03 octobre 2011

Le Pacte

de Lars Kepler

le pacte

Carl Palmcrona, le directeur générale de l’ISP, l’Inspection pour les produits stratégiques, est retrouvé pendu dans son appartement à Stockholm. Tout semble indiquer un suicide, pourtant il n’y rien dans la pièce qui lui aurait permis de grimper jusqu’au nœud.
 
Le même jour, Viola Fernandez est retrouvée morte à bord d’un bateau dérivant dans l’archipel de Stockholm. Ses poumons sont remplis d’eau de mer, pourtant il n’y a pas une seule goutte d’eau sur ses habits. La sœur de la victime, Penelope Fernandez, présidente d’une association pacifiste suédoise, et son petit ami, Björn Almskog, sont quant à eux portés disparus.
 
La Säpo est chargée de l’affaire, mais Joona Linna ne peut s’empêcher de fouiner et rejoint l’enquête auprès de l’inspectrice Saga Bauer, une boxeuse à l’allure de petite fée.
Très vite, Linna découvre que les deux affaires sont liées...
 
Éditions ACTES SUD
Édition originale: Éd. Actes Sud (2011)
 

 Dans cette deuxième enquête de l’inspecteur Joona Linna, Lars Kepler signe un thriller haletant et continue d’explorer la face sombre de la Suède, sur fond d’exportations de munitions suédoises à destination du Soudan, malgré l’embargo émis par la Cour pénale internationale.

Posté par elleon à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


02 octobre 2011

Les 100 femmes du Grec

de Gilles Del Pappas

les 100 femmes du grecDel Pappas nous entraîne, à la suite de son héros Constantin, dans l'antique Grèce, son berceau, ses racines.

Le cœur et l'âme meurtris par ses dernières aventures, il fuit sa ville, Marseille, maîtresse trop exigeante. Il veut être seul et trouve, loin de tout, une maison isolée sur une plage au bout du monde pour panser ses plaies. Petit à petit il va redécouvrir les plaisirs de la vie, simple et frugale.

En se baladant, le "Grec" rencontre trois hommes, eux aussi célibataires endurcis... l'instituteur, le médecin et le policier de l'île. Ainsi, de nuit en nuit, avec leurs regards, leurs vies, un verre de retsina à la main, ils vont se raconter leurs femmes...

Éditions TRANSBORDEURS

~~~

L'écrivain marseillais, avec cet étrange ouvrage, change de cap et nous offre un récit multiforme. Un panel important et varié de thèmes, des façons diverses d'aborder le format littéraire, rêve au fond de tout écrivain.

~~~


Posté par elleon à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'année de tous les Tanger

de Gilles Del Pappas

l'annee de tous les dangersConstantin tourne en rond. Sa femme Anaïs est morte, il n’a plus le goût de vivre. Pour «faire le deuil», quoi de mieux qu’un voyage ?

Ça tombe bien, il est invité à Tanger. «Tanger-la-trahison», ville de tous les dangers. Entre la médina et son souk aux parfums d’épices, le port et ses trafics louches, ses enfants perdus qui cherchent à survivre, les sicaires du roi Hassan II en embuscade, son séjour ne sera pas de tout repos…

Avec toujours, en toile de fond obsédante, la mer Méditerranée, prompte à engloutir, sous un soleil trompeur, les frêles humains qui s’y risquent pour échapper à leur misérable destin…

Éditions APRÈS LA LUNE

Posté par elleon à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Constantin et les 40 canards

de Gilles Del Pappas

constantin1985. Marseille pleure son maire Gaston Defferre. Constantin, lui, pleure sa girelle, Anaïs. Celle-ci, avec qui il venait tout juste de jeter l'ancre dans le port de l'Estaque, a disparu.

Constantin le voyageur reprend son sac et la route. Sa quête le conduit à New York, la grande ville cosmopolite où il vécut autrefois, et qui lui rappelle par certains côtés Marseille. Il va se trouver confronté à des tueurs latinos sauvages, un chauffeur de taxi déjanté, un fou de John Lennon et une tripotée de canards caquetants.

Éditions APRÈS LA LUNE

~~~

17e épisode de la saga de Constantin le Grec, qui raconte l’histoire d’un baroudeur au grand cœur parcourant un demi-siècle de l’histoire de Marseille.  Cette série, à mi-chemin entre le polar et le roman d’aventure, jusqu’ici publiée aux éditions Jigal, paraît désormais chez Après la Lune

~~~


Posté par elleon à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les quatre sueurs du juge

de Gilles Del Pappas

les 4 sueursQuand Constantin, de retour d’un voyage initiatique en Amérique du Sud en compagnie d’une girelle énamourée, arrive chez lui, à Marseille, il n’a qu’une envie : sieste, farniente, petite bouffe et méditation.

C’est sans compter sur la scoumougne qui va, sans prévenir faire sortir du bois, une bande de sans-papiers rwandais en perdition, une escouade de flics en maraude et bien pire, un couple de cinglés assoiffés de chair et de sang, véritables fantômes du Palais de Justice.

Il faudra, à Constantin, mobiliser toutes ses forces et sa rage de vivre pour surfer à dix pieds sous terre sur ce lac plein de mystères !

Éditions JIGAL

~~~

Del Pappas a le goût de l’insouciance, du désir et des idéaux que rien n’entrave jamais. Ses romans sont toujours des rencontres, des regards, qui, bien au-delà de l’histoire particulière de cette ville fantasmagorique, Marseille, emmènent ses lecteurs pour une partie de plaisir, comme une soirée entre amis de tchatche débridée, de bouffe épicée, de paroles partagées, de rires communicatifs…

Chez Del Pappas, c’est souvent exagéré, c’est à la fois, noir et lumineux, mais à travers ses veines et ses mots coulent le sang et l’histoire des hommes du sud ! Chez Del Pappas, c’est en effet au-delà des intrigues qu’il faut lire, c’est entre les lignes qu’il faut apercevoir la chair et l’âme non seulement de son auteur, mais aussi, de cette Méditerranée qui rend parfois les hommes fous…

~~~


Posté par elleon à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Vogue, bel engatseur

de Gilles Del Pappas

vogueDe retour de son exil dans les îles grecques, Constantin dit le Grec retrouve Marseille avec l’envie de bouléguer sa vie ! Pêcheur il sera !
 
Mais attirant les embrouilles comme dégun, Constantin se retrouve au centre d’une incroyable engatse qui, de l’Estaque à l’Amérique du Sud, en passant par les camps de concentration, va réveiller de vieux démons.
Fidèle à lui-même et avec l’aide de l’ami Féfé, c’est au lance-flammes que l’affaire se réglera... parce qu’ici, il y a des choses avec lesquelles on ne plaisante pas !
Éditions JIGAL
~~~

Dans le 14e roman de sa série marseillaise, Del Pappas aux basques de son héros Constantin dit le Grec, retourne vers la mer et les viriles amitiés qui nimbèrent son premier roman, "Le baiser du congre".
 
Constantin, ou serait-ce Del Pappas, a le goût de l’insouciance, du désir et des idéaux que rien n’entrave jamais. Ses romans sont toujours des rencontres, des regards, qui bien au-delà de l’histoire particulière de cette ville fantasmagorique, Marseille, emmènent ses lecteurs pour une partie de plaisir, comme une soirée entre amis, de tchatche débridée, de bouffe épicée, de paroles partagées, de rires communicatifs…
~~~

Posté par elleon à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'espincheur des Accoules

de Gilles Del Pappas

l'espincheurÉvidemment, quand après une longue période niasqué dans l’alcool, Constantin dit « Le Grec », se met en tête d’aider sa jolie et frêle voisine, vous pouvez être sûrs que le début des embrouilles n’est pas loin !

La scoumoune je vous dis !

Bien sûr, ni l’un ni l’autre ne pouvait imaginer que ces dossiers étaient susceptibles de faire « sauter » la République… Ils ne se doutaient pas non plus que la moitié des services secrets serait à leur poursuite afin de récupérer ces papiers que le « Vieux » avait amassés depuis si longtemps…

Éditions JIGAL

~~~

Del Pappas poursuit ici son exaltante et hétéroclite saga marseillaise retraçant à travers le regard de son héros Constantin dit Le Grec les 40 dernières années de cette ville de fantasmes....

“L’espincheur des Accoules” 13ème du genre, se joue des contrastes mêlant tour à tour la naïveté de la jeunesse et la légéreté des amours contrariés, à la roublardise d’un vieux despote qui ne sera pas sans en rappeler d’autres aux lecteurs les plus assidus. Mais vous en conviendrez, ce ne sont pas les despotes qui manquent de par le monde! La force de Del Pappas, c’est sa capacité à nous entraîner derrière lui, à dévaler la pente, le soleil dans les yeux, poursuivi par le rire en cascade d’une jolie girelle! La vie quoi...!

~~~


Posté par elleon à 06:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bada d'amour

de Gilles Del Pappas

baba d'amourTout avait si bien commencé... La plage dans cette chaude couleur orangée du soleil couchant, le sel sur la peau, les amis, les oursins, hummm les oursins... jusqu’à ce que ce vieux cargo rouillé frôle la côte.

Et là, c’est toute l’Afrique qui allait violemment en surgir. Le Rwanda, ses gris-gris, les machettes, les Hutus et les Tutsis... Le génocide. Une très sale Histoire.

Heureusement Constantin dit «Le Grec», est toujours là, sensible à la détresse humaine, surtout quand celle-ci prend l’apparence d’une jolie gazelle...

Éditions JIGAL

~~~

Avec ce douzième polar de sa saga marseillaise, Del Pappas , au delà des mots et des intrigues, profite ici de son récit pour que certains pans de l’Histoire ne s’effacent jamais. Un devoir de mémoire contre tous les génocides.

~~~


Posté par elleon à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'anticyclone des Açores

de Gilles Del Pappas

l,anticycloneLe 25 novembre 1956, Ernesto Guevara dit «le Che» prépare ses hommes au grand soir de la Révolution.

En 1973, sexe, drogue et rock’n’roll. Constantin, alors jeune photographe de presse, débarque avec ses acolytes au festival de l’Île de Wight afin de flasher quelques stars déjantées. C’est l’époque qui veut ça! 

Photos volées, photos perdues, c’est à Lille et presque dix ans plus tard qu’elles réapparaissent, provoquant une invraisemblable et sanglante embrouille, mêlant services secrets et hommes d’honneur sous le regard protecteur d’un fantôme mythique...

Éditions JIGAL

~~~

Avec le onzième polar de sa saga marseillaise, Del Pappas, amoureux des langues et des hommes, réussit l’exploit de nous faire parler «Chti» sans jamais perdre sa gouaille et sa chaleur méditerranéennes.

~~~


Posté par elleon à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La mue de la cigale

de Gilles Del Pappas

la mue de la cigaleDe retour de New York, Constantin dit “Le Grec” prépare nonchalamment son expo photos, encore sous le charme d’une blonde torride.

Il se retrouve alors, incidemment pris sous les feux croisés des nervis de l’Ordre du Temple et d’une bande de Chinois Shaolin venus récupérer coûte que coûte un incunable mystérieux qui cache bien son jeu...

Éditions JIGAL

~~~

Avec ce dixième polar, Del Pappas poursuit ici son exaltante saga marseillaise. Il vibre, tour à tour cynique, tendre, passionné, grande gueule ou faux candide. Il a l’optimisme chevillé à l’âme, l’humour à fleur de peau et l’amour immodéré de la vie. Sa force est de tirer la substantifique moelle de cette cité pour nous en faire sentir les odeurs, les couleurs et les ombres.

~~~


Posté par elleon à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]