17 septembre 2018

Du danger de perdre patience en faisant son plein d'essence

de Pascal Martin

Pascal Martin - Le monde selon Cobus Tome 1 : Du danger de perdre patience en faisant son plein d'essence.Bienvenue dans l'univers impitoyable de Victor Cobus, trader et taulard...

Luxueux appartement dans le XVIe, villa à Deauville, chalet à Chamonix, coke et whisky à gogo, avalanche de filles " bombesques "... Victor Cobus est un trader comme on adore les détester, arrogant et successful, avec ce seul petit supplément d'âme : il écrit des romans policiers à ses heures perdues.

Une nuit, à la sortie d'une station-service, une Porsche Carrera lui barre la route. Hors de lui, il se met à klaxonner. Sans imaginer que ce coup de klaxon va transformer sa vie en enfer...

Incarcéré à Fleury-Mérogis, Cobus se retrouve dans le collimateur du caïd de la prison. Autant dire qu'il ne lui reste guère que les prières pour sauver sa peau. Les matons lui proposent alors un deal : assurer sa protection à condition qu'il fasse fructifier leur petit pécule de 30 000 euros, la totalité de leurs économies.

Et voilà Victor Cobus reprenant du service. Sa salle des marchés est désormais une cellule de prison dotée d'un ordinateur et d'une connexion Internet. Mais lorsque c'est votre vie qui dépend des fluctuations du Dow Jones et du CAC 40, le métier de trader prend une tout autre dimension...

Éditions ROBERT LAFFONT

~~~

Jubilatoire et déjantée, une formidable comédie policière. Être embringué dans des situations impossibles et plongé dans des milieux extrêmes qu'on n'était pas né pour fréquenter : tel semble être le destin du héros du Monde selon Cobus, nouvelle série dont Pascal Martin signe ici le premier volet.

~~~

Posté par elleon à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Bienvenue dans le Bronx

de Pascal Martin

Pascal Martin - Le monde selon Cobus Tome 2 : Bienvenue dans le Bronx.Libre, mais complètement sur la paille... À sa sortie de Fleury-Mérogis, l'ex-trader Victor Cobus se retrouve obligé de repartir de zéro. Fini la Porsche Carrera, le duplex dans le XVIe, le chalet à Chamonix et la villa à Deauville, les millions gagnés en un coup de fil, le whisky, la coke et les filles à gogo.

Son "kit de redémarrage" ? Un boulot déclassé chez un gestionnaire de patrimoine véreux et une piaule dans "le Bronx", un squat improbable du XIXe, véritable tour de Babel au coeur de Paris.

Mais ses occupants sont menacés d'expulsion et, une nouvelle fois, le destin de Cobus va basculer. Survie dans un squat, débrouillardise au quotidien, ratonnades et magouilles immobilières... Cobus est d'autant plus déterminé à lutter contre les promoteurs qui lorgnent sur l'immeuble qu'il a un compte personnel à régler.

Éditions ROBERT LAFFONT

Posté par elleon à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La blanche Caraïbe

de Maurice Attia

En 76, Paco a renoncé à sa carrière de flic, il est devenu chroniqueur judiciaire et critique cinéma au journal "Le Provençal". Irène, elle, poursuit avec succès son activité de modiste.

C'est un coup de fil de son ex-coéquipier qui va bousculer cette vie tranquille. Un véritable appel au secours que Paco ne peut ignorer. En effet, huit ans auparavant, après leur avoir sauvé la vie, Khoupi avait dû fuir précipitamment aux Antilles avec sa compagne Eva…

Aujourd’hui, il a sombré dans l’alcool et semble au cœur d’une sale affaire mêlant univers néocolonial, corruption, magouilles immobilières et trafics en tous genres. Tous les ingrédients sont là : notables assassinés, meurtres inexpliqués, hommes de l’ombre, réseaux, femmes ambitieuses… Le tout à grand renfort de rhum, de drogue, de sexe et de quelques sorcelleries…

Alors qu'une éruption volcanique gronde et menace de purifier l’île aux abois, Paco et Irène réussiront-ils à tirer Khoupi de cet enfer ?

Éditions JIGAL

Posté par elleon à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les enfants de Lazare

de Nicolas Zeimet

« Je m’appelle Agathe, avait-elle annoncé avant de s’asseoir sur une machine. Je suis la chanteuse des laveries… »

Tout commence quand Pierre Sanak, journaliste reporter d’images à France Télévisions, croise par hasard cette jeune artiste un peu fantasque et très énigmatique. D’origine cambodgienne, Agathe a été adoptée, vit à Paris, ne se sépare jamais de sa guitare et semble errer entre plusieurs mondes… Pierre en tombe immédiatement amoureux.

Apprenant en conférence de rédaction l’incroyable nouvelle de la résurrection momentanée de Sokhom, un jeune Cambodgien qui aurait vécu une expérience de mort imminente, Pierre ne peut s’empêcher de tisser un lien ténu avec l’histoire d’Agathe…

Le journaliste s’envole aussitôt pour une semaine de folles investigations à Siem Reap et dans la jungle d’Angkor où, bien après le génocide, le tourisme des orphelinats semble perdurer. Une dangereuse course contre la montre s’engage alors.

Pierre parviendra-t-il à découvrir le secret d’Agathe ?

Éditions JIGAL

Posté par elleon à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Retour à Duncan's Creek

de Nicolas Zeimet

Nicolas Zeimet - Retour à Duncan's Creek.Après un appel de Sam Baldwin, son amie d'enfance, Jake Dickinson se voit contraint de retourner à Duncan's Creek, le petit village de l'Utah où ils ont grandi.

C'est là que vit Ben McCombs, leur vieux copain qu'ils n'ont pas revu depuis plus de vingt ans. Les trois adolescents, alors unis par une amitié indéfectible, se sont séparés dans des circonstances dramatiques au début des années quatre-vingt-dix.

Depuis, ils ont enterré le passé et tenté de se reconstruire. Mais de Los Angeles aux montagnes de l'Utah, à travers les étendues brûlantes de l'Ouest américain, leurs retrouvailles risquent de faire basculer l'équilibre fragile de leurs vies.

Ce voyage fera ressurgir les haines et les unions sacrées, et les amènera à jeter une lumière nouvelle sur le terrible secret qui les lie. Ils n'auront alors plus d'autre choix que de déterrer les vieux cadavres, quitte à renouer avec la part d'ombre qui les habite... et à se confronter à leurs propres démons.

Éditions JIGAL

-

etoile Prix Dora Suez (2018)

Posté par elleon à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07 septembre 2018

Tuer n'est pas aimer

de Jean-Pierre Bocquet

Polar260J’arpente les parfumeries en quête d’une nouvelle femme à aimer. À Dunkerque, Anne, j’ai dû la tuer. Ce n’était pas une partie de plaisir mais il le fallait. Elle est morte heureuse, c’est tout ce qui compte. Le commandant Dubois m’a dans sa ligne de mire, je le sais. Surtout depuis que le Grisard a été retrouvé mort devant chez moi. Je n’y suis pour rien cette fois ! Je vais d’ailleurs lui prouver mon innocence en enquêtant avec lui.

Le commandant, si coriace soit-il, ne me fait pas peur, il n’a aucune preuve contre moi pour le meurtre d’Anne. Mon plan était infaillible : séduire, aimer, tuer. Ma future conquête n’attend que ça.

Elle fredonne déjà notre chanson préférée.

Éditions RAVET-ANCEAU

Posté par elleon à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2018

Scalp

de Cyril Herry

Cyril Herry - Scalp."Même si n'importe quel bout de terre ici-bas appartient toujours à quelqu'un, la forêt reste la forêt : pas celle des hommes, celle des mythes ; celle des rêves et des peurs. On aura toujours peur au fond des bois à la nuit venue, quoi qu'on dise. "

Hans a neuf ans. Et sa vie va basculer deux fois en l'espace de soixante-douze heures : la première quand sa mère lui annonce que l'homme auprès de qui il a grandi n'est pas son père.

La deuxième quand sa mère décide qu'il est temps pour lui de partir à la rencontre du vrai, de celui qui s'en est allé il y a dix ans, Alex, qui vit maintenant en pleine forêt, loin des hommes, à quelques centaines de kilomètres de là.

Éditions du SEUIL

Posté par elleon à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2018

La mort en souvenirs

de Pascal Hérault

La Mort en souvenirs Trouville l’été. Le soleil ne brille pas pour tout le monde sur la côte normande.

Alex Maurer, l’ancien flic devenu écrivain à succès, voudrait bien tromper son mal de vivre. Si seulement Maud lui téléphonait…

Il y a quand même quelqu’un qui pense à lui : un amateur de coups de fil anonymes, de montages photos morbides, souvenirs d’une affaire de crimes en série non-élucidée.

Et puis, il y a Arnaud qui a perdu sa fiancée ; Carole, une étudiante qui joue une drôle de comédie, et Léa Leuwen, une illustratrice au look gothique invitée au Salon du livre de trouville.

Pris au jeu de ces rencontres, Alex réalise qu’on cherche à le piéger. Carole disparaît, puis Léa. Un plan diabolique se met en marche, qui ressemble au dernier roman d’Alex. Pour l’arrêter, Alex n’a pas d’autre choix que de redevenir flic et affronter son passé.

Éditions WARTBERG

~~~

De trouville au Havre, en passant par Villers-sur-Mer, Deauville et Honfleur, Pascal Hérault évoque dans ce roman une région de caractère, où la gastronomie et les belles villas se marient avec l’univers sombre du polar.

~~~

Posté par elleon à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 août 2018

Varvara

de Patrick Weiller

Patrick Weiller - Varvara.Lors d’une visite chez une vieille dame d’origine russe, un marchand de tableaux parisien tombe amoureux d’une jeune fille peinte en 1800, à Moscou, par Élisabeth Vigée Le Brun, la célèbre portraitiste de Marie-Antoinette.

Faute d’avoir pu acquérir la peinture, il tente désespérément, un peu plus tard, d’en retrouver la trace.

Sa quête le mène à New York où un descendant du modèle se livre à de mystérieuses activités professionnelles. Il croit avoir enfin touché au but lorsqu’il découvre l’objet de son ancien coup de foudre accroché dans un appartement d’un quartier de Brooklyn.

Mais cette partie de la ville, surnommée Little Odessa, est aussi le fief de la mafia ukrainienne, ce qui ne va pas faciliter les choses…

Éditions COHEN &COHEN

Posté par elleon à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Peindre n'est pas tuer

de Marie Devois

Marie Devois - Peindre n'est pas tuer.Max, condamné à trois ans d'emprisonnement pour une série de cambriolages, quitte la maison d'arrêt du Val d'Oise avec pour tout bagage un sac rempli de cahiers et une farouche envie de commencer une nouvelle vie.

Pendant sa détention, il a obtenu le premier prix d'une exposition de peinture organisée par la Pénitentiaire. Le succès remporté par son Portrait de Jeanne Hébuterne, inspiré d'une toile d'Amedeo Modigliani, va lui souffler l'idée d'une activité plus lucrative que le travail qu'on lui offre afin de prouver qu'il peut reprendre place dans la société.

Parce que rien ne s'efface, parce qu'il sait qu'il ne retrouvera jamais plus son rang, il expérimente dès sa sortie le mode de réinsertion inédit et tout aussi original que rentable qu'il s'est inventé tout en travaillant comme homme d'entretien avec son ex codétenu Robert dans un immeuble parisien.

Le système fonctionne sans heurts jusqu'au jour où Max reçoit l'étrange message posthume d'un criminel surnommé en son temps "Le boucher du Val d'Oise".

Hasard ou coïncidence, le courrier lui parvient au moment où paraît un surprenant article de presse rapportant l'histoire du legs d'une toile inestimable à un héritier dont personne ne trouve trace. Intrigué par un détail commun aux deux écrits, Max va parvenir à faire rouvrir un dossier vieux de quarante ans.

Max et Robert, deux hommes issus de milieux sociaux très différents, tous les deux malmenés par la vie, rapprochés par leur condition de sortants de prison, vont nous entraîner jusque dans le Paris des années 1920, à la recherche d'indices qui permettront d'élucider une affaire qui ne l'avait jamais vraiment été.

Éditions COHEN & COHEN

Posté par elleon à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,