09 février 2014

3h13 - Énigme policière

de Mireille Derrien

3h13

Ophélie vient d’avoir treize ans, un âge décisif, qui annonce l’entrée dans l’adolescence.

La nuit suivant son anniversaire est mouvementée: à 3 heures 13, elle entend la sonnette de la porte de la maison familiale retentir. Elle réveille son père, qui vérifie les alentours et conclut à un cauchemar.

Depuis, bizarrement, Ophélie entend parfois des sons qui lui annoncent un phénomène ou un danger. Ainsi, elle sauvera son père d’un empoisonnement, mais les faits se multiplient, et l’équipe professionnelle de son père est décimée.

Les hypothèses s’égarent, les pièces du puzzle révèlent des réalités surprenantes, que la police devra élucider.

Éditions AMALTHÉE

Posté par elleon à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


08 février 2014

Soupçons

de Jean-Charles Aschero

soupcons

C'est un dimanche, peu avant quinze heures qu'elle a entendu la clé tourner avec difficulté dans les serrures. Comment ce salaud avait-il fait pour se procurer d'autres clés ? Elle s'est levée d'un bond. Elle a cherché rapidement du regard un objet avec lequel elle pouvait se défendre. En vain.

_ Évangéline ?

La voix douce et inquiète de cet assassin qui l'avait séduite s'est fait entendre soudain, venant d'en bas, de l'entrée. Il avait réussi à forcer sa porte. Restait une autre porte, celle de sa chambre. Bien entendu, le bois n'était pas épais mais tout de même...

Alors, elle l'a claquée prestement, et elle aurait bien fait tourner une clé dans la serrure... s'il y en avait eu une !

Éditions BUCHET-CHASTEL

Posté par elleon à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petits meurtres nantais

de Christian Denis

petits meurtre nantais

Publicitaire créatif et inspiré, Louis-Marie Le Goupil oublie par le travail la monotonie de sa vie personnelle: il n'a guère plus d'attirance pour les fesses plates de son Agathe d'épouse, une bourge pré-ménopausée; quant à ses enfants, l'un, Wilfried, est abruti d'ordinateur, l'autre, Samanta, accro à son portable: désespérant.

Aussi, quand, par un concours de circonstances, il se retrouve dans le lit de Caroline, jeune femme pleine de promesses, Louis-Marie songe à vivre avec elle, donc à divorcer d'Agathe. Et de cette nouvelle situation, somme tout banale, il s'accommoderait, si la jeune Caroline n'était retrouvée assassinée à son domicile, une heure après que Louis-Marie l'a quittée.

Il devient donc le principal suspect de ce meurtre et placé en garde à vue. Mais d'autres meurtres suivent et il apparaît que de suspect, Louis-Marie devient indispensable pour donner un coup de pouce à la police judiciaire, chargée de résoudre ces meurtres qui s'apparentent à l'oeuvre d'un serial killer, agissant dans le centre ville.

Éditions D'ARÇAY


Sur cette trame classique, Christian Denis, raconteur d'histoires où l'humour noir et l'humour tout court ont toujours leur pleine place, propose au lecteur un polar attachant où l'on voit que les faiblesses des uns et des autres ne sont finalement pas grand-chose face à l'horreur ambiante et aux instincts meurtriers de certains.


Posté par elleon à 05:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2014

Vengeance au coeur de Lille

De Maryse Cherruel

vengeance au coeur de lille

Lorsqu'Emma Telier, jeune femme dynamique de trente-cinq ans, débarque un beau matin à la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire, elle est loin d'imaginer que les meurtres de trois jeunes femmes, perpétrés sauvagement dans le centre-ville de Lille, va dorénavant hanter ses jours et ses nuits.

Saura-t'elle mener de front sa vie privée, comblée par son compagnon Maxime, et sa vie professionnelle, perturbée par une relation équivoque avec un substitut du procureur aux charmes irrésistibles ?

Éditions BTF CONCEPT

Posté par elleon à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2014

Criminels ou justiciers

de Michel Daubet

criminels ou justiciers

Dans une ville paisible au passé prestigieux, des agressions sans violence, aux fabuleux butins et aux victimes singulières, scandalisent la bourgeoisie bien pensante.

Le commissaire Miramont rompu aux enquêtes les plus sophistiquées et son adjoint Bergougnoux, rabelaisien ancré dans son terroir, sont englués dans les méandres de ces affaires.

S’agit-il de criminels ou de justiciers, ils se perdent en conjectures quant au genre des auteurs.

Éditions CS.I.P.P 

Posté par elleon à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Aux Antipodes du crime

de Michel Daubet

aux antipodes du crime

Un corps porté par la montée des eaux: accident, suicide ou crime ?

Le commissaire Miramont son fidèle adjoint, Bergougnoux, enquêtent. Des rives brumeuses de la Dordogne aux plages ensoleillées de Tahiti, ils cherchent un fil conducteur dans le labyrinthe des faits.

Quelle est cette victime surgi(e) de l’oubli ? D’où vient-elle ? Quels étaient ceux qui partageaient sa vie ? Les questions se multiplient et les réponses se font attendre. Un passé tumultueux, une angoisse qui le poursuit. Est-il un meurtrier qui s’ignore ? L’énigme se dissimule-t-elle au plus profond de sa conscience ? Le doute subsiste.

Les rancœurs, la haine, ont-elles armé un bras criminel ? Des vies, paisibles en apparence, peuvent en cacher de féroces.

Un cocktail subtil et explosif dont les ingrédients se combinent peu à peu tout au long du récit.

Éditions HUGUES DE QUEYSSAC

Posté par elleon à 05:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2014

Le Bal des pompiers

de Jérôme Bellay

le bal des pompiers

Automne 1958. Une petite ville de garnison mobilise sa population pour son grand bal de société. Le bal des pompiers qui rassemble, comme chaque année, une communauté, lourde de secrets et encore déchirée par l'Occupation et les rancoeurs de l'après-guerre.

Ouvriers, artisans, paysans et notables s'y côtoient. On s'habille pour l'occasion, on se pare, on se regarde, on se jalouse, on se critique.

Seulement voilà. Au coeur de la fête, un incendie éclate. Une jeune femme à la beauté sauvage et provocante, qui fait tourner la tête des hommes, est retrouvée morte dans les décombres.

Mais ce ne sont pas les flammes qui sont la cause de sa mort. Elles masquent un meurtre mystérieux.

Éditions LE CHERCHE MIDI

~~~

Dans le décor de ce village aux soixante-dix bistrots, qui compte autant de militaires que de civils, Jérôme Bellay dessine une galerie de portraits. Et l'un d'entre eux est celui de l'assassin. Oui, mais lequel ?

~~~

Posté par elleon à 04:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 janvier 2014

Le soleil ne se couche pas

de Kerstin Ekman

le soleil ne se couche jamais

Il existe, au fin fond de la Laponie, en Suède, un petit village qui s'appelle Rakisjokk où vivent une poignée d'hommes et de femmes.

Un jour, en plein hiver, Bengt Torsson, policier de la ville la plus proche, est obligé de se rendre à Rakisjokk où un homme vient de mourir. L'affaire est banale: il y a eu bagarre entre deux villageois qui avaient trop bu et l'un d'eux est mort. On conclut à un accident.

Quelques mois plus tard, Bengt Torsson retournera à Rakisjokk, bien malgré lui, et, en compagnie d'un jeune peintre farfelu mais entêté, David Malm, il découvrira le vrai visage de ce village du bout du monde où l'hiver dure six mois de l'année.

Lorsque Bengt Torsson repartira, Rakisjokk comptera un habitant en moins, bien des secrets auront été mis à jour et David Malm aura échappé de justesse à la mort.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 04:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2013

Belle de mort

de Paul Gerrard

belle de mort

Engager un garde du corps lorsqu'on se sent menacé de mort, comme le promoteur Raoul Boyrie, patron de l'Immobilière, peut passer pour une sage précaution.

Mais est-ce suffisant quand on a derrière soi un passé plutôt lourd à assumer, et quand on nage en eaux troubles dans un présent pimenté de liaisons dangereuses et de vilaines magouilles ?

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Injustice faite

de Michel Germont

injustice faite

En règle générale, c'est très vilain de mentir, surtout à la femme que l'on aime, que l'on a épousée et qui vous a donné deux enfants.

En règle générale, c'est très vilain de ne pas téléphoner à la police quand on a découvert un cadavre dans la salle de bains. C'est encore plus vilain d'aller jeter ce cadavre à la rivière et de se payer franchement la tête de l'inspecteur qui mène l'enquête.

En règle générale, il est formellement déconseillé d'être trop franc alors que l'on se trouve dans le box des accusés d'une Cour d'Assises.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]