16 novembre 2008

Fenêtre sur crime

de J.B. Livingstone

fenetre_sur_crime

- Le Château de Treadstone... Comme je l'ai aimé et comme je le hais !

- Pourquoi ce revirement ?

- À cause d'une fenêtre, inspecteur. 

Des larmes perlèrent aux yeux de Steven Mac Doughany :

- Il y a vingt-huit ans, inspecteur, ma soeur s'est jetée du haut de la fenêtre.

- Accident ou suicide ?

- Pendant vingt-huit ans, je me suis posé cette question.

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1997)

Posté par Krri à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La malédiction du Templier

de J.B. Livingstone

la_malediction_du_templier

James Esquin savourait avec délectation les instants extraordinaires de sa fabuleuse découverte: la  sépulture d'un Templier.

Quelle belle revanche sur une existence jusqu'alors morne et solitaire, pensa-t-il. Demain, sa  photographie et celle du Templier secret seraient à la première page des journaux. Lui, l'inconnu, le sans-grade, l'inutile, serait hissé au rang des plus grands chercheurs...

Mais, en ce vendredi treize, la malédiction allait de nouveau frapper: James Esquin, devant l'assemblée médusée des meilleurs spécialistes du Temple, s'écroula, foudroyé.

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1993)

Posté par Krri à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un parfait témoin

de J.B. Livingstone

un_parfait_temoin

Lady Anna-Lisa, épouse comblée du colonel George Schipper, s'apprêtait à passer une excellente soirée dans son hôtel particulier de Mayfair, le quartier le plus chic et le plus aristocratique de Londres. Elle était seule, le colonel était absent et le maître d'hôtel avait demandé deux jours de congé.

En déshabillé de soie rose, pieds nus, les cheveux dénoués, elle s'offrit un dîner arrosé largement de whiskey irlandais, qu'elle savoura comme une gourmandise interdite.

De plus en plus gaie, elle se mit au piano...Un peu ivre, chantonnante, rieuse, lady Anna-Lisa n'entendit pas la mort venir.

Frappée avec une violence inouïe, son crâne explosa.

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1995)

Posté par Krri à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Qui a tué l'astrologue ?

de J.B. Livingstone

qui_a_tue_l_astrologue

Grand, mince, très digne, Junctin Ampton était considéré comme l'un des meilleurs astrologues du monde.

Mais cette nuit de printemps, il regrettait presque d'avoir acquis une science aussi pointue; ce qu'il lisait dans les étoiles l'épouvantait.

Aucun doute possible. Il savait quand le drame se passerait et sous l'instigation de qui. Une inquiétude le saisit alors... Et si l'on s'en prenait à lui avant qu'il eût la possibilité d'intervenir?

Plongé dans sa méditation, il n'entendit pas s'ouvrir la porte de son bureau. Quand la corde lui serra le cou, il eut la preuve qu'il ne s'était pas trompé en identifiant l'assassin...

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1993)

Réédition signée Christian Jacq : Éd. J (2013)

Posté par Krri à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Qui a tué Sir Charles ?

de J.B. Livingstone

qui_a_tue_sir_charles

L'angoisse serra brusquement la gorge du portier. C'était la première fois qu'il avait l'occasion de pénétrer dans l'appartement du grand acteur shakespearien.

- Sir Charles ? Êtes-vous ici ?

La porte de la chambre était entrouverte. Il aperçut la moquette blanche. Un détail le frappa: une tache rouge sur le sol. Intrigué, il continua d'avancer. Sir Charles Williams était étendu sur le ventre en travers de son lit.

Son sang s'était répandu sur la moquette et avait taché les draps.

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1989)

Posté par Krri à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La jeune fille et la mort

de J.B. Livingstone

la_jeune_fille_et_la_mort

Sir Langston Caine, milliardaire envié et collectionneur réputé de tableaux anciens, se rendit cette nuit dans son sanctuaire pour contempler son dernier chef-d'oeuvre, la jeune fille au turban de Vermeer. Il passa six heures en sa compagnie, se noyant en elle, oubliant tout ce qui n'était pas sa beauté.

C'est à regret qu'il la quitta à l'aube pour retrouver son logis. Un bruit insolite le troubla alors.

Le turban de coton bleu qui s'enroula autour de sa gorge lui procura d'abord une sensation exquise; ainsi, elle n'avait pu se passer de lui ! Mais la pression devint douloureuse; il étouffait. Sa vue se brouilla, le turban le priva de son dernier souffle.

La jeune fille s'était confondue avec la mort...

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1993)

Posté par Krri à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'assassinat du Roi Arthur

de J.B. Livingstone

l_assassinat_du_roi_arthur

Janet Bee s'engagea dans l'épaisse forêt, véritable muraille végétale qui semblait hostile à toute présence humaine.

En elle, la curiosité scientifique venait de vaincre la peur. Jeune médiéviste d'Oxford passionnée par les contes du Graal, une idée la hantait depuis de nombreuses années : retrouver la tombe du roi Arthur, le lieu sacré par excellence.

Soudain, une petite chapelle du Haut Moyen Age surgit devant elle. La jeune femme crut défaillir. Ainsi, elle avait réussi !

Mais son sang se figea en entendant des pas résonner derrière elle.

- Que faites-vous ici, mademoiselle ?...

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1992)

Posté par Krri à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Meurtre au British Museum

de J.B. Livingstone

meurtre_au_british_museum

L'assassinat de Frances Mortimer passait déjà pour le crime le plus mystérieux du siècle.

Les journaux, en raison de la présence plus qu'insolite d'une momie martyrisée aux côtés du cadavre, évoquaient un meurtre rituel. On reparlait de la vengeance des pharaons. La beauté de la victime, la très séduisante Mme Mortimer, ne faisait qu'ajouter à l'émotion suscitée par ce crime odieux...

Mais quelle explication donner à cette étrange et macabre mise en scène ? Quel esprit dément avait poussé la cruauté jusque-là ?

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1985)

Réédition sous le titre Le procès de la momie signé Christian Jacq : Éd. XO (2008)

Réédition sous le titre Le crime de la momie, signé Christian Jacq : Éd. J. (2011)

Posté par Krri à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Noces mortelles à Aix-en-Provence

de J.B. Livingstone

noces_mortelles

Ce soir d'été, à Aix-en-Provence, fut donnée une représentation exceptionnelle des Noces de Figaro, honorée par la présence de la reine d'Angleterre Elisabeth II.

Au beau milieu du spectacle, la grande cantatrice fut soudain interrompue par des hurlements provenant de l'estrade royale. Éberlués, les chanteurs se regardèrent; certains musiciens cessèrent de jouer, d'autres firent de fausses notes.

Au cœur de ce tumulte, on entendit à peine deux coups de feu, le bruit de la chute de deux corps et celui d'un revolver jeté aux pieds de Sa Majesté...

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1991)

Posté par Krri à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le retour de Jack l'Éventreur

de J.B. Livingstone

le_retour_de_jack_l_eventreur

À la fin du siècle dernier, une affaire tristement célèbre, la plus mystérieuse de l'histoire criminelle, devait bouleverser l'Angleterre: plusieurs meurtres de femmes de petite vertu étaient commis dans un quartier sordide de Londres par celui que l'on appela sans jamais déceler son identité, Jack l'Eventreur.

Plus d'un demi-siècle plus tard, les mêmes faits atroces se reproduisent à Whitechapel. La date des meurtres, les crimes eux-mêmes, les affreuses blessures, les mutilations...

Tout porte la marque du héros maudit. La surprise confine à la stupéfaction lorsque les huit suspects repérés par le super-intendant Marlow apparaissent comme les inquiétantes réincarnations de ceux de l'année 1888... Il y a de quoi devenir fou...

Jack l'Eventreur, par la grâce d'un élixir de jouvence, serait-il de retour ? Mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour reprendre ses sinistres activités ? Un dément aurait-il ourdi cette oeuvre noire ? Mais mû par quel mobile ?

Une fois de plus la perspicacité de Higgins est mise à rude épreuve. Pourtant l'ex-inspecteur- chef bénéficie d'un atout  un certain carnet datant de 1888...

Éditions GÉRARD DE VILLIERS

-

Édition originale: Éd. Du Rocher (1989)

Posté par Krri à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]