16 mars 2013

Les cendres de Superphénix

de Jacques Neirynck

les cendres de superphenixSymbole de la technocratie triomphante et de la toute-puissance de l'industrie nucléaire, la centrale de Creys-Malville, Superphénix, se voit frappée de fermeture définitive par le gouvernement socialiste, en juin 1997.

Mais, tel un bolide lancé en pleine course, le réacteur ne s'arrête pas pour autant: il faut commencer par brûler le coeur.

À la suite d'un séisme, la centrale explose quelque temps après. En quelques heures, la panique s'empare du pays, les politiques s'affolent, les ingénieurs tremblent et le nuage radioactif vient s'échouer sur le sud-est de la France et la Suisse.

Prise au piège, la population doit apprendre à vivre en situation de crise. Pour le pire, Superphénix renaît de ses cendres.

Éditions DESCLÉE DE BROUWER


C'est dans cette atmosphère trouble de Tchernobyl européen que Jacques Neirynck plante le décor de son nouveau roman. Avec un humour corrosif qui n'épargne ni la technocratie ni l'orgueil hexagonal, il s'en prend, à travers un récit au suspens haletant, à l'un des mythes les plus fous de nos sociétés, celui du progrès à tout prix.

A la fois hauts en couleur et pathétiques, truculents et ordinaires, les personnages des Cendres de Superphénix vivent au plus près cette catastrophe imaginaire mais plausible. On n'en a jamais fini avec Superphénix, et avec le danger nucléaire, avance Jacques Neirynck en filigrane de ce roman. Le cadavre bouge encore, et lance çà et là ses rayons mortifères.


Posté par Krri à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Hécatombe

de Nada

hecatombeLucrèce graphiste free lance, Maxence puceau désœuvré, Evil Skin néonazi cocaïnomane et l’ensemble des hooligans de la fraction Ordre et Chaos étaient déterminés à aller jusqu’au bout de leurs terrifiantes convictions.

Mûrs pour l’irrémédiable, il ne leur restait qu’à métamorphoser leurs dérives en une sanglante et fanatique apothéose.

Éditions BALEINE

Posté par Krri à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cette nuit...

de François Boulay

cette nuitSozzo Valligia est un jeune prodige autiste mais génie du Hold'em Poker.

Un coach sans scrupule exploite ses talents dans les plus grands tournois de la planète et rabat des femmes pour son protégé. Car Sozzo porte en lui une souffrance dévorante qu'il tente d'apaiser dans un cérémonial bien particulier.

« Effectivement, il l'a revue, le lendemain. Tard dans la soirée, vers 21 heures. Il l'a revue dans le casier 24 de la morgue de l'hôpital de Cannes. Trois flics l'avaient accompagné pour lui montrer dans quel état on avait trouvé le corps de sa compagne, allongée derrière la malle de la Maserati... »

Éditions TÉLÉMAQUE

~~~~

Après "Traces," "Prix Quais du Polar" 2007 et "Suite rouge", François Boulay signe un texte noir, une immersion dans la psyché de personnages terrifiants.

~~~

« Parfaitement maîtrisé, une implacable plongée dans l'horreur... d'une efficacité absolue. »   "Le Figaro"

~~~~


Posté par Krri à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2013

L'hypothèse de Copenhague

de Oscar Caplan

l'hypothèse de copenhagueLorsqu'il meurt renversé par une voiture, le cardinal Vanko St-Pierre avait rendez-vous avec le Pape.

Il laisse à son frère Théo, égyptologue, des notes incomplètes et trois parchemins antiques qui l'entraînent dans une véritable chasse au trésor. Du Dôme de Florence aux îles grecques, du Louvre au désert d'Arabie, Théo remonte jusqu'à l'Égypte pharaonique et à l'un de ses souverains les plus énigmatiques. 

C'est finalement dans l'Exode biblique et la personnalité de son instigateur, Moïse, qu'il trouve la clé d'un secret qui aura inspiré le monothéisme, l'alchimie, la psychanalyse ou encore la physique quantique.

Autant de révélations aux conséquences incalculables que l'Opus Dei voit d'un très mauvais oeil. Et elle est loin d'être la seule.

Éditions RIVAGES

~~~

Thriller à suspense, enquête stimulante sur les symboles et l'évolution de la religion, L'Hypothèse de Copenhague propose une interprétation saisissante de certains des plus grands mystères de notre époque, ainsi qu'une brillante relecture de l'Exode.

~~~


Posté par Krri à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Oscar CAPLAN

Biographie

Oscar Caplan,(un pseudonyme ?) est italien. Il est diplômé en Chimie industrielle de l'Université de Bologne, et en Économie de l'Université de Columbia, New York. Il a été banquier d'investissement à Londres, Milan et New York, directeur financier d'un groupe multinational à Zurich et créateur d'une entreprise de cosmétiques en Nouvelle-Zélande.

En dehors de ces "expériences" professionnelles, il en a vécu une plus humaine alors qu'il est étudiant, dans la famille d'un pasteur baptiste dans le Sud profond des États-Unis. Il partage maintenant sa vie entre la France et l'Angleterre.

En 2009, il publie son premier thriller en Italien, "L'ipotesi di Copenhagen", traduit en plusieurs langues, dont le français chez Rivages en 2013.

Rien de plus sur l'auteur Oscar Caplan, même sur le site de l'éditeur italien... à suivre, donc...

(Sources: éditeurs)

Elleon (Mise à jour 07/2015)

~~~

Pour se faire une idée sur ce premier roman, ce commentaire: actu-du-noir.

~~~

Résumé

  1. L'hypothèse de Copenhague (Éd. Rivages - 2013)

Bonne lecture

Posté par Krri à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Ils vivent la nuit

de Dennis Lehane

ils vivent la nuitBoston, 1926.  En pleine Prohibition, l'alcool coule à flots dans les speakeasies et Joe, le plus jeune fils du commissaire adjoint Thomas Coughlin, est bien décidé à se faire une place au sein de la pègre. 

Il commence par braquer un bar clandestin appartenant à un un caïd local et, surtout, commet l'erreur de séduire sa maîtresse. La vengeance ne se fait pas attendre et Joe se retrouve derrière les barreaux.

C'est là qu'un vieux parrain, Maso Pescatore, se charge de son "éducation" et que la carrière de Joe va prendre son essor. De la Floride à Cuba, Joe fait son chemin, pavé d'embûches, de luttes et de trahisons, parmi ceux qui "vivent la nuit". 

Mais au détour du chemin l'attend aussi une grande histoire d'amour...

Éditions RIVAGES

Posté par Krri à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mars 2013

Un sinistre Londonien

de John Bingham

un sinistre londonien

Lorsque le feu prend au 127 Paton Street, l'origine criminelle de l'incendie ne fait guère de doute. L'affaire semble relativement simple, jusqu'à la découverte d'un cadavre dissimulé d'assez étrange façon sur les lieux du sinistre.

Ce cadavre a le même effet qu'une pierre jetée dans une eau calme: à partir de lui, les soupçons s'étendent des cercles concentriques, qui englobent un ménage de commerçants juifs nés en Allemagne, un séducteur impénitent, quelques bookmakers, des amoureuses transies, un mari trompé, plus un policier gallois témoignant d'une sensibilité que réprouve son adjoint.

Éditions OPTA

~~~

Julian Symons, lui-même orfèvre en la matière, qualifie ce roman passionnant de "brillant tour de force", et rares seront les lecteurs qui devineront le fin mot de cette diabolique affaire avant que John Bingham ne leur en apporte l'étonnante révélation.

~~~

Posté par elleon à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2013

Démolitions en tous genres

de Jérémy Behm

demolition en tout genre

Un marginal piégé qui refait fâcheusement surface dans l'existence d'un honorable chirurgien pour lui raconter une histoire invraisemblable et lui demander une aide impossible; un couple de riches entrepreneurs confrontés à une version moderne mais atroce de la charité; l'apprentissage de la survie en milieu hostile pour un père de famille dos au mur ou encore le traitement d'un jeune homme agoraphobe paranoïaque par un médecin apprenti sorcier...

Quatre histoires "absurdo-sinistres" un peu folles, qui baignent dans un humour sanglant et jubilatoire digne de ... Marc Behm.

Éditions RIVAGES

Posté par elleon à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Jérémy BEHM

Biographie

Petit-fils de l’écrivain Marc Behm, Jérémy (ou Jeremy ?) Behm a été « plongé dans la marmite » dès son plus jeune âge. Ainsi, il propose son premier manuscrit à une maison d’éditions à l’âge de 16 ans. Bien que son style se rapproche de celui de son grand-père pour sa propension à créer des histoires un peu folles, son univers est cependant plus sinistre, plus sombre.

Il publie en 2011, le recueil de nouvelles Démolitions en tous genres aux Éditions Rivages/Noir, suivi d'un roman Le hold-up des salopettes en 2012, une adaptation personnelle d’un scénario de son grand-père. Quant à son avenir, il semble être du côté de Lucy, un autre personnage fétiche de Marc Behm dont il finalise la troisième aventure. Autant dire que la relève semble assurée.

(Sources: quaisdupolar. / actu-du-noir. /)

~~~

Résumés

  1. Démolitions en tous genres (Éd. Rivages - 2011)
  2. Le hold-up des salopettes (Éd. Rivages - 2012)

Bonne lecture

Posté par elleon à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le hold-up des salopettes

de Marc Behm & Jérémy Behm

le hold up des salopettes

(Éd. Rivages - 2012)

Vince, c'est le genre de type qui s'accroche au pinceau une fois l'échelle retirée, comme il l'admet sur le ton de la plaisanterie. Ce n'est pas un gagnant.

Alors qu'il se promène dans un parc en faisant rebondir une balle de tennis découverte par hasard, il est témoin d'un meurtre et se trouve immédiatement arrêté à la place de l'assassin. Rebaptisé "le sniper de Parkside Street", il voit son épouse lui demander le divorce.

La journée commence mal, mais c'est loin d'être fini...

Posté par elleon à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :