26 mars 2013

La nuit sur terre

de Pierre Pelot

la nuit sur terre

La France profonde. Deux braves types exploitent une petite entreprise. Ils n'ont qu'une ambition : acheter la maison voisine pour agrandir leurs locaux. Tout cela paraît bien inoffensif…

Jusqu'au jour où débarque la jeune propriétaire de la fameuse maison, qui est à la recherche de son mari. Et c'est la découverte cauchemardesque…

Éditions DENOËL

~~~

Le livre de Pierre Pelot fait peur et fascine. Âmes sensibles s'abstenir. La langue est belle, riche. Il y a là un lyrisme et un talent de romancier qui dépassent le cadre du policier classique.
~~~

Posté par elleon à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


La forêt muette

de Pierre Pelot

la foret muette

Charlie et Diên sont bûcherons. Ils travaillent dans une zone dangereuse surnommée le "Cul de la Mort", où personne ne se risque. Des horreurs y furent commises autrefois, et il y  règne depuis un silence oppressant.

Ils sont tous deux à leur tâche lorsque surgit de nulle part une jeune femme parlant une langue inconnue, et qui pourrait bien être la fameuse "Dame de la Mort".

Son arrivée est synonyme autant d'angoisse que de désir, et pour Charlie et Diên, une porte vient de s'ouvrir qui donne de plain-pied dans la folie.

Pour le lecteur commence alors une étrange aventure, semée d'embûches et de pièges, d'illusions et de vertiges, qui le mènera au cœur de cette forêt muette.

Éditions POINTS

-

Édition originale: Éd. Albin Michel (1982)

Posté par elleon à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'heure d'hiver

de Pierre Pelot

l'heure d'hiver

L'homme avançait d'un pas étrange, légèrement déhanché, comme si ses chaussures trop étroites lui meurtrissaient les pieds. Comme s'il venait de parcourir des dizaines et des dizaines de kilomètres. Ce qui d'ailleurs était peut-être le cas ?

Il faisait nuit, pas vraiment froid, mais pourtant l'homme frissonnait. Il portait fréquemment la main à son front, qu'il essuyait du bout des doigts, ou de la paume.

Il transpirait. Il marchait sur le bord du chemin goudronné. À cette heure-là, tout le monde dormait. Sauf lui. Il était seul. Son ombre portée par la lumière des lampes de rue s'immobilisa en même temps que lui.

Il plongea la main dans la poche de son pantalon et trouva les deux cartouches sous ses doigts.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'été en pente douce

de Pierre Pelot

l'ete en pente douce

Fane ne demandait rien à personne. À quarante-sept balais, enfin, il allait pouvoir se la couler douce. Sa mère venait de mourir, il héritait de la maison. Et aussi de son frangin, Mo, le simple d'esprit.

Mais il y avait Lilas, belle comme un cœur, des seins comme des pastèques, un cul de rêve. Alors ils seraient peinards, tous les trois. À boire de la bière. Lui, il écrirait des romans policiers. Il en avait lu des centaines, il était sûr de pouvoir faire aussi bien. Oui, ce serait la chouette vie.

Seulement, il y avait les frères Voke et leurs deux garages. La maison de Fane, elle était coincée entre les deux... Et eux, les enfoirés, ils la voulaient. Déjà du temps de la mère, ils voulaient l'acheter. Et puis il y avait cette façon de regarder Lilas. Ce salaud d'André Voke, il la dévorait des yeux. Il la prenait pour une pute.

Et ça, Fane n'aimait pas du tout. Mo non plus, d'ailleurs. Oui, ça finirait mal, tout ça…

Éditions FLEUVE NOIR

-

Édition originale: Éd. Kesselring(1980)

Posté par elleon à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Après le bout du monde

de Pierre Pelot

apres le bout du monde

Nicolas Courot, dit "Nico", cinéaste passé de mode tant auprès des chaînes que des producteurs, a tout du looser sur la pente descendante. Alcoolique, aigri, un peu paumé, il traîne son amertume de rendez-vous en rendez-vous en s'accrochant à l'espoir qu'un miracle finira bien par se produire. Et un jour, le miracle se produit.

Un certain Daniel Zuchetto lui propose d'aller tourner un "sujet formidable" chez les chercheurs d'or de Papouasie… C'est lui qu'il veut pour ce reportage, et personne d'autre.

Seulement voilà, Nico aurait dû savoir que les miracles, ça n'existe pas, même en Papouasie, même… après le bout du monde.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


PELOT, Pierre

Biographie

Pierre Pelot est né Pierre Grosdemange en 1945 à Saint-Maurice-sur-Moselle dans les Vosges, dans une famille d'ouvriers dans le textile. Il obtient son "Certificat d'Édtudes Primaires" en 1959, se passionnant déjà pour l'écriture d'histoires dont il remplit ses cahiers d'écolier. Pas question alors d'entreprendre de longues études, il commence donc une formation d'électricien dans un centre d'apprentissage, mais huit jours lui suffisent pour se rendre compte qu'il n'est pas fait pour ça; pourtant, en digne fils d'ouvrier, il persévère dans la mécanique générale... il tient 3 mois. Il entreprend alors une formation de dessinateur par correspondance entre 1960 et 1963 et commence à dessiner des BD, créant le personnage de "Bob Hart", héros du Far West; un premier article sur son travail et son érudition époustouflante pour un jeune homme de 18 ans, est publié dans "L'Est Républicain"... et il reçoit une lettre d'encouragement d'Hergé, mais c'est à l'écriture qu'il décide de se consacrer. Parmi les auteurs qu'il lit alors: Ernest Hemingway, Erskine Caldwel, Albet Camus, Blaise Cendrars, Jean Giono, William Faulkner, John Steinbeck et... les Stroumpfs et Astérix!

En 1966, son premier roman (écrit dès 1963), "La piste du Dakota" qui ouvre une série de romans western s'adressant à un jeune public, est publié chez Marabout, cinq vont suivre la même année. Dans "Quatre hommes pour l'enfer" paru en 1967, il crée le personnage de Dylan Stark, un jeune métis franco-indien né dans le sud des États-Unis, qui va devenir un héros récurrent dans quelques 22 romans et nouvelles (19 opus entre 1967-1969, auxquels s'ajoutent 2 titres en 1971 et le 22ème en 1982). En 1967, il reçoit une première récompense, le "Prix des Treize" pour son roman "La couleur de Dieu" (3ème opus de la série). Cette même année, il se marie et, lui qui ne rêvait que de voyages aux U.S.A, s'installe dans le village de son enfance où il fait construire sa maison. Mais l'euphorie des débuts littéraires en prend un coup en 1969 lorsque les Éditions Marabout décident pour des raisons financières de supprimer leur Collection Jeunesse et la série Dylan Stark avec. Pierre Pelot se met alors la recherche de nouveaux éditeurs et, après une période difficile, finit par signer pour des romans Jeunesse chez "G.P Rouge et Or" et chez Robert Laffont dans leur Collection "Bibliothèque de l'Amitié"; son premier roman  chez G.P, "La Drave" est publié dès 1970.

L'auteur continue de s'adonner à son autre passion, la lecture, et fait de nouvelles découvertes littéraires dont la Science-Fiction au travers des romans de René Barjavel, Ray Bradbury, Philip K. Dick, etc. Il publie son premier roman de S-F, "Une autre terre" dès 1972, année de la parution de "Les étoiles ensevelies" (Éd. G.P), premier livre dans lequel il s'inspire de sa région natale. Écrivain prolifique, (jusqu'à 8 romans dans une année), il signe du pseudonyme de Pierre Suragne, un premier roman chez Fleuve Noir, "La septième saison" adapté d'un western, genre pour lequel il se passionne toujours autant. Sous ce pseudonyme, il écrit une vingtaine de romans dits fantastiques ou de S-F et deux romans noirs( Du plomb dans la neige (1974), Les grands méchants Loufs (1977), ce jusqu'en 1980.

Pierre Pelot ne cesse d'écrire et de publier dans des genres différents, aux Éditions Fleuve Noir dans la Collection "Spécial-Police", "Engrenage" ou "Anticipation", chez Denoël dans la Collection "Sueurs froides" et "Présence du Futur" et plus récemment, les Éditions Héloïse d'Ormesson et les Éditions Rivages prennent la relève, rééditant d'ailleurs certains de ses romans. À ce jour, on lui attribue quelques 200 titres entre les romans, novélisations de films, nouvelles (certaines signées Pierre Carbonari), pièces radiophoniques... Quelques uns de ses romans ont été adaptés pour la TV; au cinéma, on retient "L'été en pente douce", sorti en 1987, réalisé par Gérard Krawczik avec Pauline Laffont dans le rôle de Lilas, de Jacques Villeret dans le rôle de Mo.

Parmi l'oeuvre de Pierre Pelot, seuls les romans entrant dans le genre noir ou polars sont répertoriés sur cette page; pour les amateurs, la série de Western, la série Dylan Stark, les quelques cent romans de S-F et fantastiques, la série Préhistoire co-écrite avec Yves Coppens  apparaissent sur le site www.ecrivosges.com très complet.

(Sources: ecrivosges.com/  / lexpress. )

Elleon

~

 Résumés

  1. Après le bout du monde (Éd. Fleuve Noir - 1995)
  2. Brocéliande (Éd. Rivages - 2003)
  3. C'est ainsi que les hommes vivent (Éd. Presses de la Cité - 2016)
  4. Ce soir, les souris sont bleues (Éd. Denoël - 1994)
  5. Givre noir (Éd. La Branche - 2012)
  6. L'Ange étrange et Marie-McDo (Éd. Fayard - 2010)
  7. L'été en pente douce (Éd. Fleuve Noir - 1987)
  8. L'heure d'hiver (Éd. Fleuve Noir - 1985)
  9. La forêt muette (Éd. Points - 2000)
  10. La nuit sur terre (Éd. Denoël - 1983)
  11. Le 16è round (Éd. Messidor - 1990)
  12. Le bonheur des sardines (Éd. Denoël - 1993)
  13. Le cri du prisonnier (Éd. Fleuve Noir - 1983)
  14. Le méchant qui danse (Éd. Rivages - 2001)
  15. Le pacte des Loups (Éd. Rivages - 2001)
  16. Les caïmans sont des gens comme les autres (Éd. Denoël - 1996)
  17. Les chiens qui traversent la nuit (Éd. Rivages - 2002)
  18. Les Normales saisonnières (Éd. Héloïse d'Ormesson - 2007)
  19. Les promeneuses sur le bord du chemin (Éd. Phébus - 2009)
  20. Maria (Éd. Héloïse d'Ormesson - 2011)
  21. Méchamment dimanche (Éd. Héloïse d'Ormesson - 2005)
  22. Natural killer (Éd. Rivages - 1999)
  23. Noires racines (Éd. Denoël - 1985)
  24. Pauvres Z'Héros (Éd. Rivages - 2008)
  25. Roman toc (Éd. Fleuve Noir - 1985)
  26. Si loin de Caïn (Éd. Rivages - 2002)
  27. Une autre saison comme le printemps (Éd. Denoël - 1994)

~

Autres titres

  • Elle qui ne sait pas dire je
  • L'ombre des voyageuses
  • La montagne des boeufs sauvages

~

Sous le pseudonyme de Pierre Suragne

Résumés

  1. Du plomb dans la neige (Éd. Fleuve Noir - 1974)
  2. Les grands méchants loufs (Éd. Fleuve Noir - 1977)

Bonne lecture

Posté par elleon à 05:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2013

Le culte des dupes

de Dominique Muller

le culte des dupesAuteur de plusieurs biographies historiques remarquées et de romans cachant sous un cynisme apparent une sensibilité toute féminine, Dominique Muller a créé pour 10/18 un nouveau grand détective qui ne risque pas de passer inaperçu: le médecin Sauve-du-Mal, dont les enquêtes vont nous permettre de mieux connaître une époque fertile à plus d'un égard : la Régence.

Époque qui prête à tous les dévergondages romanesques avec, au premier plan, le personnage du Régent lui-même, et le climat de cynisme et de libertinage qui l'entoure. Et encore les figures imposées de son temps: empoisonnements, agiotages, rumeurs d'inceste, débauche. Dorures et ordures, parfums et saletés, raffinement du discours, plaisirs des corps : suivons Sauve-du-Mal des alcôves de la Cour aux bordels des faubourgs. " Que la fête commence " !

Éditions 10/18

Posté par Krri à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sauve-du-Mal et les tricheurs

de Dominique Muller

les tricheursEn jurant de soigner les maux, Florent Bonnevy, médecin d'une trentaine d'années, s'est aussi voué à combattre les injustices.

Familier du Régent, des seigneurs et des humbles, également surpris par ses méthodes novatrices et son franc-parler, il ausculte l'âme des puissants comme les corps, traquant le mal, les vices, les crimes, des alcôves aux couvents, des palais aux faubourgs, des provinces aux colonies.

À l'image du duc d'Orléans, la Régence lui tend un visage ambigu et contradictoire, où se mêlent scrupules et débauche, magie et raison, haute politique et basse finance, dentelles et sang, libertinage et noirceurs.

Cherchant dans les sciences la même vérité qu'au cours de ses enquêtes, se fiant davantage à sa morale qu'à Dieu, Sauve-du-Mal ne dort jamais. Même l'exquise Justine, sa femme, ignore son secret: né juif, à Amsterdam, c'est peut-être ce mystère qui lui permet de résoudre ceux de la Régence.

Éditions 10/18

Posté par Krri à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Trop de cabales pour Sauve-du-Mal

de Dominique Muller

trop de cabalesAprès avoir hébergé quelque temps Thibaut, un lointain cousin peu scrupuleux - il les quittera en " empruntant " une paire de flambeaux d'argent -, Justine et Florent Bonnevy s'apprêtent à recevoir son frère, Matthieu, qui vient de fuir son emploi de précepteur.

Plein d'illusions, Matthieu pense pouvoir remettre Thibaut dans le droit chemin et ne rester que peu de temps à la charge de ses cousins. 

Éditions 10/18


Dans ce nouveau roman, Dominique Muller nous fait croiser le banquier Law, " le sauveur des finances ", nous emmène dans la Compagnie d'Occident qui commerce avec le Canada et la Louisiane et nous décrit cette époque où les fêtes sont somptueuses et le libertinage chose courante.


Posté par Krri à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sauve-du-Mal et l'appât du grain

de Dominique Muller

l'appat du gain" La collection Grands Détectives s'est fait une spécialité : le roman policier historique. Il faut désormais compter avec le XVIIIe siècle vu par Dominique Muller qui fait une entrée fracassante dans ce domaine.

C'est dans ce contexte qu'apparaissent les héros : Florent Bonnevy, médecin roturier, surnommé Sauve-du-Mal; son épouse Justine, née de Monthaud; et l'ami de la famille, le savant d'origine hollandaise Ian Magnus. Sauve-du-Mal soigne aussi bien les pauvres que les riches. Il a ses entrées auprès du Régent avec lequel il partage au Palais-Royal la passion de la chimie.

Éditions 10/18

Posté par Krri à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]