18 juillet 2012

Scandale au Salon du Livre de Ré La Blanche

de Robert Béné Fréquenté par des milliers de visiteurs, l’atmosphère du Salon du Livre de Ré La Blanche est festive. Derrière les haies de livres se pavanent des personnages que la gloire a soulevés de terre, tandis que d’autres attendent fiévreusement que l’on jette un oeil sur l’oeuvre à laquelle ils sont les seuls à croire. Pas étonnant si parfois, sous le chaud soleil d’août, la tension monte. Ainsi, Jean-Edgar Marcellin, écrivain à la mode, a jeté son dévolu sur une luxueuse villa rétaise qu’il partage avec la belle Tatiana... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juillet 2012

La clique dorée

de Émile Gaboriau Mademoiselle Henriette, fille du comte de la Ville-Handry, est sauvée in-extremis du suicide par le père Ravinet, brocanteur de son état. « Trop fière pour se plaindre, isolée par les pudeurs de la pauvreté, la malheureuse qui gisait là, avait du subir bien des angoisses. Ainsi pensait le père Ravinet, quand une feuille de papier attira ses regards. Il la prit. C’était comme le testament de la pauvre fille. Qu’on n’accuse personne. Je meurs volontairement. Je prie Madame Chevassat de porter à leur adresse... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2012

Le mort se venge

de André Saint-Briac alias de André Fargues Axel Fisher croit au crime parfait et à l'escroquerie sans faille. Il en a mené à bien une bonne vingtaine... sur le papier, puisqu'il est romancier. Mari aimé d'une jeune et jolie femme, il n'est pas un auteur heureux; il ne connaît pas la gloire à laquelle il aspire. Cette impression de faillite professionnelle tourne à l'obsession et provoque en lui l'impérieux désir de se prouver qu'il est capable de mystifier ceux qui doutent de son talent et d'en tirer profit. Convaincu qu'il est... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

Le mort se porte bien

de André Saint-Briac alias de André Fargues Le carillon lointain d'une horloge de clocher lui fut alors apporté par la brise et retentit à ses oreilles comme un glas. Il frissonna. _ Un, deux, trois... Il est trois heures, se dit-il. Il ne se passera donc rien, cette nuit encore ! Tout à coup, une branche craqua, puis une autre et un froissement de feuillage se manifesta sur la droite. Une lueur dansante contourna la petite guérite qui gardait l'entrée du cimetière et Thiviers vit une ombre furtive se glisser entre les... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

L'énigme de la croix Saint-Anne

de André Saint-Briac alias de André Fargues Noyés dans l'ombre d'un bouquet de noisetiers vers lequel ils avaient fait mouvement, retenant leur souffle ; écarquillant leurs yeux fatigués, les trois gendarmes étaient prêts à bondir. Une silhouette noire se profila près de la croix, celle d'un homme petit, assez corpulent. Une autre, confuse, suivit bientôt. Peu après, une lueur tremblotante balaya le socle du monument et le raclement de la pierre que l'on déplaçait, mit un discret fond sonore à ce jeu d'ombre et de lumière. _... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

Pour l'amour de l'art

de André Saint-Briac alias de André Fargues _ Je regrette, mon cher, mais je reste sur mon impression première. Ce n'est pas... Interrompu par la sonnerie du téléphone, Frenoy décrocha et écouta patiemment les renseignements que lui transmettait sa secrétaire. Lorsqu'il eut reposé le combiné sur son socle, son regard n'osa pas affronter celui angoissé de son ami, mais sa voix quasiment inaudible rendit le verdict redouté : _ Je suis désolé Ballardon... je ne me suis pas trompé. Et pourtant j'aurais tant voulu avoir tort !... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2012

Le mort accuse

de André Saint-Briac alias de André Fargues Un inconnu propose à l'O.M.E.R. (Organisation Mondiale d'Enquêtes et de Recherches) de lui fournir de précieux renseignements sur une société secrète sévissant dans le monde entier sous l'appellation de " La Veuve Noire ". La rencontre entre l'envoyé de l'O.M.E.R. et le mystérieux informateur qui a lieu en un point sauvage de la côte bretonne, se termine tragiquement. Pour tirer au clair cette ténébreuse affaire qui fera encore de nombreuses victimes, l'organisation désigne l'un de... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

La dernière épreuve

de André Saint-Briac alias de André Fargues Durant un court instant, Alberti tint le couteau suspendu au-dessus du flot noir. Il devina plus qu'il ne l'entendit le bruit discret que fit l'arme en s'enfonçant dans l'eau. Un soupir venu du plus profond de son être libéra sa poitrine du poids qui l'oppressait. - Eh ! Monsieur ! dit soudain une voix derrière lui. Alberti ne broncha pas, mais tout en lui sursauta, se hérissa. À sa gauche, projetée sur le parapet, se dessinait l'ombre d'un képi d'agent de police. Une sueur froide... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

La mort se trompe

de André Saint-Briac alias de André Fargues Absorbés par le virage qui précède la grande descente de Viarmes, les feux de la Gordini venaient de disparaître. Projetée par une accélération foudroyante à la limite de sa vitesse de pointe, la Mustang dévala la pente à son tour, rejoignit la Renault et se maintint à sa hauteur. L'arme cracha une longue rafale qui ne s'acheva qu'avec l'épuisement du chargeur. — Il a son compte, dit le tueur après avoir constaté par la lunette arrière les effets de son tir.  Monsieur Germain sera... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

La mort au bout du compte

de André Saint-Briac alias de André Fargues Les traits convulsés par l'effroi, le visage livide, Mathias Albérique les regardait et, dans ses yeux, se lisait la peur atroce de celui qui va mourir. Comme s'ils étaient subjugués par l'horrible spectacle de cet homme qui usait ses faibles forces dans un combat inégal avec l'océan, les autres n'intervenaient pas. Seul, Ferry parvint à s'arracher à l'emprise de cet étrange envoûtement et à esquisser un geste vers la barre, dans le dessein de faire virer de bord le bateau, mais une... [Lire la suite]
Posté par elleon à 05:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]