17 octobre 2009

L'Anneau d'Atlantide

de Juliette Benzoni

l'anneau d'atlantide

(Éd. Plon - 2009)

Quel est cet anneau qu'un vieil homme frappé à mort et déshabillé confie à Aldo Morosini dans une rue de Venise, la nuit ? Quelques mots dans un dernier souffle évoquant l'Égypte... Or il pourrait s'agir d'un bijou venu de la légendaire Atlantide.

Tandis que l'enquête de police ne mène à rien, quelqu'un vient réclamer le mort, un diplomate égyptien. Mais les questions qu'il pose déplaisent à Morosini qui l'éconduit. Et tout pourrait s'arrêter là, si, à quelque temps de là, celui-ci ne recevait une invitation à se rendre au Caire pour traiter une affaire délicate avec une ex-épouse du roi Fouad.

Il accepte d'autant plus volontiers qu'il s'ennuie et espère retrouver là-bas son compère Vidal-Pellicome qui "fouille" aux alentours du Nil. Tout va alors s'emmêler et même virer au cauchemar quand le sang coule à propos d'une légende: celle de la "Reine Inconnue" qui aurait régné sur l'Égypte, alors colonie d'Atlantide, au moment du cataclysme où s'engloutit l'île mythique. Sa tombe recèlerait des trésors inouïs défendus par une terrible malédiction que, seul, l'Anneau peut vaincre...

Dès lors, tous les coups sont permis !

Posté par elleon à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 octobre 2009

La Sibylle de la Révolution

de Nicolas Bouchard

la_sybilleLa Terreur gronde dans le Paris de Gabriel-Jérôme Sénart. Pour déjouer un complot fomenté par les francs-maçons, le jeune citoyen sollicite l'aide de Marie-Adelaïde Lenormand, la célèbre Sibylle...

Prairial An II. En pleine terreur à Paris, pendant que Robespierre prépare sa fête de l'Être Suprême, la grande faucheuse républicaine prélève son dû sur toutes les couches de la population.

Gabriel-Jérôme Sénart, secrétaire rédacteur est chargé par Vadier, dit "le grand inquisiteur" et chef du Comité de Sûreté Nationale, d'enquêter sur un crime particulièrement atroce commis sur un ci-devant, apparemment franc-maçon.

Pour accomplir sa mission, il lui adjoint les services de Marie-Adelaïde Lenormand, tireuse de cartes, en prison pour avoir prédit la mort de Robespierre. Guidée par elle, Gabriel-Jérôme plonge dans un monde qu'il ne soupçonnait pas: loges maçonniques occulte, fêtes orgiaques orchestrées par un soi-disant comte de Saint-Germain, culte autour d'une mère de Dieu autoproclamée.

Des Tuileries à Ermenonville, du Champ de Mars à Charenton, il rencontre nombre de personnages interlopes et inquiétants: un mystérieux "philosophe inconnu", un prêtre défroqué, un anatomiste dément, et surtout un tueur particulièrement brutal dont on peut se demander s'il est bien humain...

Et Marie-Adelaïde ne serait-elle pas capable de véritablement prédire l'avenir ? N'est-elle pas la "Sibylle de la révolution" ?

Éditions BELFOND

Posté par elleon à 04:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2009

Un monde de voleurs

de James Carlos Blake 

un_monde_de_voleursPar une chaude journée de juillet, dans une petite ville de Louisiane, le jeune Sonny Loomis LaSalle est arrêté suite à un braquage exécuté par ses deux oncles Buck et Russell, faux  jumeaux mais authentiques voleurs.

Leur informateur avait oublié de préciser que se tenait ce jour-là, à Verte Rivage, une convention de shérifs !

Lors de sa première nuit en cellule, Sonny est mêlé à une bagarre au cours de laquelle il tue accidentellement un policier. Malheureusement, la victime est le fils unique de John Isley McCabe, un flic légendaire dans tout le Delta, surnommé John Macabre à cause de son goût pour la justice expéditive.

Condamné à trente ans de prison au pénitencier d'Angola, Sonny parvient à s'évader, mais John Macabre est sur sa piste et a juré de se venger...

Éditions RIVAGES

~~~

Ce n'est pas un hasard si James Carlos Blake a mis en exergue de son roman Shakespeare, Cormac McCarthy et Sam Peckinpah. Ces trois "parrains" donnent le ton de ce livre qui tient à la fois du roman criminel, du western et de la tragédie. Un monde de voleurs est aussi une peinture inoubliable de l'Amérique des années vingt.

~~~

Posté par elleon à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les amis de Pancho Villa

de James Carlos Blake 

les_amis_de_pancho_villa« J'arrivais difficilement à croire qu'il avait eu la naïveté de penser qu'on combattait pour les pauvres... Jamais je n'ai combattu pour les pauvres. J'ai combattu contre les riches, ce qui n'est bien entendu, pas du tout la même chose. En tout cas, c'est combattre qui est essentiel. On ne combat pas pour devenir libre, combattre, c'est être libre. »

James Carlos Blake se met dans la peau du plus fidèle et du plus irréductible compagnon de Pancho Villa, Rodolfo Fierro, pour narrer l'épopée de ces révolutionnaires à la fois idéalistes et cruels.

À travers le récit de Fierro, c'est l'histoire chaotique du Mexique au début de ce siècle qui défile. Mêlant habilement faits réels et fiction, Blake révèle une vision très noire; d'où émergent des moments d'authentique grandeur, le dévouement et le courage d'hommes sans mesure, qui embrassent la vie et la mort avec la même fougue.

On est saisi par la férocité bien réelle des massacres, tout en ayant l'impression d'assister à une guerre virtuelle où les territoires sont sans cesse conquis et repris, les alliances rompues aussi vite qu'elles sont conclues, dans un pays souvent hostile où le chemin de fer est une arme stratégique de première importance.

Si l'on garde en mémoire les épisodes flamboyants de chevauchées dantesques, de combats acharnés, de résurrections quasi-miraculeuses et de trahisons brutales, on découvre aussi avec étonnement des personnages plus complexes qu'il n'y paraît, ainsi un Pancho Villa qui finit par douter du sens de la révolution: « Il n'y a plus d'honneur là-dedans. Juste un tas de salopards avides qui luttent les uns contre les autres pour s'en mettre plein les poches. »

Éditions RIVAGES

Posté par elleon à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'homme aux pistolets

de James Carlos Blake

l_homme_aux_pistoletsLe 19 août 1895, John Wesley Hardin fut abattu de quatre balles par l'agent John Selman dans l'Acme Saloon d'El Paso, Texas. Il avait bu, comme presque tous les soirs, et son comportement s'avérait agressif et dangereux.

Mais qui était donc ce John W. Hardin ? Un rebelle de nature à la méchanceté chevillée au corps ? Un tueur né ayant acquis une auréole usurpée de justicier ? Un enfant du Sud, en lutte contre l'injustice depuis son plus jeune âge, entraîné dans l'engrenage du meurtre?

Ce fils d'un révérend était intelligent, rapide à la course, bon boxeur et habile au tir. Des atouts qui se révélèrent bien utiles après qu'il eut commis son premier meurtre à quinze ans en abattant un Noir parce qu'il frappait un animal.

Désormais, en pleine guerre de Sécession, il devint un fugitif recherché et l'ombre de la mort l'accompagnait partout. Blessé si souvent qu'il avait plus d'une livre de plomb dans le corps, accusé de quarante meurtres, voire plus, il sera finalement capturé.

Emprisonné, il étudiera la législation avant de repartir vers l'Ouest finir tragiquement sa vie à quarante-deux ans.

Éditions RIVAGES

~~~

Partant de nombreux témoignages de tous ceux qui côtoyèrent John Wesley Hardin, mais aussi de son autobiographie et de ses lettres de prison, James Carlos Blake a reconstitué la vie d'une figure légendaire de l'Ouest. Un récit foisonnant, picaresque, plein de fureur, de sang et de larmes, mais aussi de passion. 

~~~


Posté par elleon à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Dans la peau

de James Carlos Blake

dans_la_peauJames Rudolph Youngblood, surnommé Jimmy the Kid, est l'un des "spectres de Rose", la bande d'encaisseurs des frères Maceo, caïds du jeu et de la prostitution à Galveston, Texas.

Fils naturel d'une prostituée et de Fierro, le compagnon le plus sanguinaire de Pancho Villa, Jimmy a été élevé par une famille adoptive dans un ranch qu'il a fui à l'âge de dix-huit ans.

Il a trouvé refuge à Galveston, une "ville ouverte" où règne une violence qui ne lui est pas étrangère. C'est alors que son chemin croise celui de Daniela, une jeune femme dont le destin tragique va réveiller en lui le fantôme de son père naturel.

Elle aussi est une fugitive...

Éditions RIVAGES

~~~

James Carlos Blake n'a pas son pareil pour raconter dans une langue simple, vivante et imagée les épopées violentes et tragiques qui ont fait la "légende" de l'Ouest américain. Chargé d'érotisme, fertile en rebondissements, ce roman a toutes les qualités d'un film de Sam Peckinpah .

~~~


Posté par elleon à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Crépuscule sanglant

de James Carlos Blake

crepuscule_sanglantCe livre raconte l'odyssée de deux frères, Edward et John Little, dans l'Ouest sauvage de 1840.

Les premiers souvenirs d'Edward remontent au jour où le père, Daddyjack, les a contraints, avec leur mère et leur soeur, à quitter la Géorgie: il avait poignardé un homme dans un bal car il le trouvait trop entreprenant avec son épouse.

C'est le début d'un long périple sanglant qui voit les deux frères tuer leur père à l'instigation de leur mère, puis se lancer sur la piste de leur soeur, qu'ils retrouvent dans un bordel de La Nouvelle Orléans...

Ils rencontrent des profanateurs de tombes, assistent à des scènes de lynchage, sont enrôlés de force dans l'armée, connaissent le bagne...

Ils sont condamnés à suivre et à accomplir le destin de leur famille dont le sang est "mauvais" depuis l'origine.

Éditions RIVAGES

-

Réédition: Éd. Gallmeister (2019)

~~~

"Crépuscule sanglant" est, selon les mots des critiques américains  « un croisement entre "La Horde sauvage" de Sam Peckinpah et "Méridien de sang" de Cormac McCarthy...  l'oeuvre d'un maître dans l'art de raconter des histoires, qui n' a pas peur de prendre des risques dans son domaine. »

~~~ 


Posté par elleon à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 août 2009

Trop de notes, Monsieur Mozart

de Bernard Bastable, pseudonyme de Robert Barnard

trop de notes monsieur mozart

Le statut de mythe, même vieillissant, ne donne pas pour autant le droit de se reposer. Malgré ses soixante-treize ans, Mozart est chargé par le roi William de donner des leçons de piano à la princesse Victoria, onze ans, appelée à devenir l'héritière du trône.

Déjà très au fait des intrigues de la cour, la jeune fille demande au célèbre professeur de se renseigner sur les rapports de sa mère et de son intendant John Conroy. Des relations coupables entre une futur reine-mère et un presque domestique ne pourraient que ravir les ennemis de la Couronne...

C'est d'ailleurs bien l'avis du roi William : à son tour, il confie au vieux musicien la même mission de confiance... Mais il est parfois difficile de concilier enquêtes et leçons de piano, lorsque le moindre faux pas risque de vous coûter votre tête...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un requiem pour Mozart

de Bernard Bastable, pseudonyme de Robert Barnard

un requiem pour mozart

En 1820, Mozart vieillit à Londres où il désespère de voir un jour monter un de ses opéras. Heureusement, le couronnement de George V approche, et les festivités qui entourent la cérémonie vont sans doute lui permettre de gagner quelque argent...

Mais la fréquentation des grands de ce monde, à laquelle, il est habitué depuis son plus jeune âge, ne lui réussit guère. S'il est louable de ne faire aucune concession à son art, une attitude sans compromis peut être dangereuse.

Surtout au milieu des maîtresses du Roi, des maris de celles-ci et de tous ceux qui errent en dilettante sur les bords du crime...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2009

Les caïmans du Marais

de Pierre-Alain Mesplède

les_caimans_du_maraisLe premier violon de l'orchestre du chevalier de Saint-Georges meurt dans un tragique accident au coeur du Marais. Les décès accidentels se succèdent dans d'étranges conditions.

Alerté par la similitude des accidents et quelques témoignages d'indicateurs plus ou moins fiables, le commissaire Malvy, fraîchement arrivé de Toulouse, se voit chargé de l'affaire. Il est hors de question pour le nouveau chef de la police à Paris que ces disparitions se poursuivent.

De plus, le chevalier de Saint-Georges joue de sa proximité avec la jeune reine Marie-Antoinette pour que l'on éclaircisse cette sombre affaire. Malvy est un fin limier, il va tout mettre en oeuvre avec subtilité pour découvrir le monde souterrain des « caïmans du Marais », surnom donné à l'époque aux grands chefs de bandes de tueurs et détrousseurs en tous genres.

Il parviendra a dénouer les fils de cette enquête avec une réelle maestria.

Éditions PASCAL GALODÉ

Posté par Krri à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]