27 mars 2017

Label L. Abeth

de André-Bernard Cédaire « Louis Abeth retrouve Hélène, son amie d’enfance. Leurs pères devraient faire affaire. Mais celui d'Hélène est un véreux. Chacun va alors se découvrir, et certains même vont s'enrhumer ! Avec une série de portraits disparates et iconoclastes. Nostalgique de San-Antonio et de Michel Audiard, je trouvais qu'en littérature policière, ça manquait sérieusement d'humour et de truculence. Voilà pourquoi je pars dans cette voie oubliée. Laissée de côté. Pourquoi donc, grands dieux ? Suivez donc les... [Lire la suite]
Posté par elleon à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mars 2017

Haute voltige

de Ingrid Astier «Combien d'apocalypses peut-on porter en soi ?» Aux abords de Paris, le convoi d'un riche Saoudien file dans la nuit. Survient une attaque sans précédent, digne des plus belles équipes. «Du grand albatros» pour le commandant Suarez et ses hommes de la brigade de répression du banditisme, stupéfaits par l'envergure de l'affaire. De quoi les détourner un temps de leur obsession du Gecko – une légende vivante qui se promène sur les toits de Paris, l'or aux doigts, comme si c'était chez lui, du dôme de l'Institut de... [Lire la suite]
Posté par elleon à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2017

Blacklight

de Denis Albot À l’approche de la quarantaine, Stéphane décide de sauter le pas : il se fait tatouer une immense fresque dans le dos, des dessins en noir et blanc évoquant son métier de flic au SRPJ de Lille mais aussi son enfance, éprouvante. Il confie son corps à Eric, un artiste lensois. Au rythme des aiguilles, les langues se délient. Le tatoueur évoque les décès suspects de trois de ses confrères sur les deux dernières années. Intrigué, Stéphane se rend au commissariat de Lens où le brigadier-chef Alicia Millot... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2017

Hé cool, la Seine !

de Cicéron Angledroit On a beau être dans le Val-de-Marne, c'est quand même la Seine la patronne ! Alors embarquez sans plus attendre pour une croisière entre Ablon et Vitry, qui vous fera côtoyer, tour à tour, un noyé sans bec verseur (ou serveur selon la circonstance) et un producteur de télé qui disparaît et réapparaît sans crier gare. Quand vous saurez que le vieux a confié sa première enquête en solo à Vanessa, que Momo émarge à la Cotorep, que René a trop levé le coude, vous vous demanderez si désormais, je me contente d'un... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2017

Écoute les cloches

de Laurence Biberfeld Paris sera toujours Paris ! À la Piscine, on fomente de fausses émeutes pour rétablir l’ordre, le vrai, mais une insurrection de clodos se met en travers des opérations. Et ça dégénère en révolution, avec des fric-fracs, des attentats, des amours contrariées, de la propagande, des détournements de fonds et la libération de Paris par le peuple ! Ça finit mal, évidemment, mais quel panache ! On n’avait pas vu Paris comme ça depuis la Commune ! Éditions AU-DELÀ DU RAISONNABLE
Posté par elleon à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 février 2017

Les gens sont méchants

de Ricardo Salvador Tous les couples traversent de mauvaises passes. Celui dont il est question dans ce roman n'en est déjà plus là. Les termes impasse, sans issue, cul-de-sac, voire coupe-gorge, seraient, en ce qui le concerne, plus appropriés. Plutôt que de s'adresser à un conseiller conjugal ou de consulter un avocat, Hippolyte décide de régler le problème de manière directe et définitive. Forcément, cela requiert quelques réglages, un plan précis et un scénario sans faille afin d'éviter tout démêlé avec la justice. Pas question... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2017

La zygène de la filipendule

de Ricardo Salvador Dans l'enceinte d'un zoo en faillite voué à une reconversion en centre de loisirs, un des repreneurs chargés de fermer le site est retrouvé assassiné. Un commissaire qui souffre d'une homonymie fâcheuse avec un célèbre policier belge mène l'enquête, aidé en cela par un médecin légiste déjanté et un inspecteur aussi dévoué qu'inefficace. L'autopsie aboutit à un premier constat improbable : c'est un éléphant qui aurait fait le coup ! Ou un ours... ou peut-être bien les deux ? Mais ce n'est qu'un début, un second... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 février 2017

Comme les oiseaux du même nom

de Ricardo Salvador Après des années d’absence, Nikkitine revient à Noeux-les-Mines pour enterrer sa mère. Il redécouvre les montagnes noires de sa région et sa pluie tiède. Le cimetière à peine quitté, il rencontre Natass : l’homme a un nouveau contrat pour lui. Car Nikkitine est un tueur à gages de seconde zone qui exécute de petites missions. Celle-là sera pourtant différente. Natass le prévient: le commanditaire est paranoïaque, une discrétion extrême est exigée. Malgré son insistance, l’homme de main est ailleurs. Il a... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 février 2017

Arsenal et vieux dentiers

de Ricardo Salvador À 70 ans, Hortense Petitpeu travaille comme femme de ménage pour arrondir ses fins de mois. Lorsque l’imposant directeur Lecroc lui demande de nettoyer son bureau, sa vie bascule : elle vide la mauvaise poubelle et y trouve un revolver ainsi qu’une liasse de billets. La sage Hortense nourrit alors une obsession : rapporter l’argent et l’arme en douce. Mais à force de gaffes, sa situation empire. Elle met bientôt la main sur un million d’euros. Avec Katia Pabo-Kou, une amie, elle découvre à ses dépens... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 février 2017

Du côté de Chez Moineau

de Philippe Crognier 1960. Alors que la neige tombe sur Montmartre, Pierre et Léo multiplient les représentations en quête de gloire. Les deux amis sont musiciens. Le premier s’adonne à la guitare, le second au piano. Leurs lieux de prédilection ? Les couloirs du métro et les cabarets de la rive gauche. Un soir, alors qu’ils viennent de se produire au Cheval d’or juste avant Boby Lapointe, des cris se mêlent aux applaudissements. Les mains ensanglantées, une femme hurle à pleins poumons: à ses côtés gît Jacques Prévert, un... [Lire la suite]
Posté par elleon à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :