31 juillet 2012

La puce à l'oreille

de Geneviève Manceron

la puce a l'oreille

Non, vraiment ce n'est pas un enterrement comme les autres.

Dans le vieux cimetière Saint-Louis à Versailles, un spectateur insolite ajoute par sa présence à l'angoisse des assistants.

Qui avait intérêt à la mort de cette femme ? se demande l'inspecteur Barberi en observant les membres du cortège qui suivent l'enterrement de la vieille couturière.

Qui avait intérêt à ce suicide? Cette femme blonde en manteau de vison ? Cette fille rousse aux yeux insolents ? Cet avocat ou bien la vieille chouette qui a découvert le corps ? Germaine Bièvre qui est ruinée? Ou Colette Malaguet, qui boit pour dissimuler un regret trop lourd ? 

D'ailleurs, était-ce vraiment un suicide ?

Éditions DITIS

Posté par elleon à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Biche

de Geneviève Manceron

la biche

Le cercle des suspects ? Il se réduit à cinq femmes. Mais à ce point de l'enquête, les méthodes policières classiques doivent céder le pas à la psychologie.

Au péril de sa vie, le jeune inspecteur Georges Barberi devra déterminer l'identité de la Biche. Est-ce Juliette la femme du monde ou Nathalie la manucure ? Tonia, la barmaid ou bien Régine la téléphoniste ?... ou encore Florence, l'infirmière ?

Dangereuse énigme, car la Biche aux abois tue pour se défendre.

Éditions J'AI LU

-

Édition originale: Éd. Ditis (1956)

Posté par elleon à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Anguille sous roche

de Geneviève Manceron

anguille sous roche

Marion Resnel poussa la porte de bois gris et une masse de mouches bourdonnantes s'éleva avec un murmure menaçant au-dessus du cadavre de Ginette Lafaye...

Ginette, c'était une grande fille rousse, aux gestes toujours prêts à déclencher la bagarre. Marion l'avait vue pour la première fois la veille, le 14 Juillet dans ce petit bal de campagne décoré de lampions. Elle s'était demandée si cette belle créature n'était pas la maîtresse de Roger Resnel.

Et maintenant, Ginette était morte, assassinée. Et Marion ignorait où son mari avait passé la nuit.

Éditions DITIS

Posté par elleon à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2012

Un singe en Java

de Vladimir

un singe en java

À Bangkok, si par malheur tu es dans la mouise, va traîner tes savates dans la gargote de Mme Tsie. Elle te proposera toujours un truc. Vu le contexte, ce sera ou Yin, ou Yang. Pas forcément bon, pas forcément mauvais. Mais toujours dingue comme le Singe.

Qu'importe? Au passage, sois sûr que la mère Tsie prélèvera sa dîme. Pour la dot de sa cadette !

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La clé andalouse

de Vladimir

la cle andalouse

Où Nedjma, le Rossignol du Maghreb, apprend qu'il y a trésor et trésor.

Où entre truands arabes, juifs, grecs et espagnols, une belle fille arrive toujours à se débrouiller même à son corps défendant.

Où tout est rêve, mirage et tchatch, sauf la balle dans la tête ou le coup de couteau au ventre qui t'allongent pour de bon au fond d'un oued au grand soleil ou dans quelque obscure ruelle de médina au clair de lune. Mais tu ne choisis pas, mon ami !

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un pont d'or

de Michel Lambesc

un pont d'or

Le port ? Ça n'existe plus. On décharge les bateaux en moins de vingt-quatre heures, les marins n'ont plus le temps de tirer une bordée. Les filles, si elles n'avaient pas leur clientèle de bourgeois vicelards, elles ne feraient pas leurs frais. Et les jeunes s'arrangent entre eux, c'est les filles de famille qui trinquent.

Les harengs ? Il n'y en a plus, bien sûr, et, sur le Cours, si vous rencontrez plus de trois douzaines de tapins, je vous paie le champ', moi !

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un homme à vendre

de Michel Lambesc

un homme a vendre

Un dernier rideau d'arbres contournés, et ils découvrirent cette chose incroyable - l'enfer. Au ras du sol, le feu était si intense qu'il en était presque blanc. Plus haut, il virait au jaune puis au rouge.

Sur le blanc éblouissant, l'ombre grotesque d'un pantin levait avec effort chacun de ses pieds et faisait tournoyer ses bras. Brusquement, il se désarticula et tomba sur le sol, inerte.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La "Horse"

de Michel Lambesc

la horse

Son univers, le marais où il chassait le soir, allait lui échapper, transformé par le progrès. Il lui restait l'honneur. Son honneur de paysan, à défendre.

Ils verraient bien, ces gangsters qui avaient osé se servir de son gabion pour cacher leur drogue, s'il se laisserait faire.
D'abord, la drogue, il ne la rendrait pas !

Et, en effet, seul contre l'armée des trafiquants il se battit... et gagna !

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cher voyou

de Michel Lambesc

cher voyou

Par amour pour une charmante veuve, Jo, truand de son état, prend des leçons de maintien, introduit frauduleusement, mais régulièrement, des rubis de Suisse en France et conduit un braquage chez un joaillier.

Au bout de la route, il y aurait le mariage honorable, si...

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2012

La Colombe blanche

de Hubert Prolongeau

la colombe blanche

Tanger... Combien d'images féeriques se pressaient dans ma tête ! J'allais enfin connaître les merveilles de l'Orient tant chantées par nombre d'auteurs !

Mais le premier événement auquel je me heurtai à mon arrivée fut un meurtre : celui de René, un ami d'enfance de mon père. Cette mort me permit de comprendre qu'un inconnu au passé mystérieux se cachait derrière l'individu austère et rigide qu'était mon père.

Et bien que mon coeur fût tout entier voué à Aimée, j'avais l'impression que des fantômes me poursuivaient aussi...

Aujourd'hui, je sais tout. Et peut-être ne pourrai-je plus jamais être heureux...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]