01 août 2017

Que Dieu me pardonne

de Philippe Hauret

Ici, une banlieue tranquille, un quartier résidentiel et ses somptueuses maisons dans lesquelles le gratin de la ville coule des jours paisibles…

À quelques encablures, une petite cité, grise et crasseuse. Avec sa bande de jeunes désœuvrés qui végètent du matin au soir.

Deux univers qui se frôlent sans jamais se toucher.
D’un côté, il y a Kader, le roi de la glande et des petits trafics, Mélissa, la belle plante qui rêve d’une vie meilleure… De l’autre, Rayan, le bourgeois fortuné mais un peu détraqué… Et au milieu, Mattis, le flic ténébreux, toujours en quête de rédemption.


Une cohorte d’âmes égarées qui n’auraient jamais dû se croiser… Des destins qui s’emmêlent, des illusions perdues, des espoirs envolés… Et puis, cette petite mécanique qui se met en place comme une marche funèbre… implacable !

Éditions JIGAL

~~~

« Difficile de lâcher ce bouquin tant Philippe Hauret avec ses personnages criants de vérité vous entraîne dans leur désespoir, leur ennui, leur mal de vivre… Philippe Hauret, nouvelle belle voix du roman noir social. » "Nyctalopes".

~~~

Posté par elleon à 05:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Je vis je meurs

de Philippe Hauret

C’est en noyant sa soixantaine désabusée dans un bar de quartier que Serge croise les yeux de Janis la première fois. Elle est jeune, jolie, serveuse de son état mais en proie à la violence quotidienne de son petit ami.

De confidences en services rendus, de regards en caresses rêvées, une étrange amitié va alors se nouer…

De son côté, l’inspecteur Mattis est proche de l’implosion. Divorce, alcool, sexe et dettes de jeux, un grand classique qui dégénère en spirale infernale. S’il tient encore à la vie, il commence sérieusement à être à court d’arguments !

En enquêtant sur une affaire de deal dans une cité, il croise la route de José, le fameux petit ami qui tient ici le business de la dope. Incidemment, l’engrenage vient de se mettre en place : l’espoir d’une autre vie, les rêves envolés, le fric, la violence, les flingues, la cavale… Jusqu’à la rédemption !

Éditions JIGAL

Posté par elleon à 05:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juillet 2017

GröttendiK

de Yvan Bernaer

Yvan Bernaer - Grottendik.Des cadavres retrouvés avec des valets de trèfle en guise de signature…

Drôle de jeu pour Le Loubec, Janisso et Mozard, policiers dans le Berry.

Face à eux, des personnages aussi hétéroclites que déjantés, un mathématicien fou, un magicien sorti de nulle part.

Leurs liens ? Un caniche aux dons exceptionnels et un secret de famille des plus douloureux, qui vont mener l'équipe sur la côte atlantique, dans la petite station balnéaire de Fouras.

Éditions LA BOUINOTTE

~~~

Après Aldente, son premier roman, l'auteur construit une énigme des plus retorses et entraîne le lecteur avec virtuosité dans un univers total marqué par un large éventail de tons et de couleurs stylistiques, du franchement drôle au plus émouvant.

~~~

Posté par elleon à 03:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juillet 2017

La Panthère sort ses griffes

de Lucienne Cluytens

La panthère sort ses griffesVous vous souvenez de l’inspecteur Harry ?

Mettez-lui une jupe, rendez-le sexy et désirable et vous obtiendrez la Panthère, femme-flic aux méthodes quelquefois douteuses, au tempérament volcanique et au caractère bien trempé. Une grande gueule sur un physique plutôt bien roulé…

Quand Gillian, dite la Panthère, se lance sur les traces d’une drôle de société secrète où la prostitution est monnaie courante, afin de faire la lumière sur le meurtre de son amie Djamila, certains ont intérêt à se mettre à l’abri d’un coup de griffe…

Éditions ATELIER MOSÉSU

Posté par elleon à 04:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2017

L'amertume du pamplemousse

de Jean-Pierre Chiron

" Les giboulées de mars sont propices aux enterrements. Elles apportent suffisamment de clarté pour illuminer les tristes visages, assez d'ombre pour donner à la cérémonie des airs de tragédie. J'ai toujours aimé ces moments de tristes extases durant lesquels les âmes se révèlent et se laissent aller à un peu de vérité crue. Comme un insecte pris dans l'ambre, les hommes et les femmes affectés laissent entrevoir leur être sans fard. Tels des murs d'immeubles abattus on peut enfin voir leurs cloisons secrètes, leurs couleurs passées, leurs assises dénudées. Aujourd'hui ne fait pas exception. La famille Deflandre ne me déçoit pas. Elle donne sa pleine mesure dans le désespoir et le désarroi. Si 'avais à noter ces figures imposées, je donnerais un bon huit sur dix. Reste maintenant le programme libre auquel j'espère participer ce qui n'est jamais gagné d'avance. Le nombre de personnes présentes laisse espérer une invitation passive au repas qui suivra. La qualité des tissus, des étoffes et des cuirs, l'affluence ainsi que les quelques parures que j'ai pu apercevoir promettent un menu fin et coûteux. La journée devrait être belle"

Éditions PUBLIBOOK/SOCIÉTÉ DES ÉCRIVAINS

Posté par elleon à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 juillet 2017

La maison de l'assassin

de Bernard Aichner

33Il y a deux ans, Blum a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari, Mark, et les a froidement éliminés un à un pour assouvir sa vengeance… 

Aujourd’hui, alors qu’elle a tout juste appris le décès d’une soeur jumelle, Björk, dont elle ignorait l’existence, les restes de l’une de ses cinq victimes viennent d’être exhumés. 

Bien vite, la police va faire le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps sera la première suspectée – à savoir Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres.

Elle décide alors de prendre la fuite et trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de Björk. Mais, alors qu’elle s’y croit en sécurité, le piège se referme sur elle. Hier chasseuse, Blum est aujourd’hui la proie…

Éditions L'ARCHIPEL

Posté par Krri à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Vengeances

de Bernard Aichner

34Brünhilde Blum déteste son prénom. Elle déteste encore plus ses parents adoptifs, qui dirigent une entreprise de pompes funèbres. Lors d’une croisière en Croatie, Blum – comme elle se fait appeler – décide qu’il est temps pour eux de mourir… Elle a 24 ans.

Huit ans plus tard, elle vit avec l’homme qui le premier a répondu à l’appel de "détresse" lancé depuis le voilier. Mark est policier. Elle a repris et modernisé l’entreprise familiale. Ils sont les parents de deux fillettes de 3 et 5 ans. Ils sont heureux.

Mais la moto de Mark est percutée par une voiture : tout sauf un accident ! Mark meurt.

Elle poursuit seule l’enquête qu’il menait – cinq hommes avaient enlevé des migrantes moldaves, qu’ils violaient et torturaient. Blum décide alors de venger Mark. Or, quand il s’agit de tuer – on l’a vu –, Blum n’a aucun scrupule. Encore moins de remords…

Éditions L'ARCHIPEL

Posté par Krri à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Lagos Lady

de Leye Adenle

35

Mauvaise idée de sortir seul quand on est blanc et qu’on ne connaît rien ni personne à Lagos ; Guy Collins l’apprend à ses dépens, juste devant le Ronnie’s, où il découvre avec la foule effarée le corps d’une prostituée aux seins coupés.

En bon journaliste, il aime les scoops, mais celui-là risque bien de lui coûter cher : la police l’embarque et le boucle dans une cellule surpeuplée, en attendant de statuer sur son sort.

Le sort, c’est Amaka, une splendide Nigériane, ange gardien des filles de la rue, qui, le prenant pour un reporter de la BBC, lui sauve la mise, à condition qu’il enquête sur cette vague d’assassinats.

Entraîné dans une sombre histoire de "juju", la sorcellerie du cru, notre journaliste à la manque se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère, tandis qu’Amaka mène la danse en épatante femme d’action au milieu des notables pervers.

Hôtels chics, bars de seconde zone, jungle, bordels, embouteillages et planques en tout genre, Lagos bouillonne nuit et jour dans la frénésie "highlife" ; les riches font tinter des coupes de champagne sur Victoria Island pendant que les pauvres s’entretuent à l’arme lourde dans les bas quartiers.

Éditions MÉTAILIÉ

~~~

Un polar survolté et drôle qui plonge au cœur de la ville africaine à la vitesse d’un tir de kalachnikov. Le Nigéria n’a jamais été aussi près de Tarantino.

~~~

Posté par Krri à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juillet 2017

Le serment assassin

de Bruno Vanlan

PN235_Titre_01.inddÀ Compiègne, Philippe Devaux, accompagnateur de patients en fin de vie, assiste au décès de Marie. Quelques jours plus tard, il découvre avec surprise que celle-ci lui a laissé un message vidéo : elle lui demande de retrouver Arnaud, un amour de jeunesse qui a hanté sa vie.

En homme d’honneur, Philippe se lance dans une enquête improbable pourvu de ce seul prénom et de quelques indices vieux de vingt-cinq ans.

Nicolas Barraz, quant à lui, s’est réfugié en Haute-Savoie après avoir respecté la parole donnée à Hélène, son épouse, aujourd’hui décédée.

Devenu meurtrier par amour et brisé par son acte, il noie ses remords dans l’alcool sous l’œil de Victor Lamelin, un médecin aux méthodes peu conventionnelles. L’homme tente de le sortir de son enfer avec un acharnement suspect…

Trois hommes face à un serment : jusqu’où les mènera-t-il ?

Éditions RAVET-ANCEAU

Posté par elleon à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La trahison du miroir

de Bruno Vanlan

205.inddMêmes âges, mêmes métiers, appartements similaires. La vie de Gilles et Corinne Beauvois est le reflet parfait de celle de leurs amis Calvin et Ursula Saddler. Seule différence : les Beauvois vivent à Lille, les Saddler, à Londres.

Un soir, Calvin apprend une terrible nouvelle : le couple français a trouvé la mort dans un accident de voiture au cap Gris-Nez.

Une question dévore alors l’inspecteur de Scotland Yard : jusqu’à quel point leurs vies sont-elles semblables ?

L’Anglais part à Lille et découvre vite que le décès de ses amis n’a rien d’accidentel. Il se prend à espérer. Et si… et si son enquête pouvait changer le cours du destin et effacer la menace de mort qui plane au dessus de sa tête ?

Éditions RAVET-ANCEAU

Posté par elleon à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :