aux côtés d'une inconnue – une certaine Vivien, comme Laurel ne tarde pas à l'apprendre.

Ce prénom, étrangement familier à ses oreilles, la ramène brusquement cinquante ans en arrière, au coeur d'un après-midi d'été étouffant. L'adolescente rêveuse qu'elle était alors avait assisté à un événement tragique qu'elle avait ensuite tout fait pour oublier.

Hantée par ce souvenir, Laurel décide de fouiller dans le passé de sa famille. L'histoire secrète qu'elle exhume la plonge dans Londres, en pleine Seconde Guerre mondiale...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Convers et le crime impuni

de Charles Mouton

convers

Après plusieurs enquêtes, l'inspecteur Alexandre Convers vit un drame personnel. Il apprend la mort de son père qui les a abandonnés, sa mère et lui, depuis plus de trente ans.

Dans l'héritage, il trouve des fichiers cryptés sur ordinateur. Après décodage, il découvre que son père avoue un meurtre resté impuni, commis dans sa jeunesse.

Poussé par sa conscience professionnelle et par la curiosité, il se lance dans une enquête difficile et pénible émotionnellement : reconstituer les faits et essayer de mieux cerner cet homme qu'il ne connaît que par les propos acerbes de sa mère.

Il n'imagine pas ce qu'il va découvrir...

Éditions PERSÉE

Posté par elleon à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]