09 septembre 2011

Descente en torche

de Emmanuel Errer

descente en torcheÀ Paris, que secouent les attentats de l'OAS, Solinas débarque avec mission de flinguer une barbouze.

Une fois son coup accompli, il comprend qu'on s'est, en fait, servi de lui pour abattre une autre victime: un flic pourri devenu trop gênant.

Seul, traqué, il cherche à sauver sa peau, alors que, pour beaucoup de gens, il ferait un parfait cadavre.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les ombres de Judée

de Emmanuel Errer

les ombres de judeeUn agent israélien est descendu en plein Paris. Cette exécution cache une manoeuvre politique de grande envergure visant à mettre en péril l'existence même de l'État hébreu.

Certains groupes de terroristes n'hésitent pas à faire appel à de curieuses alliances. Beaucoup d'hommes sont ainsi sacrifiés.

La mort en silence est parfois une raison d'État.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La bombe et la sagaie

de Emmanuel Errer

la bombeBeauregard, ex-colonel chez les Affreux allait enlever un Président africain, pour faire plaisir à une de ces fameuses sociétés multi-nationales qui, comme tout le monde le sait n'ont pour but que le progrès et le bien-être de l'univers.

Un complot pépère, réussite garantie sur facture. C'était compter sans l'Afrique et ses grenouillages.

Les grenouilleurs n'étant pas nécessairement des Africains.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gangrène

de Emmanuel Errer

gangreneFab, le flic, n'était pas un ange. Coulmier, le patron de choc, était un franc salaud. Mais on lui avait kidnappé sa petite-fille.

Et Fab fit son boulot, le plus honnêtement possible. Sans plus.

Car dans ce monde bizarre où nous vivons, il n'y a pas que les flics qui font des bavures.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'envol des corneilles

de Emmanuel Errer

l'envol des corneilles"C'est le mardi 18 novembre qu'il faut braquer la Banque de France", avait décrété l'ordinateur.

Et Esope Mazonetta, promoteur immobilier, ex-futur député, ultra-méridional et taulier en gros, croyait en la Science. Il tenta le coup et fit donner la Garde.

S'il avait pu prévoir que cette idée sensass viendrait à I'esprit d'un autre "génie du crime", il se serait abstenu.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


La came à nous autres

de Emmanuel Errer

la came a nous autresPas méchant, il était, Esope. Maquereau, gangster, ça, un peu, oui. Mais en plus, patriote et supporter enthousiaste de l'équipe de foutebal de Nice, sa ville d'adoption.

Et en plus aussi quand les Amerlos ils ont voulu l'obliger à faire dans la drogue, et que ses petits camarades ils l'ont laissé choir, honnête à cent pour cent il a été, Esope. Il a un peu tué du monde, mais c'était pour le bon motif.

Et ça nous étonnerait pas, nous autres, que pour la peine, Esope, il devienne député.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le cercle d'argent

de Emmanuel Errer

le cercle d'argentLucien est un flic mal dans sa peau, vaguement à la dérive. Comme cette France où il vit et où plus personne ne sait au juste comment vivre.

Et voilà qu'un jour il assiste par hasard à un hold-up qui entraîne dans la rue la mort d'un petit garçon.

Une balle perdue ? C'est probable, mais pas certain.

C'est peut-être même un coup monté. Et le début d'une affaire totalement inouïe.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ERRER, Emmanuel

Biographie

Emmanuel Errer est un autre pseudonyme de René-Charles Rey né à Tunis en 1934, déjà répertorié sous le pseudonyme Jean Mazarin

Il débute dans l’écriture avec Descente en torche chez Gallimard dans la Série Noire: un récit emblématique de la partie de son œuvre consacrée au thème de la manipulation crapuleuse ou politique. Ici, un ancien légionnaire recruté par l’OAS est victime d’un coup monté pour protéger un truand. En écho, d’autres soldats perdus lui répondent : les terroristes palestiniens d’Ombres de Judée, les mercenaires africains de La Bombe et la sagaie ou encore ce tireur d’élite en Algérie recruté pour un meurtre politique dans La Fin de la piste.

Mais comme pour contrebalancer sa vision pessimiste de la société, Emmanuel Errer signe trois séries burlesques qui, respectivement, mettent en scène l’ancien tenancier de bordel Esope Mazonetta, le privé niçois Frankie Puntacavallo et le reporter ringard Max Bichon. Les aventures des deux derniers personnages sont publiées sous le pseudonyme de Jean Mazarin qui signe du même alias une série d’enquêtes classiques conduites par l’inspecteur Lucien Poirel.

Durant les années 80, toujours sous le nom de Jean Mazarin, il publie de nombreux romans d’espionnage et de science-fiction sans délaisser le roman noir avec quelques belles réussites comme HLM Blue, Tellement gris, Une arnaque coloniale, publiés au Fleuve noir ou encore l’excellent Collabo-song (Fleuve Noir, 1982) couronné par le "Grand Prix de Littérature policière".

Vers la fin des années 80, Emmanuel Errer délaisse le roman au profit de l’écriture de scénarios pour la télévision, en particulier dans la série consacrée au commissaire Navarro. Publié dans la collection Noir urbain, Odéon, dernière station constitue le retour d’Emmanuel Errer à l’écriture d’une fiction romanesque.

(sources Éditions Autrement)

~

Résumés

  1. Descente en torche (Gallimard - 1974)
  2. Diagnostic réservé (Fleuve Noir - 1980)
  3. Gangrène (Gallimard - 1984)
  4. La bombe et la sagaie (Gallimard - 1975)
  5. La fin de la piste (Gallimard - 1977)
  6. Le cercle d'argent (Fleuve Noir - 1992)
  7. Le syndrome du P.38 (Fleuve Noir - 1983)
  8. Les ombres de Judée (Gallimard - 1975)
  9. Odéon, dernière station (Éd. Autrement - 2005)
  10. Un détour par l'enfer (Fleuve Noir - 1991)

~

Série Esope Mazonetta

  1. L'envol des corneilles (Gallimard - 1976)
  2. La came à nous autres (Gallimard - 1974)
  3. St-Tropez Oil Company (Gallimard - 1975)

~

Autre titre

  • Dixie, ou la dernière chevauchée

Bonne lecture

Posté par elleon à 05:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2011

Une arnaque coloniale

de Jean Mazarin

une arnaque colonialeC'était le joyeux temps de l'Union française. Là-bas, il y avait du soleil, des fonctionnaires et des indigènes, des Français de souche et des naturalisés et, bien sûr, de l'arnaque à tous tes niveaux.

La nôtre est petite, minable, étriquée, baignant dans un climat de suffisance et d'honneur mal placé, mais pleine aussi de bruits, de cris, de toutes sortes de sens et l'accent qui dérape... On s'y croirait...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 05:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Code "Presidente"

de Jean Mazarin

code presidenteIl ne savait pas ni par qui, ni pourquoi il avait été choisi Il se trouvait maintenant dans un labyrinthe sans issues et, chaque fois qu'il croyait avoir trouvé une sortie, il retombait au contraire dans un nouveau piège.

Il essaya de lutter, seul contre cet inconnu aux multiples visages. Et puis, un jour, on lui annonça que le jeu était terminé et qu'il pouvait vivre à nouveau comme avant. Mais alors, pourquoi ?

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 05:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :