28 septembre 2015

À mort le chat !

de Jérémy Bouquin

a mort le chat

Pour convaincre les Français des bienfaits des OGM, un lobbyiste végétarien se met en tête que c’est en province qu’il dénichera le porte-parole idéal…

Le jeune homme quitte donc la capitale, accompagné de son chat, pour la France profonde au volant d’une somptueuse berline. Pour tout bagage : un sac bourré d’amphétamines !

Le matou peu sensible aux joies de ce voyage en terre inconnue sera le témoin de la cruelle descente aux enfers de son maître…

Éditions LAJOUANIE

~~~

Jérémy Bouquin signe ici un roman noir survitaminé. Bobo défoncé, communicante obsédée, politicien dépassé, garagiste littéralement déjanté, curieux matou… cette galerie de portraits ne déparerait pas dans un film de Tarantino. Mais attention le premier chat-pitre du livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Certains amateurs de greffiers pourraient tourner de l’œil.

 ~~~

Posté par elleon à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


11 septembre 2015

Les amours meurent aussi...

de Patrice Baluc-Rittener

les amours meurent aussi

Philippe est un type bien...sa vie est programmée à l'ordinaire. Jeune étudiant amoureux puis bobo en couple, rien ne le prédispose à un destin extraordinaire.

Mais la chute est au bout d'une fuite éperdue, gangrénée par un épouvantable drame. Une lente et inéxorable descente vers l'horreur à laquelle il n'aura ni la force, ni le courage de s'opposer.

Éditions L'HARMATTAN

~~~

Avec ce nouveau roman entre thriller et road-movie, Patrice Baluc-Rittener nous enchaîne à la fatalité d'un destin fracassé par quelques secondes d'égarement. Suspendue aux conséquences de ces quelques secondes, la vie va imposer son impitoyable châtiment, jusqu'au constat d'une déchéance aussi absurde qu'inutile...

~~~

Posté par elleon à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2015

Les os de la vérité

de Roger Alan Skipper

les os de la verite

(Éd. Actes Sud - 2015)

Tuesday Price est un petit malin, un ivrogne et un raté. Seule sa femme Linda se souvient d’un homme meilleur et plus intelligent, et elle désespère de le retrouver.

Quand Tuesday sympathise avec un ancien du Viêtnam qui passe ses journées assis avec une glacière remplie de bières dans une épave de pickup, Linda le quitte. Tuesday n’a plus pour compagnon que ce nouvel ami dont on finit par découvrir le corps, et on soupçonne Tuesday.

Tenaillé par le regret, le quotidien de Tuesday se détériore jusqu’à ce qu’il doive exhumer son passé sordide pour parvenir à un avenir digne de ce nom. Mais pour ce passé où meurtre, dissimulation et excès sont inextricablement liés, la seule punition qu’il ait eu à payer, c’est lui-même qui se l’est infligée.

Afin de recouvrer tout ce qui a été perdu, il revient à sa maison d’enfance abandonnée et, marteau en main, il restaure le bâtiment affaissé, rassemble les éléments d’une histoire fort différente de celle à laquelle il avait cru, tout en découvrant un avenir qu’il était loin d’avoir imaginé.

Posté par elleon à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La frontière sud

de José Luis Muñoz

la frontiere sud

(Éd. Actes Sud - 2015)

Mike Demon vend des assurances agricoles aux fermiers de Californie. Évidemment, ce n’est pas le boulot le plus folichon du monde. On passe ses journées en bagnole sous un soleil de plomb, on se fait pas mal claquer la porte au nez et on finit plus souvent qu’à son tour dans un motel miteux en bord d’autoroute.

Alors, pour oublier qu’on ne voit pas sa famille autant qu’on voudrait, on s’offre une soirée en roue libre de temps en temps.

Un de ces soirs justement, Mike Demon décide d’aller faire une petite virée à Tijuana. Il y fait la rencontre d’une prostituée sublime dont il va tomber follement amoureux, au point de lui promettre une nouvelle vie de l’autre côté de la frontière.

Le problème, c’est qu’entre la fille et les États-Unis, il y a Fred Vargas, un flic mexicain aussi violent que véreux. Un esthète de la combine assez futé pour avoir compris que, niveau rendement, un bon père de famille yankee venu s’encanailler de ce côté-ci de la frontière, ça valait toutes les polices d’assurance du monde...

Posté par elleon à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La chambre blanche

de Martyn Waites

la chambre blanche

(Éd. Rivages - 2015)

Newcastle, 1946. Traumatisé de guerre, Jack fait la connaissance de Dan Smith, leader socialiste qui va changer sa vie, et de Ralph, un entrepreneur dans le bâtiment, qui l'engage.

Avec la conquête de la mairie par Dan, la ville semble sur le point d'expérimenter l'utopie socialiste : destruction des taudis, édification de vastes cités abordables et futuristes pour loger tout le monde, modernisme, égalitarisme, foi en l'avenir.

Mais l'idéal socialiste n'empêche pas la corruption, surtout dans le bâtiment. C'est... l'huile qui graisse les rouages.

Monica quant à elle vit sous la coupe de Brian, son mac, un truand abject qui vise la respectabilité. Sa route croise celle de Jack et de Ralph. "La chambre blanche", c'est la chambre où Monica exerce son métier de prostituée, et où, à son tour, elle va prostituer sa fille ; et c'est aussi, métaphoriquement, le coeur des gigantesques abattoirs enfin propres et neufs autour desquels s'organise la "nouvelle Newcastle" rêvée par Dan Smith.

Une ville dont la décrépitude rapide, provoquée par la faillite de l'utopie et l'acceptation de la corruption, fait écho au délabrement d'une société qui a renoncé à sa droiture et à sa morale.

Posté par elleon à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 septembre 2015

Chiennes

de Marie Vindy

chiennes

Simon Carrière, policier, a planté le gyrophare sur le toit de sa voiture, seule alternative pour se rapprocher au plus près d'une scène macabre. Toute la cité est bloquée et tous ses habitants présents : jeunes encapuchonnés et pères de famille en une masse compacte, encore sous le choc, mais près à en découdre. Les femmes et leurs enfants aux fenêtres ou hululant depuis les balcons : une jeune fille du quartier vient de se suicider...

Le capitaine Humbert enquête lui sur la disparition d'Aude : elle a été exécutée pour une embrouille de stups. Reste la violence de sa mise à mort. Il y a certainement autre chose derrière tout ça.

Séquestrations, violences, balances et autres coups bas, c'est le lot du trafic de stups. Mais Dijon, ce n'est pas encore Marseille, Paris, Lyon ou Grenoble... La dope, ici, ce sont quelques familles, dont des membres sont en contact avec des grossistes basés dans des villes plus importantes. Il y a eu de belles affaires, mais on voit surtout des groupuscules plus anarchiques, quelques lascars qui font des trajets en Hollande pour ramener du produit, jusqu'à ce qu'ils finissent par se faire serrer par la douane volante à Gevrey-Chambertin. On est loin de la French Connection...

À moins que les forces de l'ordre ne soient tout simplement trop aveugles pour voir dans ces gosses élevés de travers, pervertis par le fric facile des trafics et entraînés aux luttes viriles et à la violence, l'ombre d'une réalité inéluctable où le viol serait pratiqué comme une arme dissuasive, une arme de pouvoir aussi destructrice qu'une kalachnikov.

Éditions LA MANUFACTURE DE LIVRES

~~~

Tournantes, violences faites aux femmes par des trafiquants de stupéfiants, disparitions de jeunes femmes : mélangeant plusieurs intrigues très contemporaines et nourrie aux faits divers qui ont défrayé la chronique judiciaire, Marie Vindy nous plonge dans un univers à la fois d'une grande proximité - une région et son quotidien avec des personnages auxquels il est aisé de s'identifier - et glaçant par la noirceur qu'il révèle. Son plus grand roman noir.

Chiennes nous permet de retrouver les personnages croisés dans une Femme seule et Cavales : l'action se déroule au sein de la section de recherches de la gendarmerie nationale.

~~~

Posté par elleon à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 septembre 2015

Une spirale infernale

de Philippe Barat

une spirale infernale

Les techniques modernes, telles l'informatique qui a permis le développement d'Internet et la naissance des réseaux sociaux, la robotique, l'évolution des sciences de la vie, transforment de façon pernicieuse la société.  Tous, nous en ignorons la portée et pourtant, de jour en jour, ces nouvelles découvertes nous entraînent dans un univers dont on ignore les limites.

Ces réflexions s'imposent à la lumière des évènements relatés dans le troisième ouvrage de Philippe Barat.

La France vit depuis quelques jours dans l'angoisse. Une série d'attentats ayant eu lieu dans les capitales régionales, la population est sur le qui-vive. Témoin d'un accident d'apparence banale Rémy Voulle, reporter photographe victime de sa curiosité professionnelle, se trouve entraîné dans une aventure qui va le conduire au coeur d'une machination diabolique. 

Intrigué par le titre d'un dossier qu'il a récupéré à la suite de l'accrochage, le journaliste se lance sur la piste de son propriétaire.

Après avoir alerté son ami Dominique Boursault de la D.G.S.E., ensemble, ils vont tenter de découvrir ce qui se cache derrière cet intitulé énigmatique: GOLEM.

Éditions de L'OFFICINE

Posté par Krri à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Faux semblant

de Philippe Barat

faux semblant

Philippe Danterre, lieutenant à la Brigade des Affaires Spéciales, en rupture de ban avec sa hiérarchie, est brutalement confronté à la mort d'un de ses amis d'enfance. 

Souhaitant à tout prix démasquer les coupables, il va devoir faire face à une dangereuse aventure dans laquelle il entraînera un fidèle parmi les fidèles en amitié: un photographe indépendant.

Cette enquête les mènera dans les plus hauts cercles de la "nébuleuse officielle" où tout faux pas serait fatal.

Éditions de L'OFFICINE

Posté par Krri à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Vengeance tardive

de Philippe Barat

vengeance tardive

Le temps où l'on pouvait parler de la « Mafia » (calabraise ou sicilienne) est révolu. 

Désormais nos sociétés « développées » connaissent une fragmentation des organistions criminelles souterraines. Les filières russes, serbes, albanaises, asiatiques... se disputent le haut du pavé du monde du jeu, de la prostitution, des stupéfiants, du racket, du piratage de données et autres trafics ou transactions illicites.

Leur lutte sans merci implique des méthodes d'une violence inouïe, mettant en oeuvre des moyens insoupçonnés du grand public qui assiste incrédule aux règlements de comptes en série, jamais élucidés et pour cause...

Dans ce roman, Philippe Barat excelle à nous révéler par le détail le processus de fonctionnement de ces mondes parallèles pour avoir évolué dans les coulisses de la lutte contre le grand banditisme.

Éditions de L'OFFICINE

~~~

Vengeance tardive  nous lève un coin du voile démontrant que la réalité peut excéder largement la fiction.

~~~

Posté par Krri à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 août 2015

Le carnaval des hyènes

de Michaël Mention

le carnaval des hyenes

(Éd. Ombres Noires - 2015)

50% mensonge, 50% buzz, 100% audimat!

Carl Belmeyer est une figure emblématique du paysage audiovisuel français. Présentateur du JT depuis plus de trente ans, il dissimule derrière son sourire une personnalité narcissique. Arrogant et manipulateur, il méprise tout le monde, à commencer par son public qui l’adore.

Quand Barbara, une bimbo de l’émission de téléréalité "Villa Story", meurt en direct sous les yeux horrifiés des téléspectateurs, le scandale secoue durement la chaîne. Elle doit rapidement redorer son blason et compte bien utiliser l’image charismatique de Belmeyer.

Il redevient alors reporter de terrain et part couvrir la guerre civile qui fait rage au Liberia. Le message doit être clair pour l’audience: la chaîne se recentre sur l’essentiel.

Mais rien ne fonctionne comme prévu, et Belmeyer, habitué à rester maître de sa vie, devient tout à coup spectateur contraint.

Posté par elleon à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,