28 décembre 2011

La dernière bouteille

de Stanley Ellin

la derniere bouteilleAvec La dernière bouteille, nous présentons le quatrième et dernier volume consacré aux nouvelles de Stanley Ellin. Un festin pour les amateurs d'humour noir.

Il n'est peut-être pas mauvais de rappeler ici que l'auteur nous avoue avoir été influencé, dans sa jeunesse, par les contes de Guy de Maupassant: "Je savais que quelque chose se lisait entre les lignes, mais je ne parvenais pas toujours à deviner quoi. Je savais, par intuition, même dans ma plus extrême jeunesse, que c'était là un écrivain qui réduisait ses histoires à leur essence la plus absolue et que la fin de chacune d'elles, aussi inattendue fût-elle, était, quand on y réfléchissait, aussi inévitable que le destin "

C'est fort exactement ce que l'on pourrait dire des oeuvres de Stanley Ellin lui-même.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Astrologie d'un meurtre

de Stanley Ellin

astrologie d'un meurtreQuand un multimilliardaire infirme et vieillissant épouse une super belle superstar.

Quand un prophète, ancien astrologue douteux, futur messie, croit à la réincarnation.

Quand on a trouvé le rapport entre Van Gogh et l'éventreur.

Quand on n'a pas trois cents en poche pour produire un film de deux millions de dollars.

Quand on veut envahir Cuba sans l'aide de la C.I.A., il ne reste plus au détective John Milano qu'à démêler le vrai du faux, sans horoscope, sans tarots, et sans s'emmêler les pinceaux.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 04:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

À double tour

de Stanley Ellin

a double tourBettina a dit: _ Ils ont une liaison !"

Et alors Madame a répondu : _ Je ne voulais pas t'en parler ! Regarde comme tu es bouleversée ! "

J'ai pas été longue à piger le scénario, Miss Innocence venait de se rendre compte que le nommé Chaves et la nommée Ballou, quand ils s'enfermaient dans la baraque voisine, c'était pas pour discuter sur une recette de boeuf miroton. Le coup dur, quoi.

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1953)

Posté par elleon à 04:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Stanley ELLIN

1916 - 1987

Biographie

Stanley Bernard Ellin est né en 1916 à Brooklyn. Dès son plus jeune âge, il nourrit une grande passion pour la lecture, découvrant Mark Twain, Rudyard Kypling, Edgar Allan Poe et... Maupassant. Il commence un apprentissage en chaudronnerie, mais bien décidé à réaliser son rêve de devenir écrivain, il entre au "Brooklyn College" d'où il ressort en 1936 avec son B.A. Pour subvenir aux besoins de sa famille, son épouse Jeanne Michael, éditrice, et sa fille Sue, il exerce une série de petits boulots dans la métallurgie, puis ouvrier dans une laiterie, avant d'obtenir un poste d'enseignant. En 1944-45, il participe pour une courte année à la Seconde Guerre Mondiale.

À son retour, son épouse l'encourage à écrire et dès lors, devient auteur à plein temps. En 1948, sa nouvelle "The specialty of the house" est publiée dans "The Ellery Queen's Mystery Magazine" et remporte "The best first story Award"; sa notoriété en tant qu'auteur de nouvelles ne fait que croître au cours des années suivantes. Il devient LE spécialiste << d'un genre qu'il a complètement rénové et porté à la quasi-perfection >>. Il remporte plusieurs Awards, le premier "Edgar Award" en 1954 pour "The House Party"; le second en 1956, pour "The Blessington Method". La série "Alfred Hitchcok presents..." s'inspire d'ailleurs de plusieurs de ces nouvelles, et "Nothing but the best" sera adaptée au cinéma en 1964.

Mais Stanley Ellin est  également reconnu pour la quinzaine de romans policiers. Le premier "The dreadful summit" paraît en 1948, (adapté au cinéma dès 1951 sous le titre "The big night", avec pour réalisateur, Joseph Losey), suivi de "The Key to Nicholas Street" en 1952 (adapté pour les écrans français par Claude Chabrol en 1959, sous le titre À double tour). C'est avec "The Eighth Circle"(Le huitième cercle de l'enfer), le troisième roman publié en 1958 qu'il remporte à nouveau un prestigieux "Edgar Award" en 1959. "Mirror Mirror on the Wall" paru en 1972 (Miroir, Miroir, dis-moi) lui vaut en France le "Grand Prix de Littérature policière" en 1974. Trois autres de ses romans deviendront des films: "House of cards"(version française: "Un cri dans l'ombre"), "Sunburn" en 1979 d'après le roman "The bind"(1970) et "A prayer in the dark" en 1997 d'après "Stronghold" (1974).

Pendant ses 35 ans de carrière, Stanley Ellin a été longtemps membre de l'Association  "Mystery Writers of America", dont il a d'ailleurs assuré la présidence, il est détenteur de trois "Edgar Awards" et en 1981, il reçoit le plus prestigieux des prix "The Grand Master Award for Lifetime Achievement". Il décède d'une crise cardiaque en 1986.

En France, tous les romans de Stanley Ellin ne semblent pas avoir été publiés même si la plupart, ainsi que ses recueils de nouvelles ont été traduits dans quelques 20 langues.

(Sources: Wikipedia/en /.mysterynet. )

Elleon

~~~

Résumés

  1. À double tour (Éd. Gallimard - 1983)
  2. Astrologie d'un meurtre (Éd. Gallimard - 1980)
  3. La corrida des pendus (Éd. Rivages - 1986)
  4. La peur au ventre (Éd. Gallimard - 1969)
  5. La succession Valentine (Éd. Presses de la Cité - 1970)
  6. Le huitième cercle de l'enfer (Éd. Fayard - 1960)
  7. Miroir, Miroir, dis-moi (Éd. Le Livre de Poche - 1988)etoile

~

Recueils de nouvelles

  1. La dernière bouteille (T-4)(Éd. Le Masque - 1983)
  2. La douzième statue (T-3)(Éd. Le Masque - 1983)
  3. La puce de Beidenbauer(T-2)(Éd. Le Masque - 1982)
  4. Le compagon du fou (T-1)(Éd. Le Masque - 1982)

Bonne lecture

Posté par elleon à 04:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2011

Mes tueurs en série

de Nadia Fezzani

mes tueurs en serieQue se passe-t-il dans l'esprit d'un tueur en série qui s'apprête à commettre son crime ?  Qu'est-ce qui le pousse à agir ?  Mais d'abord, devient-ou ou naît-on tueur en série ? 

Pour trouver des réponses, une journaliste s'est lancée dans une enquête à vous glacer le sang. Au rythme de ses recherches, de ses correspondances et de ses rencontres en privé avec des meurtriers, elle raconte son incursion dans ce monde sordide ou se mêlent fascination et horreur. 

Libres de toute censure, les déclarations des tueurs se succèdent, laissant parfois entrevoir des traces de folie, les cicatrices d'un passé tragique ou les raisonnements d'hommes qui semblent en tous points normaux...

À travers ces témoignages troublants, des psychiatres, profileurs et  criminologues tentent de décortiquer et d'expliquer la personnalité de ceux que, d'emblée on a peine à qualifier d'humains.

Le résultat est un ouvrage percutant et captivant qui vous entraîne dans le coeur et la tête d'hommes qui ont commis les pires atrocités. Émotions fortes garanties.

LES ÉDITIONS DE L'HOMME

Posté par Krri à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Nadia FEZZANI

Biographie

Titulaire d'un diplôme en Journalisme, Nadia Fezzani a travaillé au Canada et aux États-Unis en tant qu'intervieweuse et chroniqueuse. Ses recherches sur les tueurs en série l'amènent à intervenir à la radio et à la télévision, elle a entre autres, participé au documentaire "Serial Killer: dans la tête des tueurs en série" présenté sur TF1. 

Elle donne des conférences dans le cadre de cours de Psychologie à l'université Concordia, ainsi qu'au sein de divers organismes et établissements d'enseignement.

~~~

Résumé

  1. Mes tueurs en série (Éd. de L'Homme - 2011)

Bonne lecture

Posté par Krri à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'amour est une femme

de Frédéric Mars

l'amour est une femmeParis, printemps 2010.

Tom Albrecht, 38 ans, journaliste, part en reportage en Irak, un pays toujours déchiré par la guerre civile. À peine quelques jours sur place et il est victime d'un attentat. Plus de deux mois plus tard, il se réveille à l'hôpital militaire du Val de Grâce.

Des pans entiers de sa mémoire lui font défaut. Le visage de l'une des infirmières qui le soignent lui est connu.

Qui est-ce donc ? En recoupant les bribes qui lui restent de son passé en lambeaux, il retrouve un nom: Alessia d'Alessandro, son amour de jeunesse, celle qui l'abandonna mystérieusement. Que fait-elle là ? Pourquoi cette brusque réapparition ? À quel jeu trouble joue-t-elle, en faisant de telles irruptions dans son quotidien perturbé, tel un fantôme ? D'hôtels en aéroports, quel est ce véritable « monopoly » du souvenir et de leur amour passé auquel elle le convie ?

Mais, s'agissant d'ombres, où est passée Louise, son ex-femme, qui ne s'est pas manifestée une seule fois depuis son «accident»?

Pourquoi sa vie, pourquoi la réalité autour de lui se recompose de manière si étrange ? D'où lui viennent ces douleurs déchirantes dans le crâne ?

Éditions DU ROCHER

~~~~

"Un excellent thriller romantique "  "France Inter"

~~~

" Une course contre l'amour, sensible et rythmée "  "Marianne"

~~~

"Sur les traces d'un Douglas Kennedy, Frédéric Mars nous entraîne dans une histoire au dénouement magistral" "Le Magazine des livres "

~~~

"Coup de coeur... le style, à la fois léger et divertissant, sert parfaitement l'histoire "  "Vivre Plus"

~~~~


Posté par elleon à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Non stop

de Frédéric Mars

non stop9 septembre 2012, Manhattan.

Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s'est-il arrêté sur le quai de la station qu'il explose, semant la mort autour de lui.  Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. 

Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l'enquête, doivent admettre qu'ils sont confrontés à une attaque terroriste d'une envergure inouïe.

Une attaque non revendiquée et d'autant plus difficile à contrer qu'elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d'eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher.  S'ils s'arrêtent, la charge explosive se déclenche, ou qu'ils soient. Quels que soient leur âge, leur sexe et leur couleur de peau.

La cavale sans fin de ceux qu'on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

Éditions HACHETTE/BLACK MOON

Posté par Krri à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le sang du Christ

de Frédéric Mars

le sang du christDans une ferme située à proximité de Jérusalem, un homme est sacrifié selon le rituel réservé à l'agneau pascal par les prêtres du Temple.

Mais sur son front, on peut voir un triangle marqué au fer et, à côté du cadavre calciné, une poterie égyptienne. Ce supplicié, c'est Jean de Gamala, héritier légitime du trône de David, un homme qui avait disparu depuis plus de vingt ans. 

Soupçonné du crime, son frère Jacques -le scribe- tente de démasquer par lui-même le meurtrier. Aidé de sa nièce Sara, il piste l'assassin qui ensanglante la Judée, alors qu'un autre aspirant au titre de roi des Juifs provoque les autorités juives et romaines: un certain Jésus de Nazareth. 

De Qumran à Tibériade, d'initiation en découvertes, de codes en énigmes, Jacques et Sara vont pourchasser jusqu'au pied de la Croix celui qui se révélera être le premier tueur en série de l'humanité...

Éditions MICHEL LAFON

Posté par Krri à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Frédéric MARS

Biographie

Frédéric Mars est né en 1968 et élevé dans une Institution catholique. Il vit entre Paris et l'Océan Atlantique, entre ses travaux de scénariste TV et son univers romanesque.

Il voue une passion à tout ce qui touche à la communication hommes/femmes, et en particulier aux modes d'échange non-verbaux (sensoriels, sensuels, etc.), ainsi qu'aux limites de la Science, et aux sujets d'actualité. Dans une autre vie professionnelle, il a aussi été journaliste, photographe, "nègre" et auteur (sous son véritable patronyme, Frédéric Ploton) de nombreux essais, documents et livres pratiques.

Il publie un premier roman en 2006, "Parfum" sous son vrai nom mais prend le pseudonyme de Frédéric Mars en 2008 pour signer L'amour est une femme, un thriller romantique paru aux Éditions du Rocher; "Parfum" est réédité la même année aux Éditions J'ai Lu sous son pseudonyme. Quand il n'écrit pas il lit, et vice versa. Ou alors, c'est qu'il est au cinéma...

(Sources partielles: frédéricmars.com)

~~~

Résumés

  1. Le manuel du serial killer (Éd. Hachette - 2013)
  2. L'amour est une femme (Éd. du Rocher - 2008)
  3. Non stop (Éd. Hachette - 2011)ou Les Marcheurs (Éd. La Mécanique Générale - 2018)

~

Série Le cycle du Christ

  1. Le sang du Christ (Éd. Michel Lafon - 2010)

~

Autres titres

  • Le livre qui rend dingue
  • Lennon Paradise
  • Les écriveurs (Série Jeunesse)
  • Son parfum

Bonne lecture

Posté par Krri à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]