05 août 2011

GARCIA, Bob

Biographie

Bob Garcia est né en 1954 à Casablanca; il vit aujourd'hui dans la région parisienne. Ingénieur diplômé de "l'École Centrale" (promo 79), Bob Garcia, de son vrai prénom Robert, a travaillé dans les télécoms.

Passionné de Littérature populaire et de romans policiers et spécialiste d'Hergé et de Tintin, il a écrit plusieurs essais tintinophiles, dont "Jules Verne et Hergé", "D’un mythe à l’autre" pour lequel il a obtenu le "Prix Jeunes Lecteurs des médiathèques de Paris".

Il est aussi l'auteur de plusieurs romans, dont L'Ipotrak noir et Le Testament de Sherlock Holmes (2005), qui a été récompensé par le premier "Prix Intramuros" décerné par des détenus lors du festival Polar & Co de Cognac en 2005. Il est membre de "l’Association 813" des amis de la littérature policière, de "l’ADH" (Association des Amis d’Hergé) et de la "SSHF" (Société Sherlock Holmes de France).

Musicien de jazz et compositeur, il joue de plusieurs instruments (contrebasse, guitare et banjo notamment) et, bien qu'il affirme lui-même: « J'ai toujours préféré le live à la musique en boite! », a enregistré quatre ou cinq albums avec différentes formations. Bob Garcia est aussi chroniqueur et anime notamment, en 2009, la chronique hebdomadaire « Jazz et Polar », le mercredi matin sur la radio TSF Jazz.

Bob Garcia, après avoir gagné un premier procès contre Moulinsart S. qui l'accusait, pour deux de ces ouvrages, de contenir une trentaine de vignettes de "Hergé" au titre de la courte citation graphique et conformément à la "Convention de Berne" de 1974 (ratifiée par la France), afin d’illustrer le propos, se voit condamné en appel à verser plus de 40 000 € à cette société.

(Sources Wikipedia)

~

Résumés

  1. La ville monstre (Éd. du Rocher - 2007)
  2. L'Ipotrak noir (Éd. E-Dite - 2004)

~

Série Sherlock Holmes

  1. Le testament de Sherlock Holmes (Éd. du Rocher - 2005)
  2. Penny Blood (Éd. Mac Guffin - 2011)

~

Autres titres

  • Hergé, aux sources de l’œuvre
  • Hergé la bibliothèque imaginaire 
  • Hergé et le 7ème art 
  • Hergénéalogies
  • Jazz et Polar
  • Jules Verne et Hergé, d’un mythe à l’autre
  • Le vol des 714 Porcineys (Les aventures de Saint Tin et son ami Lou)
  • Papa ?
  • Tintin au pays du polar

Bonne lecture

Posté par elleon à 04:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 août 2011

L'évasion est la seule issue

de Pierre Sérisier

l'evasion est la seule issueMon frère est dans le couloir de la mort. Dans quelques semaines, il sera exécuté pour le meurtre du frère de la vice-présidente des États-Unis. Je suis convaincu de son innocence, mais je suis le seul. Et il va mourir.

Qu'auriez-vous fait si, comme moi, vous aviez conçu les plans de la prison ? Auriez-vous pu tout plaquer dans un seul but : faire évader votre frère ? Honnêtement, je ne me suis guère longtemps posé cette question. Parce que je suis certain que je peux le sauver.

La prison de Fox River n'a aucun secret pour moi. J'ai conçu ses murs, ses cellules, ses coursives, et je sais qui se cache derrière chacune de ses portes. J'ai eu le temps de me renseigner sur chaque prisonnier. Et je sais ceux sur lesquels je pourrai compter, ceux qu'il me faudra éviter. Je sais que mon plan vous paraîtra aussi insensé que risqué. Mais je le connais par cœur. Il me colle à la peau. Notre évasion reposera sur une mécanique minutieuse où le hasard n'aura pas sa place.

Les hommes décidés n'ont qu'un destin : celui qu'ils ont choisi.

Éditions M6 

Posté par elleon à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La chasse à l'homme

de Pierre Sérisier

la chasse a l'hommeJe m'appelle Alexander Mahone. Il y a encore trois semaines, j'étais l'un des meilleurs agents spéciaux du FBI, chargé de pourchasser les criminels les plus dangereux à travers les Etats-Unis. Je ne ressentais pas la moindre pitié pour eux. Juste cette haine tenace enfouie au plus profond de moi.

Sur ordre de la Maison Blanche, j'ai été dépêché au pénitencier d'État de l'Illinois pour mener la plus grande chasse à l'homme qu'ait connue le pays. Ma mission : retrouver les " Huit de Fox River ". J'allais traquer Michael Scofield et ses complices d'évasion jusqu'à ce que mort s'ensuive, puisque cela était nécessaire.

Autant vous prévenir tout de suite : je n'ai pas gagné cette partie. Je suis aujourd'hui un mort-vivant dans la cour boueuse d'un pénitencier du Panama. Mais je ne l'ai pas perdue non plus. Dans la chute vertigineuse qui m'a mené jusqu'à cet enfer, j'ai entraîné plusieurs de mes proies. Certaines sont mortes. Les autres croupissent à mes côtés.

Et c'est au fond de cet abîme, entouré par les cris de détenus qui hurlent comme des bêtes sauvages, que je l'admets enfin. Je n'étais pas seulement un chasseur dans cette affaire. J'étais le bras armé d'une effroyable machination.

Éditions M6

Posté par elleon à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Fumés sans feu

de Pierre Sérisier

fumee sans feuBosco et Cassoul sont deux jeunes d'une cité de la banlieue de Lille. Ils ont décidé de détourner un camion chargé de cigarettes de contrebande pour se payer la bagnole de leurs rêves, une BMW décapotable avec intérieur cuir.

Mais ils n'ont pas conscience que ce trafic, s'il est moins connu, est une activité très lucrative, très réglementée et aussi protégée que le commerce de la drogue. En Angleterre, où les taxes sur le tabac sont bien plus élevées qu'en France, un homme règne sans partage sur cette industrie parallèle. Il est à peine moins dangereux qu'un banc de piranhas et aussi rancunier qu'une portée de mygales.

En prenant l'hovercraft Bosco et Cassoul ont allumé un feu auquel ils risquent de se brûler, à moins que ce ne soit l'occasion de nettoyer quelques recoins d'un monde discret et obscur, d'autant que les flics ne sont pas pressés de faire le ménage.

Éditions L'ÉCAILLER DU SUD

Posté par elleon à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Verts comme l'Enfer

de Pierre Sérisier

verts comme l'enfer- Debout ! Debout ! Il savait qu'il n'avait pas droit à plus de dix secondes entre chaque ballon. Et il se mit à genoux.

À nouveau, les effets des cachets que le salopard le forçait à avaler se firent sentir. Ses bras étaient aussi mous que des mèches de coton et pesaient aussi lourd qu'un chargement de plomb. Sa tête vrombissait comme la chaudière d'une locomotive et sa vue exécutait des moulinets comme quand on s'endort après avoir trop bu.

- Debout ! Dans deux secondes, tu es foutu !

Éditions ADCAN/PASCAL PETIOT

Posté par elleon à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Le goût des couleurs

de Pierre Sérisier

le gout des couleurs" Au milieu de l'hiver 1943, il fit si froid que l'on ne vit bientôt plus aucun oiseau perché à la cime des arbres au bord de la rivière. Les hêtres et les ormes, les peupliers centenaires se dressaient en rangs serrés. La noirceur de ces squelettes immobiles et décharnés se détachait sur le ciel blanc de l'horizon. Ils se tenaient, tout près les uns des autres, au point que l'on eût dit que le gel les reliait ensemble par mille filaments de cristaux brillants. "

Mais il n'y a pas que les arbres qui grelottent ; les hommes aussi. C'est la guerre et, en contemplant le paysage désolé, Eugène, grand invalide de 1914, croit revoir ses compagnons de malheur noyés dans les tranchées...

Depuis son retour, il peint. Son inspiration ? Il la puise dans la boue de ses souvenirs avec comme unique thème récurrent la souffrance. La sienne et celle des autres. Lorsque cette folie croise l'égoïsme d'une femme et la démence d'un major de la Wehrmacht, une boîte de Pandore s'ouvre inexorablement et avale, tel le mythe, ses victimes - une à une.

Éditions DE L'AUBE


Le Goût des couleurs raconte cette terrible descente vers les profondeurs les plus reculées de l'âme humaine. Et nous renvoie impitoyablement à nous-mêmes : qui serions-nous si la guerre revenait ? Certes, le roman est bien noir ; mais les couleurs existent. Ce sont celles arborées, sans même le savoir, par les belles figures d'humanité qui le traversent - et nous sauvent.


Posté par elleon à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Harpo

de Pierre Sérisier

harpoHarpo, ermite hagard et sans boussole, s’est réfugié sous cette voûte suintante, sans doute l’ancien tunnel d’un train.

Harpo n’a besoin de rien et ne cherche rien. Harpo fuit son passé et contourne son avenir. Il se débarrasse de ses souvenirs et avec eux des remords qui hantent le cœur des hommes.

 Barman, son double à la surface de la Terre, est celui qui trace la voie. Au hasard d’un jeu télévisé, «Un Toit pour Cent Mois», il impose à Harpo son destin.  Harpo doit partir et marcher, de ville en ville, de motel en motel. Il ne sait pas où mais il doit y aller, accepter son errance et respecter les Règles du Jeu.

Un long parcours initiatique l’attend...  Car ici-bas, la vie est parfois plus effroyable que la mort.

Éditions JIGAL


Pierre Sérisier franchit une étape déterminante avec ce roman noir d’une très grande sensibilité qui ne laissera personne indifférent.


Posté par elleon à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ainsi soient-elles

de Pierre Sérisier

ainsi soient elles" Ce n'est qu'en apercevant le premier éclair que je saisis mon erreur. Je sens une brûlure me traverser le ventre et s'enfuir par mes reins. Putain, je suis à genoux. Je me rattrape aux marches de l'escalier comme si je voulais m'asseoir. La différence c'est que j'essaie de me relever mais je n'y parviens pas. Je vois une rigole rouge qui dévale le trottoir et disparaît dans le caniveau. Je redresse la tête juste à temps pour découvrir le deuxième éclair qui me traverse l'œil gauche.

Après c'est l'obscurité complète. "

Éditions JIGAL


Pierre Sérisier nous assène onze portraits impitoyables, véritable chronique au vitriol des blessures de l'âme.


Posté par elleon à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

SÉRISIER, Pierre

Biographie

Pierre Sérisier est né en 1964 à Bordeaux. Il se destine à la magistrature quand il décide d'entamer des études de journalisme, il travaille pour divers médias, chroniqueur sportif à Paris, puis devient à 30 ans correspondant pour l'agence Reuters tout en enseignant le journalisme dans diverses grandes écoles (Lille, entre autres)

Journaliste le jour, écrivain la nuit, il publie son premier roman policier "Un temps pour tuer" en 1998 (Éd. Littera). On dit de lui qu'il est un personnage complexe: sa bibliothèque recèle des centaines de romans policiers, mais Faulkner reste à jamais son maître. En général il n’aime pas trop parler, ou alors il ne peut plus s’arrêter quand il veut vous convaincre de ce qui l’habite. On le croit rêveur alors que c’est un pessimiste combatif. (cf. site Éd. Jigal) 

Après la parution de Ainsi soient-elles, un recueil de nouvelles aux Éd. Jigal en 99, il poursuit en 2001 avec un roman, Harpo. Après un passage aux Éditions de l'Ecailler du Sud et la publication de Fumés sans feu en 2003, il dirige la collection L'Aube Noire aux Éditions de L'Aube, où il publie Le goût des couleurs.

Parallèlement à ces diverses activités d'écriture, il assure aussi la traduction des romans de Ed. Gorman, de R-D Wingfield publiés aux Éditions de L'Aube. Depuis 2008, est devenu un blogueur spécialisé et réputé dans l'analyse des séries TV.

http://www.seriestv.blog.lemonde.fr/

~

Résumés

  1. Ainsi soient-elles (Jigal - 1999)
  2. Fumés sans feu (L'Écailler du Sud - 2003)
  3. Harpo (Jigal - 2001)
  4. Le goût des couleurs (Éd. de L'Aube - 2005 )
  5. Verts comme l'enfer (ADCAN - 2002)

~

Série Prison Break (novélisation de la série créée par Paul Scheuring)

  1. La chasse à l'homme (Éd. M6 - 2008)

~

Autre titre

  • Un temps pour tuer

Bonne lecture

Posté par elleon à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La ville insoumise

de Jon Fasman

la ville insoumiseÀ trente-quatre ans, Jim Vilatzer considère que sa vie s’enlise dans la médiocrité. Employé dans le Delicatessen que ses parents, enfants d’immigrés russes, ont ouvert dans une banlieue de Chicago, échaudé par un échec sentimental, pris à la gorge par des créanciers, il suffoque et rêve d’un changement de décor.

Lorsque l’opportunité lui est offerte de partir en Russie, il la saisit sur le champ. C’est ainsi que le jeune Américain s’installe à Moscou, où il est embauché par la Fondation de la mémoire pour recueillir des témoignages.

Peu à peu, il se familiarise avec une ville inhospitalière qui ne ménage pas ses habitants, loin de se douter qu’en tombant amoureux de la belle Kaisa et en rencontrant d’anciens prisonniers, il sera mêlé à un complot d’envergure planétaire, au grand dam du gouvernement russe et de la CIA.

Éditions du SEUIL


Ce thriller mené tambour battant est avant tout une déclaration d’amour à une ville chargée d’émotions et d’histoire ainsi qu’une réflexion tout en finesse sur le déracinement et l’identité familiale.


Posté par elleon à 04:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,