09 septembre 2011

Un détour par l'enfer

de Emmanuel Errer

un detour par l'enferAlors qu'il est sur le point d'être décoré, Jean Maurepain, un résistant rescapé des camps de concentration, est abattu par un autre déporté qui se donne ensuite la mort.

Pourquoi ?

C'est ce qu'un flic vaguement collabo et un mystérieux journaliste veulent savoir à tout prix.

Quitte à remuer les souvenirs les plus sinistres de l'Occupation.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Diagnostic réservé

de Emmanuel Errer

diagnostic reservePersonne ne sut jamais ce que Lucien Cussot voulut déclarer "en outre", car c'est à cet instant précis qu'il glissa lentement vers le sol, soutenu par ses camarades de négociation. - Un malaise !

- La tension nerveuse...

- La fatigue...

- À mon avis, c'est du 22 magnum, dit un journaliste qui avait déjà couvert les deux premiers assassinats.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le syndrome du P.38

de Emmanuel Errer

le syndromeHuit ans que Gil n'a pas revu Nicole ! Huit ans qu'il rêve de la retrouver !

Et puis, tout à coup, ce rêve se réalise.

Avant de tourner très vite au cauchemar et de prendre les couleurs sinistres d'un piège mortel.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La fin de la piste

de Emmanuel Errer

la fin de la pisteDepuis l'Indo, depuis l'Algérie, il délirait, un peu beaucoup aidé par l'alcool et le tutu. Puis on lui désigna un bonhomme à tuer.

"On", c'était aussi du délire: la politicaille, la libre entreprise plus ou moins maquerelle, les élections gadouilleuses, les maires qu'il faut qu'on efface de la carte, le fric, l'ambition... Bref, une certaine Image de la France contemporaine.

Et le tueur délirant devint, bien entendu, le dindon de la farce.

Mais, heureusement pour la morale et l'éducation civique, il ne fut pas le seul à se faire piéger.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

St-Tropez Oil Company

de Emmanuel Errer

st tropezEsope Mazonetta, glorieux truand et ex-futur député, mène la grande vie à St-Tropez. Mais pas seulement pour être à la page.

Avec l'aide du prétendu rejeton d'un Emir, il projette un coup - fructueux et malhonnête sur le pétrole, en tablant sur la cupidité d'un armateur. Grec, de surcroît, l'armateur.

Attention où tu mets les pieds, Esope !

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Descente en torche

de Emmanuel Errer

descente en torcheÀ Paris, que secouent les attentats de l'OAS, Solinas débarque avec mission de flinguer une barbouze.

Une fois son coup accompli, il comprend qu'on s'est, en fait, servi de lui pour abattre une autre victime: un flic pourri devenu trop gênant.

Seul, traqué, il cherche à sauver sa peau, alors que, pour beaucoup de gens, il ferait un parfait cadavre.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les ombres de Judée

de Emmanuel Errer

les ombres de judeeUn agent israélien est descendu en plein Paris. Cette exécution cache une manoeuvre politique de grande envergure visant à mettre en péril l'existence même de l'État hébreu.

Certains groupes de terroristes n'hésitent pas à faire appel à de curieuses alliances. Beaucoup d'hommes sont ainsi sacrifiés.

La mort en silence est parfois une raison d'État.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La bombe et la sagaie

de Emmanuel Errer

la bombeBeauregard, ex-colonel chez les Affreux allait enlever un Président africain, pour faire plaisir à une de ces fameuses sociétés multi-nationales qui, comme tout le monde le sait n'ont pour but que le progrès et le bien-être de l'univers.

Un complot pépère, réussite garantie sur facture. C'était compter sans l'Afrique et ses grenouillages.

Les grenouilleurs n'étant pas nécessairement des Africains.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gangrène

de Emmanuel Errer

gangreneFab, le flic, n'était pas un ange. Coulmier, le patron de choc, était un franc salaud. Mais on lui avait kidnappé sa petite-fille.

Et Fab fit son boulot, le plus honnêtement possible. Sans plus.

Car dans ce monde bizarre où nous vivons, il n'y a pas que les flics qui font des bavures.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'envol des corneilles

de Emmanuel Errer

l'envol des corneilles"C'est le mardi 18 novembre qu'il faut braquer la Banque de France", avait décrété l'ordinateur.

Et Esope Mazonetta, promoteur immobilier, ex-futur député, ultra-méridional et taulier en gros, croyait en la Science. Il tenta le coup et fit donner la Garde.

S'il avait pu prévoir que cette idée sensass viendrait à I'esprit d'un autre "génie du crime", il se serait abstenu.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :