06 février 2013

Sa Sainteté le crime

de Pierre Nemours

sa saintete le crime

Sur l'étroite plate-forme du belvédère Saint-Antoine, dominant le massif du Mont-Varon et le cours de la Fare, les deux hommes luttaient dans la nuit.

L'un d'eux tomba avec un bruit sourd sur le toit de la voiture, rangée au pied de l'éperon rocheux. L'autre dégringola les escaliers, traîna rapidement le corps dans le véhicule, l'installa au volant, desserra le frein à main. La voiture avait juste assez d'élan pour franchir le petit muret. Elle bascula dans le vide avec une épouvantable lenteur, comme dans un film au ralenti.

Haletant, le meurtrier récupéra son vélo, et se lança dans la descente.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Rêver avec toi

de Pierre Nemours

rever avec toi

Lorsque le grand Knausen sortit à son tour de la banque, il titubait et tendait, pathétique, les mains vers la fourgonnette que Nüssein lançait en avant.

Joseph Sartani ne devait jamais oublier la suite. Un policier apparaissait, juste devant Knausen, mais il se produisit alors une chose incroyable. De la grande Mercedes noire, en stationnement, jaillit la flamme orangée d'une rafale de mitraillette.

Knausen lâcha son arme, tournoya sur lui-même, la poitrine déchiquetée, battant des bras et vomissant du sang. Une nouvelle rafale balaya le trottoir, pour tenir les policiers en respect. La Mercedes démarra comme un obus...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rengainez, c'est une erreur

de Pierre Nemours

rengainez c une erreur

À deux pas des grands boulevards, le flux et le reflux des travailleurs de banlieue, des clientes des grands magasins, balaie, accroche un instant, le petit monde sédentaire des combles et des arrière-cours.

C'est dans une chambre de bonne, au sixième étage, que se cache le  Marquis ", François Trouvère, l'homme qui a lâché ses complices après le hold-up de Nevers.

Mais d'autres drames côtoient le sien, comme celui de Nicole Perez, la jeune vendeuse de la parfumerie voisine. D'autres vies s'écoulent, humblement quotidiennes ou violemment colorées. Le fleuriste et le marchand de journaux, le contractuel et l'employé de banque ont un dénominateur commun : le décor d'un moment de leur journée, celui de la " Crépinette ", le petit café-restaurant, avec sa clientèle d'habitués.

C'est dans l'entrelacs de leurs problèmes humains que le Hasard a tissé sa toile. Une toile dont on fait des linceuls.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Qui étais-tu Samantha ?

de Pierre Nemours

qui etais tu samantha

Lumster Heights, Devonshire, Angleterre. 354 habitants. Charmant village de la baie de Lyme, sur la côte du Channel anglais. Route côtière de Sidmouth à Lyme Regis. Église à clocher carré du XIIIe siècle (culte anglican). Halle du XIVe, vieilles maisons à colombage, notamment sur la place du marché. Hôtel: La Charrue et la Flèche (F. Cook, prop.), confort, bonne table. Environs: promenades et excursions dans une campagne verdoyante. Fermes, vergers, élevage. La Grange (major Everett C. Barrow). Falaises (jusqu'à 30 mètres de haut) dominant la plage. Vue splendide sur la baie de Lyme.

À cette notice du « Guide touristique du Sud-Ouest de l'Angleterre » on pourrait ajouter que c'est au pied de ces falaises que fut découvert, le 8 avril vers 17 h 30, le corps sans vie de Mrs Samantha Fainsborough, la dame de "Brangwyn"

Mais qui donc était Samantha ?

Éditions FLEUVE NOIR

 

Posté par elleon à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pas de héros à Bakersville

de Pierre Nemours

pas de heros

Ils étaient tous à la gare pour le recevoir, le maire et le shérif, le "Vénérable" de la "Loge Maçonnique" et le "chairman" du Rotary, le commandant de "l'American Legion" et la présidente des "Filles de la Révolution Américaine": le caporal Victor Miller, retour du Vietnam, était devenu un héros grâce à un article d'un correspondant de guerre d'une grande agence.

Mais son retour coïncidait avec la prise de contrôle, par le « patron » de la pègre de Bakersville, Californie, de la Société locale de ramassage et de commercialisation des fruits de la vallée de San Bernardo. Bientôt, dans le monde paisible des fermiers, c'était la main forcée pour le renouvellement des contrats. C'était le chantage, l'intimidation, la menace, le sabotage, la mort.

Victor Miller, de retour à la vie civile, travaillait précisément pour la San Bernardo. Lorsque James Brown, le rédacteur en chef du « Star » de Bakersville, s'en était aperçu, son combat de journaliste pour défendre les fermiers avait pris une tout autre tournure. Mais qui était James Brown ?

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Notre-Dame n'est pas dans le coup

de Pierre Nemours

notre dame

Epuisée, gelée, trempée, dans son mauvais imperméable, Maria-Pilar Logronez se tassait sur le banc de bois, à l'abri des trams, à la sortie d'Anvers.

Sur le bord du trottoir, sous la pluie, Orner Ferlinck tendait le pouce en direction du sud, mais les voitures ne s'arrêtaient pas.

Omer, elle l'avait rencontré trois heures plus tôt, dans un café près de la gare. Il était le premier homme, depuis des mois, à lui parler gentiment. Ensemble, ils tentaient de gagner Paris, en auto-stop. Lorsqu'un camion, enfin, s'arrêta, Maria Pilar put croire que la chance allait enfin lui sourire.

Mais lorsque, dans la cabine obscure, elle distingua le chauffeur, elle sut, instinctivement, que c'était le camion de la mort.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mort soudaine à Hollywood

de Pierre Nemours

mort soudaine a hollywood

Dans la salle de bains, flotte encore le parfum tenace de Laurita Aguirre. Elle a quelque chose de particulier, cette salle de bains.

Dans cet appartement de Hollywood, elle faisait partie des pièces de réception. J'imagine la jeune femme, dans sa nudité triomphale, fermant le robinet de la douche, les pieds dans l'eau de la baignoire, puis saisissant son peignoir de bain, ce peignoir sous lequel elle accrochait son fer à friser. Et ce soir-là, il était branché... Je sais bien que Laurita était étourdie, désordonnée, mais tout de même...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mort d'un Chinois

de Pierre Nemours

mort d'un chinois

Le maréchal des logis Bastide dégagea le cran de sûreté de son revolver, sortit la carabine de la Jeep, s'épongea le front.

Le lagon turquoise scintillait sur sa droite, fermé par la barrière argentée du récif de corail. Le mur violet du Mauapu se dressait devant lui. Tout autour, la luxuriance multicolore de Rakivae explosait, avec des bourdonnements d'abeilles et des battements d'ailes d'oiseaux.

Pourtant, la mort planait sur ce paradis. Deux hommes se cherchaient, bien décidés à s'entretuer...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Massacre aux lampions

de Pierre Nemours

massacre aux lampions

Haletant, épuisé par la tension du combat, Jean-Paul Mignard, dit Paulo, 23 ans, se redresse dans les ténèbres de la maison déserte. Sur la moquette de la chambre, à ses pieds, l'homme ne bouge plus.

Atterré, le jeune loubard le secoue, mais la tache sombre, sur la poitrine de l'inconnu, n'est que trop éloquente. "Merde, je l'ai tué...", soupire-t-il.

Une rafale de détonations éclate : la première fusée du feu d'artifice s'épanouit dans le ciel nocturne.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ma première cliente blanche

de Pierre Nemours

ma premiere cliente blanche

Eh bien quoi ! Il n'y a pas de quoi en faire un plat! Ce n'est pas la première fois qu'une jolie femme se pointe dans ma salle d'attente avec un problème délicat. Je suis détective privé, et les problèmes délicats, c'est mon domaine.

Seulement, pardon, cela change tout. Elle est blonde, faite au moule, élégante dans le genre distingué. Et ELLE EST BLANCHE, à sang pour sang.

Peur moi, Richard Benson, seul et unique détective privé de Springville, U.S.A., c'est un événement. Pensez donc: MA PREMIERE CLIENTE BLANCHE ! Je sens que son cas ne va pas être de la petite bière. Surtout lorsqu'elle annonce la couleur, si je puis m'exprimer ainsi.

- Je suis Mrs Ebinger, dit-elle, tranquillement. Janice Ebinger !

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]